Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘lourde’

L’empreinte laissée (Richard Wright)

Posted by arbrealettres sur 22 novembre 2016



oreiller [1280x768]

L’empreinte laissée
Par sa tête sur l’oreiller —
Lourde chute de neige.

***

The indentation
Made by her head on the pillow:
A heavy snowfall.

(Richard Wright)

Illustration

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Vers des clartés au loin (Nâzim Hikmet)

Posted by arbrealettres sur 9 octobre 2016




Vers des clartés au loin descend cette route asphaltée ;
dans des camions, trois par trois, on embarque les vaches,
leur tête dodeline, lourde et calme.
Vers des clartés au loin descend cette route asphaltée.

Dans des camions, trois par trois, on embarque les vaches,
des tachetées, des noires et des rousses ;
mais nul ne peut leur expliquer
qu’il est minuit et que l’on va vers l’abattoir.

Vers des clartés au loin descend cette route asphaltée ;
dans des camions, trois par trois, on embarque les vaches
leur tête dodeline, lourde et calme.

(Nâzim Hikmet)

Illustration: Aurélie Mantillet

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il Changeait La Vie (Jean-Jacques Goldman)

Posted by arbrealettres sur 28 septembre 2016




Il Changeait La Vie

C’était un cordonnier, sans rien d’particulier
Dans un village dont le nom m’a échappé
Qui faisait des souliers si jolis, si légers
Que nos vies semblaient un peu moins lourdes à porter

Il y mettait du temps, du talent et du coeur
Ainsi passait sa vie au milieu de nos heures
Et loin des beaux discours, des grandes théories
A sa tâche chaque jour, on pouvait dire de lui
Il changeait la vie

C’était un professeur, un simple professeur
Qui pensait que savoir était un grand trésor
Que tous les moins que rien n’avaient pour s’en sortir
Que l’école est le droit qu’a chacun de s’instruire

Il y mettait du temps, du talent et du coeur
Ainsi passait sa vie au milieu de nos heures
Et loin des beaux discours, des grandes théories
A sa tâche chaque jour, on pouvait dire de lui
Il changeait la vie

C’était un p’tit bonhomme, rien qu’un tout p’tit bonhomme
Malhabile et rêveur, un peu loupé en somme
Se croyait inutile, banni des autres hommes
Il pleurait sur son saxophone

Il y mit tant de temps, de larmes et de douleur
Les rêves de sa vie, les prisons de son coeur
Et loin des beaux discours, des grandes théories
Inspiré jour après jour de son souffle et de ses cris
Il changeait la vie

(Jean-Jacques Goldman)

Illustration: Louis Toffoli

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA ROSE EN SA TENEBRE (2) (Jean Tortel)

Posted by arbrealettres sur 20 septembre 2016



 

LA ROSE EN SA TENEBRE (2)

Toujours la même si lente
A changer si lourde à mourir

A l’intérieur du globe une poussière
Elle est impénétrable et molle
Elle est facile
Immobile et mouvante comme du sable
Dangereuse puisqu’elle meurt

(Jean Tortel)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

À L’INSTANT (Paul de Roux)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2016


 

À L’INSTANT

Ville énorme et lourde,
un vol de mouettes à travers ciel
un instant nous arrache à sa pesanteur
et proclame hautement
l’insurpassable créativité
du maître d’oeuvre
Allez, oiseaux, à tire-d’aile,
plumes et prière,
Exaucement déjà, instant.

(Paul de Roux)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

L’amour se met en tirelire (Robert Mallet)

Posted by arbrealettres sur 16 août 2016



 

L’amour se met en tirelire
ce n’est pas pour le dépenser
c’est pour le faire bruire, bruire
mais quand la tirelire est pleine
terre, faïence ou porcelaine
lourde, lourde elle ne bruit plus
métal muet tous ces écus
silence opulent ce passé
faudra-t-il, amour, te casser
pour vivre de ce que tu fus ?

(Robert Mallet)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Baiser (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 22 juillet 2016



Le Baiser

Je te voyais sanglante dans la neige
vêtue de lourdes robes
laissant
une sinistre trace.

Longtemps les loups flambèrent à la suite
longtemps grinça la nuit.

Je t’apporte la torche vive
l’arme limpide
le baiser.

(Jean Joubert)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Comment une petite fille voyage en dormant (Jacques Charpentreau)

Posted by arbrealettres sur 12 avril 2016



 

F.A. Moore profond sommeil

Comment une petite fille voyage en dormant

La gare est si tant grande
Que je m’y suis perdue.
Ma valise est si lourde
Que j’en suis tout rendue.

Et comment lire l’heure
Au tableau de départ ?
Qui pourrait bien me dire
Où et quand mon train part ?

Mon ami le kangourou
A saisi ma valise,
L’a mise dans sa poche
Et en avant ma Lise !

Le ver luisant m’éclaire
La bonne heure au tableau.
Suis-moi, me dit le chat :
Tu vas à Saint-Nazaire ?

Au revoir, au revoir !
Je suis à la portière,
Tous trois dans la lumière
Agitent leur mouchoir

(Jacques Charpentreau)

Illustration: F.A. Moore

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Une humidité lourde (Julien Gracq)

Posted by arbrealettres sur 24 décembre 2015




Une humidité lourde traînait au ras du sol,
couvrant les moellons d’un drapé de mousse qui feutrait les bruits,
laissant tinter seulement le son très clair de l’eau
qui filtrait partout en ruisselets rapides sur les pierres,
dans l’égouttement nonchalant qui suinte d’une fin de bombardement ou d’incendie.

(Julien Gracq)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Ô toi pareille à un rêve déjà perdu (Alain Grandbois)

Posted by arbrealettres sur 22 décembre 2015




Ô toi pareille à un rêve déjà perdu

Ô toi pareille à une fiancée déjà morte
Ô toi mortel instant de l’éternel fleuve
Laisse-moi seulement fermer mes yeux
Laisse-moi seulement poser les paumes de mes mains
Sur mes paupières
Laisse-moi ne plus te voir
Pour ne pas voir dans l’épaisseur des ombres
Lentement s’entrouvrir et tourner
Les lourdes portes de l’oubli

(Alain Grandbois)

Poète-Poème découverts chez Lara ici

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :