Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘lâcher prise’

Lâcher Dieu (Angelus Silesius)

Posted by arbrealettres sur 8 février 2019



Le “lâcher prise” rend l’homme capable de Dieu.
Mais lâcher Dieu même est un “lâcher prise”
que peu d’hommes saisissent.

(Angelus Silesius)

Posted in méditations | Tagué: , , , , | 6 Comments »

Ce que le chant s’accorde de silences (Jean Lavoué)

Posted by arbrealettres sur 23 janvier 2019




    
Ce que le chant s’accorde de silences
De notes blanches de pauses de soupirs
Pourquoi ne te l’accorderais-tu pas
Donne-toi du repos
Accueille ta faiblesse
Fais confiance à ton souffle
Reste dans ton rythme
Sois souple avec toi-même
Fais fête aux sources de ton corps
Quand elles t’appellent à lâcher prise
Sois léger
Ouvre les ailes de ta partition
Laisse jouer la lumière

(Jean Lavoué)

 

Recueil: Nous sommes d’une source
Traduction:
Editions: L’enfance des arbres

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La faim qui me tenaille (Charles Juliet)

Posted by arbrealettres sur 17 juillet 2018




    
la faim qui me tenaille
il est rare qu’elle me hisse
jusqu’à l’inoubliable festin

le plus souvent elle me voue
aux heures grises de l’attente
aux terres désolées de l’ennui

le plus souvent je l’invective
lui reproche de me harceler
la supplie de lâcher prise

aussitôt
elle m’impose
silence

me rappelle ces instants
où il m’advient
de jubiler

(Charles Juliet)

 

Recueil: L’Opulence de la nuit
Traduction:
Editions: P.O.L.

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La glace comme une bouteille (Seamus Heaney)

Posted by arbrealettres sur 31 mai 2018




    
La glace comme une bouteille. Dans la file
Chacun brûlait de retrouver la longue glissade
portée à la perfection, passage après passage —

Courir, se préparer, s’abandonner
A la pente pour le seul plaisir de la pente :
Adieu à la terre ferme, saut exceptionnel

par-delà notre maîtrise de nous-mêmes.
Le cycle revenait de prise en lâcher prise:
La fine voie lactée sur la glace noircie,

La course pour remonter, la voie libre et le retour —
Toujours recommencé, comme un cercle de lumière
Vers où l’on vogue alors qu’on sait l’avoir franchi.

***

The ice was like a bottle. We lined up
Eager to re-enter the long slide
We were bringing to perfection, time after time

Running and readying and letting go
Into a sheerness that was its own reward:
A farewell to surefootedness, a pitch

Beyond our usual hold upon ourselves.
And what went on kept going, from grip to give,
The narrow milky way in the black ice,

The race-up, the free passage and return —
It followed on itself like a ring of light
We knew we’d come through and kept sailing towards.

(Seamus Heaney)

 

Recueil: La lucarne
Traduction: Patrick Hersant
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Juste un lâcher prise (Antoine Emaz)

Posted by arbrealettres sur 24 mars 2018




    
juste un lâcher prise
sur ce qui occupe

lâcher encore plus

certains soirs
il n’y a plus de noeuds

on est entier

(Antoine Emaz)

 

Recueil: Caisse claire
Traduction:
Editions: Points

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

L’instant (Charles Juliet)

Posted by arbrealettres sur 21 janvier 2018



l’instant où tu lâches prise
l’instant où la lumière s’éloigne
l’instant où tu suffoques
l’instant où tu te débats
l’instant où tu n’as plus la force
l’instant où tu t’abandonnes
où tu glisses dans la mort

puis longtemps après
quand tu prends conscience
que tu es né

(Charles Juliet)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

TOUJOURS PLUS LIBRE (Zéno Bianu)

Posted by arbrealettres sur 21 septembre 2016



TOUJOURS PLUS LIBRE
(sur quelques « oiseaux » de Graziella Borghesi)

vers cette vie toujours plus libre
où la vie sans fin s’improvise

vers cette vie qui ne meurt pas
et se propage à l’infini

vers cette vie qui boit la nuit
dans la fraîcheur du lâcher-prise

le chemin de l’éveil
est celui des oiseaux

(Zéno Bianu)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Vers cette vie toujours plus libre (Zéno Bianu)

Posted by arbrealettres sur 8 juin 2016



vers cette vie toujours plus libre
où la vie sans fin s’improvise

vers cette vie qui ne meurt pas
et se propage à l’infini

vers cette vie qui boit la nuit
dans la fraîcheur du lâcher-prise

le chemin de l’éveil
est celui des oiseaux

(Zéno Bianu)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

POUR UNE ÉTERNITÉ LANGOUREUSE (Zéno Bianu)

Posted by arbrealettres sur 16 avril 2016


 


 

ecorche

POUR UNE ÉTERNITÉ LANGOUREUSE

(sur un vers de Lorand Gaspar)

chant
dans les muscles du chant
tu écoutes
inlassablement
cette grande réserve de bouches
en lisière de tout
ce souffle premier
intarissable
comme il retentit dans le corps
par tout le corps
comme il s’exacerbe
comme il traverse le temps
autrement

chant
dans les muscles du chant
le pouls bat plus fort
une brève une longue
une brève une longue
systole diastole
mise en voix mise en vie
c’est le soufflet du coeur
qui descend dans la nuit

profondément
très profondément
dans toutes les nuits

chant
dans les muscles du chant
Thelonious Monk
qui rêve d’emplir l’univers
d’un flux sonore
dune langue pariétale
Marina Tsvétaïéva
dont les cheveux brûlent
lorsqu’elle lit ses premières pièces
aux jeunes acteurs
du théâtre d’Art de Moscou

chant
dans les muscles du chant
plasma de parole
voix dans la voix
intelligence respiratoire
qui convoque
le monde entier
à l’intérieur d’un seul mot

chant
dans les muscles du chant
pourquoi craindre la mort
pourquoi inventer mille croyances
pour la déguiser
trou noir

ou nuit semée d’étoiles
oublions la marche du temps
nous dit Tchouang-tseu
appelons-en à l’infini

chant
dans les muscles du chant
dans la fraîcheur du lâcher-prise
ou
dans le givre du matin
ou
dans ce saut de pensée soudain
ni ici ni là
ou dans
tout ce que vous voulez
ou plutôt
tout ce que vous aimez

chant
dans les muscles du chant
jusqu’à l’essentiel pressentiment
sans règles ni dogmes
où tout se fait et se défait
une immensité
trempée jusqu’aux os

chant
dans les muscles du chant
chant
qui habite le chant
des langues brûlées
pour faire dire aux mots
ce qu’ils ne peuvent dire
plus que jamais

(Zéno Bianu)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Juste un lâcher prise (Antoine Emaz)

Posted by arbrealettres sur 25 août 2015


Lacher-prise-c-est-accepter-ses-limites_imagePanoramique500_220

 

juste un lâcher prise
sur ce qui occupe

lâcher encore plus

certains soirs
il n’y a plus de noeuds

on est entier

(Antoine Emaz)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :