Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Li Ho)’

Sur la Grande Muraille (Li Ho)

Posted by arbrealettres sur 27 juin 2018




Sur la Grande Muraille,
un millier de li de clair de lune.

(Li Ho)

Illustration

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Au jardin du Sud (Li Ho)

Posted by arbrealettres sur 29 mars 2017



Au jardin du Sud

Chercher son style, cueillir ses phrases, quel vieux scrutateur de vermisseaux!
La lune matinale, devant le store, s’accroche comme un arc de jade.
Ne voyez-vous pas, d’année en année, sur les hautes mers,
La littérature pleurer son sort dans le vent d’automne?

(Li Ho)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Jeunes bambous de mon jardin de Tch’ang-Kou (Li Ho)

Posted by arbrealettres sur 29 mars 2017



Jeunes bambous de mon jardin de Tch’ang-Kou

Les bambous antiques, de leur pointe durcie,
frôlent les nuages d’azur.

Comme Siang-jou, je rentre dans mon pays, indolent ;
la pauvreté noble est mon seul désir.

Mille arpents de bambous s’agitent au vent
et sifflent sous la pluie…

Une branche, sous le poids d’un oiseau,
se recourbe et entre dans mon amphore.

(Li Ho)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Des fleurs font une broderie (Li-Ho)

Posted by arbrealettres sur 9 novembre 2016



Des fleurs font une broderie

Des fleurs font une broderie sur le gazon.
J’ai vingt ans, le doux éclat du vin est dans ma tête,
Les glands d’or brillent au mors de mon coursier blanc,
Et la senteur du saule traîne sur le ruisseau.
Tant qu’elle n’a pas souri, ces fleurs sont sans rayons,
Quand ses tresses s’écroulent le paysage est gai ;
Ma main est sur sa manche, mes yeux sont sur ses yeux…
Va-t-elle me donner l’épingle de ses cheveux ?

***

Flowers become Embroidery

Flowers become embroidery on the lawn,
I am twenty, the gentle fire of wine is in my head,
The gold tassels shine on the bit of my white charger
And the scent of willow hangs on the stream.
As long as she smiles not, these flowers radiate not,
When her tresses fall down the countryside is joyful;
My hand is on her sleeve, my eyes are on her eyes…
Will she give me her hairpin?

(Li-Ho)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :