Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘lourde’

Retouche à l’attente (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 30 juin 2017



Retouche à l’attente

mon désir est cette rose lourde
hors du verre sur la table
la rue meurt d’amour
ma porte a le poids des fables

(Daniel Boulanger)


Illustration: Francine Van Hove

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

QUAND TU SERAS BIEN VIEILLE… (William Butler Yeats)

Posted by arbrealettres sur 25 juin 2017



 

QUAND TU SERAS BIEN VIEILLE…

Quand tu seras bien vieille et grise, dodelinant
Aux portes du sommeil près du feu : prends ce livre
Et lis sans te hâter, et rêve à la douceur
Qu’eurent tes yeux jadis, dans leurs ombres lourdes.

Combien aimaient alors ta grâce joyeuse,
Qu’ils aimaient ta beauté, de feint ou vrai amour !
Mais un seul homme aima en toi l’âme viatrice
Et aima les chagrins du visage qui change.

Penche-toi donc sur la grille embrasée
Et dis-toi, un peu triste, à voix basse :  » Amour,
Tu as donc fui, tu as erré sans fin sur la montagne,
Tu t’es caché dans l’innombrable étoile.  »

***

WHEN YOU ARE OLD

When you are old and grey and full of sleep,
And nodding by the fire, take down this book,
And slowly read, and dream of the soft look
Your eyes had once, and of their shadows deep ;

How many loved your moments of glad grace,
And loved your beauty with love false or true,
But one man loved the pilgrim soul in you,
And loved the sorrows of your changing face;

And bending down beside the glowing bars,
Murmur, a little sadly, how Love fled
And paced upon the mountains overhead
And hid his face amid a crowd of stars.

(William Butler Yeats)

Illustration: Edouard Vuillard

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Reste immobile (Jules Supervielle)

Posted by arbrealettres sur 8 février 2017



Ne tourne pas la tête, un miracle est derrière
Qui guette et te voudrait de lui-même altéré:
Cette douceur pourrait outrepasser la Terre
Mais préfère être là, comme un rêve en arrêt.

Reste immobile, et sache attendre que ton coeur
Se détache de toi comme une lourde pierre.

(Jules Supervielle)


Illustration: Fanny Verne

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’empreinte laissée (Richard Wright)

Posted by arbrealettres sur 22 novembre 2016



oreiller [1280x768]

L’empreinte laissée
Par sa tête sur l’oreiller —
Lourde chute de neige.

***

The indentation
Made by her head on the pillow:
A heavy snowfall.

(Richard Wright)

Illustration

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Vers des clartés au loin (Nâzim Hikmet)

Posted by arbrealettres sur 9 octobre 2016




Vers des clartés au loin descend cette route asphaltée ;
dans des camions, trois par trois, on embarque les vaches,
leur tête dodeline, lourde et calme.
Vers des clartés au loin descend cette route asphaltée.

Dans des camions, trois par trois, on embarque les vaches,
des tachetées, des noires et des rousses ;
mais nul ne peut leur expliquer
qu’il est minuit et que l’on va vers l’abattoir.

Vers des clartés au loin descend cette route asphaltée ;
dans des camions, trois par trois, on embarque les vaches
leur tête dodeline, lourde et calme.

(Nâzim Hikmet)

Illustration: Aurélie Mantillet

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA ROSE EN SA TENEBRE (2) (Jean Tortel)

Posted by arbrealettres sur 20 septembre 2016



 

LA ROSE EN SA TENEBRE (2)

Toujours la même si lente
A changer si lourde à mourir

A l’intérieur du globe une poussière
Elle est impénétrable et molle
Elle est facile
Immobile et mouvante comme du sable
Dangereuse puisqu’elle meurt

(Jean Tortel)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

À L’INSTANT (Paul de Roux)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2016


 

À L’INSTANT

Ville énorme et lourde,
un vol de mouettes à travers ciel
un instant nous arrache à sa pesanteur
et proclame hautement
l’insurpassable créativité
du maître d’oeuvre
Allez, oiseaux, à tire-d’aile,
plumes et prière,
Exaucement déjà, instant.

(Paul de Roux)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

L’amour se met en tirelire (Robert Mallet)

Posted by arbrealettres sur 16 août 2016



 

L’amour se met en tirelire
ce n’est pas pour le dépenser
c’est pour le faire bruire, bruire
mais quand la tirelire est pleine
terre, faïence ou porcelaine
lourde, lourde elle ne bruit plus
métal muet tous ces écus
silence opulent ce passé
faudra-t-il, amour, te casser
pour vivre de ce que tu fus ?

(Robert Mallet)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Baiser (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 22 juillet 2016



Le Baiser

Je te voyais sanglante dans la neige
vêtue de lourdes robes
laissant
une sinistre trace.

Longtemps les loups flambèrent à la suite
longtemps grinça la nuit.

Je t’apporte la torche vive
l’arme limpide
le baiser.

(Jean Joubert)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Comment une petite fille voyage en dormant (Jacques Charpentreau)

Posted by arbrealettres sur 12 avril 2016



 

F.A. Moore profond sommeil

Comment une petite fille voyage en dormant

La gare est si tant grande
Que je m’y suis perdue.
Ma valise est si lourde
Que j’en suis tout rendue.

Et comment lire l’heure
Au tableau de départ ?
Qui pourrait bien me dire
Où et quand mon train part ?

Mon ami le kangourou
A saisi ma valise,
L’a mise dans sa poche
Et en avant ma Lise !

Le ver luisant m’éclaire
La bonne heure au tableau.
Suis-moi, me dit le chat :
Tu vas à Saint-Nazaire ?

Au revoir, au revoir !
Je suis à la portière,
Tous trois dans la lumière
Agitent leur mouchoir

(Jacques Charpentreau)

Illustration: F.A. Moore

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :