Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘lyrisme’

Aimer la vie (Joë Bousquet)

Posted by arbrealettres sur 14 février 2019



Aimer la vie en elle, non en moi,
lui donner une voix au lieu de parler d’elle ;
atteindre à ce lyrisme d’avant l’erreur
qui n’a que faire de la vérité.

(Joë Bousquet)

Illustration: Sylvie Lemelin

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

POÈME D’AUTOMNE (Liu Yuxi)

Posted by arbrealettres sur 19 octobre 2018



cigogne [800x600]

POÈME D’AUTOMNE

Depuis toujours à l’approche de l’automne
On s’attriste de la solitude
Pour moi, l’automne est plus radieux que le printemps
Une cigogne sillonne le ciel limpide
Au-dessus des nuages
Son lyrisme file jusqu’aux cieux émeraude

(Liu Yuxi)

Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Retouche au lyrisme (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 2 décembre 2017



Illustration: Frida Kahlo
    
retouche au lyrisme

Pan!

(Daniel Boulanger)

 

Recueil: Les dessous du ciel
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

PATERNITÉ VÉGÉTALE (Jean-Paul Klee)

Posted by arbrealettres sur 19 novembre 2017




PATERNITÉ VÉGÉTALE

J’aurais passé le dernier été de ma jeunesse
à soigner un tilleul de hollande
et un rossignol du japon
malades à compter leurs feuilles leurs secondes
l’un n’était-il pas ma beige lenteur
l’autre ma muse fleurie nourrie d’éphémères
mais tous les deux ont crevé !
Pour ma console j’élève depuis ce temps-là
en chemise à carreaux dingo chapeau pompadour
des noyers miraculés
des bébés magnolias gâtés d’or.
Et souvent triste à mourir à vingt ans déjà
je me retournerai devant la porte étroite de la vieillesse
sans femme-les-enfants-d’abord
la verge vierge la feuille de vigne sans fruits !
avec seulement des souvenirs d’ombres d’arbres à tous les doigts de la main
et la poterie de ma tête fêlée par la force d’un lierre intérieur
orange et violâtre
Mais que de fois j’aurais recueilli la bruine du lyrisme des choses
et joui de nuits roses

O mourir au sein de la pelouse de trèfles en fleurs blanches
pleines d’abeilles blondes
comme devant le blason de mon oncle
à genoux devant l’orme pleureur d’or de toute poésie
le coeur cuit de soleil bleu
l’air parfumé de musique ancienne.

(Jean-Paul Klee)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SAULE (César Vallejo)

Posted by arbrealettres sur 12 octobre 2016



SAULE

Lyrisme d’hiver, rumeur de crêpes,
quand se rapproche l’imminence du départ ;
voix sinistres de chansons tristes
qui dans le soir deprofondisent.

Vision de l’enterrement de mes illusions
dans ma tombe de mortelle blessure.
Charité véronique de terres incultes
où la vie se perd à prix d’éther.

Auprès de l’aurore en pleurant je partirai;
et tandis que se courberont mes années,
véloce, mon chemin courbera des faux.

Et devant les huiles froides de la lune mourante,
dans la terre indolente avec timbres d’aciers,
les chiens, en hurlant, creuseront un adieu!

***

SAUCE

Lirismo de invierno, rumor de crespones,
cuando ya se acerca la pronta partida;
agoreras voces de tristes canciones
que en la tarde rezan una despedida.

Visión del entierro de mis ilusiones
en la propia tumba de mortal herida.
Caridad verónica de ignotas regiones,
donde a precio de éter se pierde la vida.

Cerca de la aurora partiré llorando;
y mientras mis años se vayan curvando,
curvará guadañas mi ruta veloz.

Y ante fríos óleos de luna muriente,
con timbres de aceros en tierra indolente,
cavarán los perros, aullando, ¡un adiós!

(César Vallejo)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE VIOLONEUX (Thomas Hardy)

Posted by arbrealettres sur 30 août 2016



LE VIOLONEUX

Le violoneux connait tout ce qui se trame
Dans la cadence de son astucieux lyrisme.
Le violoneux sait bien les regrets qui naîtront
Des sourires de cette nuitée !

Il voit des couples s’unir pour la danse
Et bientôt pour l’existence
Qui vont payer très cher leurs frairies
Par le gâchis des luttes conjugales.

Il nasille : « La musique appelle le diable,
Bien que louée comme venant du ciel.
Elle incite les gens à de grandes liesses
Qui multiplient par sept leurs péchés.

Tant de coeurs sont maintenant brisés
Et dans l’attente du départ,
Dont j’ai d’abord emmêlé les vrilles
Avec ma douce viole et mon archet ! »

***

THE FIDDLER

The fiddler knows what’s brewing
To the lilt of his lyric wiles :
The fiddler knows what rueing
Will come of this night’s smiles !

He sees couples join them for dancing,
And afterwards joining for life,
He sees them pay high for their prancing
By a welter of wedded strife.

He twangs : `Music hails from the devil,
Though vaunted to come from heaven,
For it makes people do at a revel
What multiplies sins by seven.

`There’s many a heart now mangled,
And waiting its time to go,
Whose tendrils were first entangled
By my sweet viol and bow !’

(Thomas Hardy)

Illustration: Marc Chagall

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

TAM-TAM (Raouf Raïssi)

Posted by arbrealettres sur 28 janvier 2016




TAM-TAM

Goutte à goutte
La misère se dresse
Et écrit
En maux griots;
Un lyrisme nouveau.

Erotique soupir;
La générosité du tam-tam
Désarticule et dévore
Tout mon corps

TAM TAM
TA TAM TAM
TAM TA TAM TA TAM TAM

(Raouf Raïssi)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :