Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘lacet’

La voix changée (Béatrice Douvre)

Posted by arbrealettres sur 23 avril 2018




    
La voix changée

La voix changée m’emmenait dans ses tours
Je dérivais au son des campagnes
Dont l’été meurt

Marcher maintenait une lampe

Des lacets d’oiseaux noirs de songes
Cherchant farouchement le ciel
D’un bord à l’autre

Comme une voix changée qui chante
Qui refuse

Marcher maintenant m’éclairait

(Béatrice Douvre)

 

Recueil: Oeuvre poétique
Traduction:
Editions: Voix d’Encre

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La vache (Maurice Carême)

Posted by arbrealettres sur 27 mars 2018




La vache

Je regarde la vache,
La vache me regarde.
Elle mâche, elle mâche,
pansue et goguenarde.

Lentement, elle arrache
Des feuilles de moutarde,
Puis elle me regarde,
Goguenarde, la vache.

Faut-il que je me fâche?
Non, non, je la regarde
Et, comme par mégarde,
Lui montre son attache.

Comprend-elle, la vache?
Hé! toujours goguenarde,
Doucement, elle arrache
Sans que j’y prenne garde,
Mon lacet… et le crache.

(Maurice Carême)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Une fourmi à ma chaussure (Valérie Rouzeau)

Posted by arbrealettres sur 28 octobre 2017



Une fourmi à ma chaussure je la regarde comme elle danse sur le lacet sans avoir peur.
Elle sera tombée d’herbes folles ou de mon bouquet de coucous qui lourdit mesure que j’avance.
Je quitte la pompe et je la souffle elle a une si petite vie noire.
Elle m’aurait chatouillé les pieds peut-être fait rire toute seule sur la route du cimetière comme si c’était moi comme si c’était elle.

(Valérie Rouzeau)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Vos nom, prénom (Francis Blanche)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2017




Vos nom, prénom

Ne cherchez pas à lire mon nom sur mes papiers
J’ai lavé mes empreintes et j’ai perdu mon âge,
Appelez-moi fumée appelez-moi nuage
Laissez le reste en blanc sans rien me demander.

Je n’ai jamais volé que mes instants de chance,
Je n’ai jamais tué que le temps qui passait,
Mes poches sont percées mais je garde en secret
Le coquillage bleu au fond de mon enfance.

Vous n’avez pas le droit de prendre mes bretelles
Ouvrez-moi cette porte, rendez-moi mes lacets!…
Je n’ai rien demandé, simplement je passais,
Si je n’ai pas de nom c’est que nul ne m’appelle.

Je suis très bien ainsi, laissez-moi m’en aller
Je ne mendiais pas, n’étais même pas ivre
Et s’il faut à tout prix mettre un nom sur vos livres
Appelez-moi nuage, appelez-moi fumée…

(Francis Blanche)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le miroir brisé (Jacques Prévert)

Posted by arbrealettres sur 16 février 2017



Le miroir brisé

Le petit homme qui chantait sans cesse
le petit homme qui dansait dans ma tête
le petit homme de la jeunesse
a cassé son lacet de soulier
et toutes les baraques de la fête
tout d’un coup se sont écroulées
et dans le silence de cette fête
dans le désert de cette tête
j’ai entendu ta voix heureuse
ta voix déchirée et fragile
enfantine et désolée
venant de loin et qui m’appelait
et j’ai mis ma main sur mon coeur
où remuaient
ensanglantés
les sept éclats de glace de ton rire étoilé.

(Jacques Prévert)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Une amie (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 4 décembre 2015



Une amie, c’est quelqu’un qui m’attend dans le couloir
pendant que je rattache mes lacets.

(Christian Bobin)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Fleur d’étranger (Bernard Flucha)

Posted by arbrealettres sur 24 novembre 2015




Fleur d’étranger

J’habite le village en lacets de ma mémoire
les rideaux tirés sur mes fenêtres
l’antre melliflue d’un corps à portée d’odeur profonde

J’habite la levée d’un voile
qu’une main buissonnière me tend au-delà de ses ponts

J’habite le coeur au vagabond de quelques traits humides
le reflet alizé d’un souffle de bitume
une arche
un instantané de porte

J’habite une photographie du puzzle de mes saisons
une étoile rouge nimbée de rais et de lumière naine
une embrasure de feu

J’habite un instant de pluie

J’habite le village enlacé de ta mémoire

(Bernard Flucha)

Poète découvert chez Lara ici


Illustration: René Magritte

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Danse captive (Claire Goll)

Posted by arbrealettres sur 3 novembre 2015



Ephèbe éclaboussé par le noir
Et le jaune des bougies instables
Homme ailé que les cadences soulèvent
Du tapis vibrant de la chambre
Tourne fouetté par la musique
Dans ton boléro de peau musquée
Mime le rapt de l’âme ivre
Danse sur le sol incertain
Ta rage canaille ta perte
La joie proche des larmes acides
Les lacets de feu contre la neige
Tu ressembles aux bougies
A leur volupté de brûler un soir

(Claire Goll)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Cette route (André du Bouchet)

Posted by arbrealettres sur 30 août 2015


Lacets Andins

sur les pentes qu’elle départage,
à chaque coup d’oeil,
le lacet de la route
lui-même fraction d’une route arrêtée dans la route,
et cette route, par intermittence,
elle aussi perdue.

(André du Bouchet)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

AIR DU COLPORTEUR (André Frénaud)

Posted by arbrealettres sur 6 juillet 2015



 

Steve Cieslawskis (17)

AIR DU COLPORTEUR

Pas d’échalotes pas de lacets
pas d’eau des saintes pas d’almanach
pas de petits paquets pour les femmes
pas de règles ni de compas lisses
pas de choux rouges pas de poison
pas d’adultères ni fer ni mousse
pas d’étoile de mer ni d’amour
pas de graines au pollen beurré
pas de nouvelles des nouveau-nés
Le monde est vide il n’y a rien à vendre.

(André Frénaud)

Illustration: Steve Cieslawskis

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :