Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘larmier’

Pluie (César Vallejo)

Posted by arbrealettres sur 18 août 2019




    
Pluie

Sur Lima… Sur Lima tombe
la pluie sale d’une douleur
ô combien meurtrière. Elle tombe
du larmier de ton amour.

Ne joue pas l’endormie,
souviens-toi de ton trouvère ;
car je comprends bien… je comprends
l’humaine équation de ton amour.

Résonne dans la flûte mystique
la gemme tempétueuse et fausse,
le sortilège de ton « oui ».

Mais tombe, tombe l’averse
sur le cercueil de mon sentier,
où pour toi je me consume jusqu’aux os…

(César Vallejo)

 

Recueil: Poésie complète 1919-1937
Traduction: Nicole Réda-Euvremer
Editions: Flammarion

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

RAISON DU CRI (Tahar Djaout)

Posted by arbrealettres sur 17 mai 2019



Igor Morski 1960  14)

 

RAISON DU CRI

s’il n’y avait ce cri,
en forme de pierre aiguë
et son entêtement à bourgeonner

s’il n’y avait cette colère,
ses élancements génésiques
et son soc constellant,

s’il n’y avait l’outrage,
ses limaces perforantes
et ses insondables dépotoirs,

l’évocation ne serait plus
qu’une canonnade de nostalgies,
qu’une bouffonnerie gluante,

le pays ne serait plus
qu’un souvenir-compost,
qu’un guet-apens
pour le larmier.

(Tahar Djaout)

Découvert chez Lara ici

Illustration: Igor Morski

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Le chagrin d’une femme (Hayât « al-Waydiyya »)

Posted by arbrealettres sur 22 novembre 2015




Le chagrin d’une femme

Que doit aimer le noir chagrin d’une femme
constamment déçue,

si quand s’assèche le larmier,
un brin de poussière dans l’oeil
pèse dans son coeur comme un rocher ?

(Hayât « al-Waydiyya »)

 

 

 


Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Automne (Sulayman ibn Hammûd)

Posted by arbrealettres sur 17 novembre 2015




Automne

L’automne palpite
comme l’obscur aboiement du chien
parmi les emblavures.

Le coeur s’émeut.

Du larmier du ciel
tombent à plomb
les eaux lointaines
de la mélancolie.

(Sulayman ibn Hammûd)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :