Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘kangourou’

Enfants venez (Robert Sabatier)

Posted by arbrealettres sur 24 octobre 2019


 


 

Ettore Aldo Del Vigo 1-36097

Enfants venez, le monde est la fortune.
Nous tricherons pour être heureux ici.
Avec des fleurs nous construirons des huttes.
Venez le temps d’opposer un défi
A ce qui meurt chaque nuit sous la lune.
[…]
parmi la brousse, ô kangourous sans âge,
poussant vers l’ouest un ruisseau d’astres verts,
Nous brouterons d’étranges univers
Et sauterons parmi toutes nos larmes.

(Robert Sabatier)

Illustration: Ettore Aldo Del Vigo

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’ENFANT SUIT L’HOMME (Robert Sabatier)

Posted by arbrealettres sur 24 octobre 2019


 


 

Elena Kalis    _3ak [1280x768]

L’ENFANT SUIT L’HOMME

Un enfant blond pense à l’Océanie
Les kangourous sautent comme des billes
A cloche-pied, il rejoint une autre île
Et d’île en île un instant de sa vie.

Il est saison comme d’autres sont arbres
Il sort de l’ombre et va sans cailloux blancs
Si je dis paume il écarte le sable,
Prend mon étoile et la cache en jouant.

Si je dis main je trouve une poitrine,
Un frêle essaim d’abeilles en danger
A cloche-rêve au plus loin de la ville
L’enfant m’habite et me garde et je vais
De la nuit d’algue éclairer les vitrines.

Je ne dis rien, je prends garde aux chaumines,
Mon sang ne bat qu’à la peur des archers,
Je fuis les murs. On écoute, on devine
Et l’oiseau tombe avant d’être touché.

Qui le ramasse et le jette à la mer
Pour que le temps retrouve son chemin
— Un dit le vent, un autre dit la pierre,
Moi je m’éveille et fleuris à la terre
Blessé d’enfance, un oiseau dans les mains.

(Robert Sabatier)

Illustration: Elena Kalis

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Avez-vous vu (Maurice Carême)

Posted by arbrealettres sur 6 octobre 2018



hippopotamme

Avez-vous vu le dromadaire
Dont les pieds ne touchent pas terre?

Avez-vous vu le léopard
Qui aime loger dans les gares?

Avez-vous vu le vieux lion
Qui joue si bien du violon?

Avez-vous vu le kangourou
Qui chante et n’a jamais le sou?

Avez-vous vu l’hippopotame
Qui minaude comme une femme?

Avez-vous vu le perroquet
Lançant très haut son bilboquet?

Avez-vous vu la poule au pot
Voler en rassemblant ses os?

Mais moi, m’avez-vous bien vu, moi,
Que personne jamais ne croit?

(Maurice Carême)

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bizarre! (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 13 juin 2017



Bizarre!

Si tu vois le matin
un tigre dans ton jardin

si à midi sous les roses
un éléphant se repose

si le loup vient à cinq heures
t’offrir un bouquet de fleurs

si le soir les kangourous
dans ta chambre font les fous

si à minuit sous l’armoire
chahutent les tamanoirs

c’est qu’il se passe, fillette,
quelque chose dans ta tête

quelque chose de nouveau
qui t’agite le chapeau

ou bien c’est qu’alors peut-être
tu es devenue poète.

(Jean Joubert)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 6 Comments »

Le kangourou (Andrée Clair)

Posted by arbrealettres sur 7 mai 2016



kangourou e [800x600]

Le kangourou
n’a pas les yeux dans sa poche

du reste
le kangourou
n’a pas froid aux yeux

alors pourquoi
les mettrait-il
dans sa poche
ses yeux ?

(Andrée Clair)

 

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , | 1 Comment »

Comment une petite fille voyage en dormant (Jacques Charpentreau)

Posted by arbrealettres sur 12 avril 2016



 

F.A. Moore profond sommeil

Comment une petite fille voyage en dormant

La gare est si tant grande
Que je m’y suis perdue.
Ma valise est si lourde
Que j’en suis tout rendue.

Et comment lire l’heure
Au tableau de départ ?
Qui pourrait bien me dire
Où et quand mon train part ?

Mon ami le kangourou
A saisi ma valise,
L’a mise dans sa poche
Et en avant ma Lise !

Le ver luisant m’éclaire
La bonne heure au tableau.
Suis-moi, me dit le chat :
Tu vas à Saint-Nazaire ?

Au revoir, au revoir !
Je suis à la portière,
Tous trois dans la lumière
Agitent leur mouchoir

(Jacques Charpentreau)

Illustration: F.A. Moore

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Girafe (Marc Alyn)

Posted by arbrealettres sur 26 janvier 2016



Girafe

Quand je serai grand, je serai girafe
Pour être bien vu par les géographes.
Pas éléphant blanc, c’est trop salissant,
Ni serpent python, ni caméléon.

La girafe est belle, elle est une échelle
Entre sol et ciel, l’herbe et le soleil !

Mammouth, c’est trop tard et marsouin trop loin,
Le chameau a soif, le saurien a faim.

Tandis que girafe, on a de ces pattes !
Un cou bien plus haut que le télégraphe !

Le kangourou boxe, il reçoit des coups,
Il a une poche, mais jamais de sous.

Non, décidément, quand je serai grand,
Je serai girafe et vivrai cent ans.

Alors sa maman lui dit tendrement :
C’est trop d’ambition, mon petit gardon !

(Marc Alyn)

Illustration

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :