Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘maçon’

UN HOMME ATTEND L’AUBE (Mihai Beniuc)

Posted by arbrealettres sur 17 juin 2020



 

Illustration: Christophe Saccard
    
UN HOMME ATTEND L’AUBE

Le livret militaire, le diplôme de docteur
Et quelques lyriques tourmentes.
Sur la colline,
Tranquille,
Le moulin à vent.
Le miroir du lac
S’assombrit dans le soir.
Sur une maison abandonnée
La chouette chuinte.
Les étoiles sont loin.
De la fraîcheur.
Il fait bon maintenant
Etre avec les siens
Autour de la table
Sous la lampe à pétrole.
Un chien aboie
Sur l’étranger qui passe.
Seul.
Les chemins vont dans les ténèbres.
Silence.
Des diamants — les étoiles —
Ecorchent le verre bleu de la nuit.
Déserte, la plaine.
Un mur inachevé.

Ruines. Odeur de ciguë.
Ici, dans les fondations,
Le maître-maçon
N’a pas emmuré son amour.
Demain
Sur les pierres chaudes, au soleil,
Sortiront les lézards.
Demain !
Soleil !
Ici il y a du feu dans l’âtre.
Sous les cendres, la braise.
Des vieilles ramures
Jaillit la flamme.
Le passé est une souche
Sur laquelle est assis un homme,
Le visage éclairé
Par la flambée.
Le visage éclairé,
Un homme
Attend l’aube.

(Mihai Beniuc)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un songe (René-François Sully Prudhomme)

Posted by arbrealettres sur 23 février 2020




    
Un songe

Le laboureur m’a dit en songe : « Fais ton pain,
Je ne te nourris plus, gratte la terre et sème. »
Le tisserand m’a dit : « Fais tes habits toi-même. »
Et le maçon m’a dit : « Prends ta truelle en main. »

Et seul, abandonné de tout le genre humain
Dont je traînais partout l’implacable anathème,
Quand j’implorais du ciel une pitié suprême,
Je trouvais des lions debout dans mon chemin.

J’ouvris les yeux, doutant si l’aube était réelle :
De hardis compagnons sifflaient sur leur échelle,
Les métiers bourdonnaient, les champs étaient semés.

Je connus mon bonheur et qu’au monde où nous sommes
Nul ne peut se vanter de se passer des hommes ;
Et depuis ce jour-là je les ai tous aimés.

(René-François Sully Prudhomme)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sous ma sonnette (Pierre Albert-Birot)

Posted by arbrealettres sur 18 octobre 2019



Sous ma sonnette

Nettoyez vos semelles
Usez mon paillasson
Plus vous les faites belles
Plus joyeux parquets sont

Mais ils pleurent sous pied maçon

(Pierre Albert-Birot)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les maçons de la nuit (Guy Lévis Mano)

Posted by arbrealettres sur 17 mai 2019



 

Misha Gordin shout2

Les maçons de la nuit ont muré portes et fenêtres

Yeux sans lumières nuit sans trou quel amour ouvrira la bouche
pour laisser voler quelques étoiles

(Guy Lévis Mano)

Illustration: Misha Gordin

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

UNE BRIQUE (Paul de Roux)

Posted by arbrealettres sur 12 février 2019




    
UNE BRIQUE

Encore une infusion de soleil
alors que tout est si noir dans l’âme
las, souffrant et comme à bout.
Alors mieux vaut peut-être ne rien faire
rester comme une brique qui attend:
les souffles de l’air sont sur elle de toutes parts
le soleil parfois, et le froid aussi.
Elle est seule dans son coin.
Mais un jour le maçon, d’un seul coup
lui trouvera sa place au sein du mur.

(Paul de Roux)

 

Recueil: Les pas
Traduction:
Editions: L’Alphée

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Osiris (Hilda Doolittle)

Posted by arbrealettres sur 20 janvier 2019



 

osiris [800x600]

Les murs ne tombent pas
[40]

Par exemple :
Osiris égale O-sir-is ou O-sire-is ;

Osiris,
l’étoile Sirius,

rattache le mythe de la résurrection
à la réalité de la résurrection

à travers les âges ;
plâtrier, maçon grossier,

assez mal outillé, ma pensée
comblerait des brèches déplorables

dans le temps, révélerait le schisme regrettable,
comblerait ce schisme avant-et-après,

(avant qu’Abraham fût, je suis)
découvrirait des croissances cancéreuses

dans la philosophie de notre temps,
en tentant de préparer,

pour ainsi dire, le patient pour le Guérisseur ;
corrélerait foi avec foi,

recouvrerait le secret d’Isis,
qui est : il y avait Un

au commencement, Créateur,
Nourricier, Concepteur, Même-à-jamais

dans le marais de papyrus
dans la prairie de Judée.

***

For example:
Osiris equates 0-sir-is or 0-Sire-is;

Osiris,
the star Sirius,

relates resurrection myth
and resurrection reality

through the ages;
plasterer, crude mason,

not too well equipped, my thought
would cover deplorable gaps

in time, reveal the regrettable chasm,
bridge that before-and-after schism,

(before Abraham was I am)
uncover cankerous growths

in present-day philosophy,
in an endeavour to make ready,

as it were, the patient for the Healer;
correlate faith with faith,

recover the seoret of Isis,
which is: there was One

in the beginning, Creator,
Fosterer, Begetter, the Same-forever

in the papyrus-swamp
in the Judean meadow.

(Hilda Doolittle)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE LIMAÇON MAÇON (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 6 novembre 2018



 

William Charles John Pitcher  Liseron

LE LIMAÇON MAÇON

Le limaçon maçon
A un fils poltron
Une femme laideron
Un beau-père sans façon
Mais une fille mais une fille
Belle comme un liseron.

Si tu la veux si tu la veux
Dit le maçon au pinson
Faudra avec prendre la maison
Poltron belle-mère et limaçon

(Andrée Chedid)

Illustration: William Charles John Pitcher

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

PAROLE D’EXORCISME (Vangelis Kassos)

Posted by arbrealettres sur 24 juillet 2018



Illustration: Fred Einaudi
    
PAROLE D’EXORCISME

les gitans portent un œillet à l’oreille
pour exorciser la mort
les maçons chantent sur les échafaudages
pour exorciser la mort
les marins font des vœux avant de prendre la mer
pour exorciser la mort
les paysans parlent aux semailles
pour exorciser la mort
les conducteurs klaxonnent dans les virages
pour exorciser la mort
moi je pense à toi
pour exorciser la mort

(Vangelis Kassos)

 

Recueil: Cent poèmes
Traduction: Ioannis Dimitriadis
Editions: http://www.ainigma.net

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

PÉRIPHÉRIQUE (Hervé Le Tellier)

Posted by arbrealettres sur 8 juillet 2018




    
PÉRIPHÉRIQUE

Un con qui téléphone sans tenir son volant
Un autre en 205 qui fait n’importe quoi
Une fille qui déboite, comme ça, sans clignotant
Un taxi fatigué qui rentre à Levallois

Deux blacks sapés la frime dans leur Opel Manta,
Une dame en chapeau qui traîne en japonaise
Un cadre la trentaine dans une Laguna
Trois rappeurs en casquette, plaque 93

Un maçon portugais dans son Renault Express
Une Mercedes noire, une vieille DS
Des camions sur deux files, une bagnole de flics

Toutes ces vies frôlées sur le périphérique
Étranges étrangers aux étranges bonheurs
Et toi tout endormi dans mon rétroviseur.

(Hervé Le Tellier)

 

Recueil: Zindien
Traduction:
Editions: Le Castor Astral

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le marchand de sable (Pierre Ferran)

Posted by arbrealettres sur 23 mars 2018



Le marchand de sable

– C’est une honte! s’exclama
L’inspecteur des travaux infinis
Devant le chantier
Silencieux:
Le vitrier dort, les maçons sommeillent,
Le serrurier ronfle, l’architecte rêve,
Les peintres reposent,
Les menuisiers somnolent,
Les plombiers roupillent,
Les carreleurs pioncent,
Les sanitaires en écrasent
Il n’y a que vous, mon cher, que vous
A rester debout:
Votre zèle est honorable
Quelle est votre affectation?
– je suis le marchand de sable

(Pierre Ferran)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :