Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘là’

Là où pour toujours sommeille le mystèr (Sergueï Essénine)

Posted by arbrealettres sur 6 avril 2018



Illustration: David Caspar Friedrich
    
Là où pour toujours sommeille le mystère,
Il est des champs étrangers.
Je ne suis qu’un hôte de hasard sur tes
Montagnes, ô terre.

Vastes forêts et eaux,
Souple puissance des ailes.
Mais tes ans et tes siècles
Voilent la course des astres.

Je ne t’ai pas embrassée.
Mon sort ne t’est pas lié.
Du couchant à l’orient,
Pour moi s’ouvre un nouveau chemin.

Je suis destiné à
Voler dans les ténèbres muettes.
À l’heure de l’adieu
Je ne laisserai rien à personne.

Au-delà de ton monde, depuis les hauteurs
Étoilées, dans cette quiétude où dort l’orage,
J’allumerai au-dessus des gouffres deux lunes
Comme deux regards qui ne se coucheront pas.

***

(Sergueï Essénine)

 

Recueil: Poèmes 1910-1925
Traduction:
Editions: La Barque
Publicités

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lentement (Antoine Emaz)

Posted by arbrealettres sur 28 mars 2018




    
lentement
le temps passe
à la verticale

on est là
autant que la bouteille
le livre fermé
le cendrier
la table

tout vibre
très peu
d’exister

on rejoint

dans cette pièce
à ce moment
sans murs

(Antoine Emaz)

 

Recueil: Peau
Traduction:
Editions: Tarabuste

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A certains moments (Antoine Emaz)

Posted by arbrealettres sur 25 mars 2018



Illustration: René Magritte
    
à certains moments
ce qui s’est perdu
est plus là
que ce qui est

(Antoine Emaz)

 

Recueil: LIMITE
Traduction:
Editions: Tarabuste

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Tout est là. (Israël Eliraz)

Posted by arbrealettres sur 25 mars 2018



Illustration: René Magritte
    
tout est là. Il y a là une pente, là, une sensation,
un graphe d’herbe vers une soif

une fenêtre pleine de détails. Passons

(Israël Eliraz)

 

Recueil: Août, à la limite des choses perdues
Traduction:
Editions: José Corti

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Soudain les choses (Israël Eliraz)

Posted by arbrealettres sur 25 mars 2018



Illustration
    
soudain les choses prennent connaissance
de leurs vraies natures en célébrant
l’instant né au bout du doigt

la fourmi qui dit ceci, là, sa
façon d’être dehors

Bob* dit, nothing wiser than a moment

* Robert Creely
(rien de plus sage qu’un moment)

(Israël Eliraz)

Recueil: Août, à la limite des choses perdues
Traduction:
Editions: José Corti

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Alors existe-t-il quelque part (Israël Eliraz)

Posted by arbrealettres sur 19 mars 2018



Illustration
    
alors existe-t-il quelque part
un mot grâcieux

et proche des matières non-parlantes ?

À quoi s’accrocher dans cette angoisse
sinon au mur qui s’est donné une couleur
pour en projeter l’ombre ?

L’effroi, parler de lui comme d’un ustensile
sur la table.

Demander (immer langsamer*) :
qui est là?

Attendre que vienne une réponse.
Une chose simple va se produire :
l’abeille traversera le mur vers les voix.

L’obscurité surgit (dernièrement) plus d’une fois par jour

(Israël Eliraz)

 

Recueil: Comment entrer dans la chambre où l’on est depuis toujours
Traduction:
Editions: José Corti

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il pourrait répondre (Eleusis)

Posted by arbrealettres sur 18 mars 2018




Illustration: ArbreaPhotos
    
Il pourrait répondre
Celui qui dort
Entre les tables de la nuit
Et sur les murs cassés
Expliquer ce qui gronde — là

Si soudain,
Silencieux,
Si lointain.

(Eleusis)

 

Recueil: Le Front contre le temps
Traduction:
Editions: Cheyne

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les mots, les phrases (Ariane Dreyfus)

Posted by arbrealettres sur 12 mars 2018




Illustration: ArbreaPhotos
    
Les mots, les phrases, cela rassure les incertains.
Ces algues bougent à la surface mais sont tenues
Où on ne voit rien.
La chatte me regarde pour que je sache :
« Tu es là ou tu n’es pas là ? »

(Ariane Dreyfus)

 

Recueil: Iris c’est votre bleu
Traduction:
Editions: Le Castor Astral

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il n’y a pas de commencement (Hélène Dorion)

Posted by arbrealettres sur 11 mars 2018



Illustration
    
Il n’y a pas de commencement.
L’amour, le silence, la lumière
sont là depuis toujours.

Le commencement est en nous
depuis toujours.

(Hélène Dorion)

 

Recueil: Sans bord sans bout du monde
Traduction:
Editions: La différence

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Ici (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 4 janvier 2018


Ici
Ne repose pas,

Ici ou là, jamais
Ne reposera

Ce qui reste,
Ce qui restera
De ces corps-là.

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :