Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘maître’

Piao, prince de Pai-ma (Zao Zhi)

Posted by arbrealettres sur 7 décembre 2022



Illustration: Shan Sa
    
Piao, prince de Pai-ma

Afflictions du coeur et tourments de l’âme,
Demeurez au-dehors — je ne dirai plus rien !
Les yeux de l’homme bravent l’horizon des Quatre Mer
Dix mille lis ne sont pour lui que porte voisine.
L’amour fraternel ne saurait déserter
Et la distance nous ramène sans cesse au plus près.
Il serait vain de partager nos lits,
Sans avoir jamais partagé nos peurs et nos joies.
L’angoisse trop couvée n’apporte que maux et fièvres.
Infantilité ! Sentimentalité de femme !
Mais le sang et la chair à jamais séparés
Hurlent en moi amertume et peine.
Amertume et peine — que sont ces regards du cœur ?
Les décrets du Ciel n’apportent que désespoir.
Inutile donc de courir les rangs immortels.
Maître Sung nous a fait rêver trop longtemps.
Changements et malheurs sont sur nous.
Qui pourrait bien vivre au-delà de cent ans ?
Nous sommes séparés — ce sera pour toujours.
Mais j’attends encore tes mains dans les miennes.
Prince, prends soin de ton corps digne.
Et puissions-nous, ensemble,
Connaître les jours aux cheveux blancs.
Je retourne mes larmes et retrouve ma route.
Mon pinceau scelle mes voeux de vie belle.
Au revoir désormais.

(Zao Zhi)

(192-232)

 

Recueil: Nuages immobiles Les plus beaux poèmes des seize dynasties chinoises
Traduction: Alexis Lavis
Editions: l’Archipel

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le tilleul devant la fenêtre (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 26 novembre 2022



Le tilleul devant la fenêtre
est le maître que je me suis choisi pour écrire
et dont je sais d’avance que je ne pourrai l’égaler :
même les plus grands écrivains n’ont jamais écrit
avec autant de grâce que cet arbre
inscrivant délicatement la lumière et l’ombre
sur chacune de ses feuilles,
et renouvelant son inspiration
à chaque seconde.

(Christian Bobin)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 5 Comments »

Ils (Georges Sédir)

Posted by arbrealettres sur 1 novembre 2022



Illustration
    
Ils

Avec ou sans machines par force ou par douceur
ils imposent les codes les us, les mots,
les normes les cadences, les chiffres.

On dirait que très loin dans un château secret
un groupe a décidé, prévu depuis toujours et compté, pesé, divisé.
La règle s’ajoute à la règle
les libertés sont mesurées rognées, coupées.

Les vrais maîtres, qui sont-ils donc?
Ces ils ne sont jamais des nous et chacun de nous,
seul contre eux ne sait affronter ces fantômes.

Si pourtant je trouvais d’autres je pour lutter?

(Georges Sédir)

Recueil: La révolte des poètes
Traduction:
Editions: Livre de poche Jeunesse

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retouche à la force (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 28 octobre 2022


sirene rosee

maître du peuple des sirènes
soleil ceint de poignards
un cheveu dans l’oeil un nuage
et elles t’échappent
et fuient
et l’alizé fleuri te les vole au passage

(Daniel Boulanger)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Pleurs sur la mort d’un moine (Hyujong)

Posted by arbrealettres sur 19 octobre 2022



Illustration: Shi Yi 
    
Pleurs sur la mort d’un moine

Venir : avec les nuages blancs il est venu,
Partir : avec la lune claire il est parti ;
Venir, partir, un seul maître
Finalement, où se trouve-t-il ?

(Hyujong)

***

(Hyujong)

 

Recueil: Ivresse de brumes, griserie de nuages
Traduction: Ok-sung / Anne Baron / Jean-François Baron
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Au grand maître Loi cachée (Hyujong)

Posted by arbrealettres sur 19 octobre 2022




    
Au grand maître Loi cachée

Abattons un arbre sans ombre,
Brûlons entièrement l’écume dans l’eau.
Ridicule, celui qui monte un buffle,
Et qui monté sur le buffle le cherche encore.

(Hyujong)

***

 

Recueil: Ivresse de brumes, griserie de nuages
Traduction: Ok-sung / Anne Baron / Jean-François Baron
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Offert au vénérable maître Paix de la Voie Ch’ungji)

Posted by arbrealettres sur 17 octobre 2022



Illustration: Shitao   
    
Offert au vénérable maître Paix de la Voie

Avoir la passion de voir la Voie,
c’est s’égarer dans la Voie,
Vouloir à tout prix chercher la paix
tourne en inquiétude.

On atteint la paix par l’oubli de la paix,
voir par l’oubli de voir :
Une fois cela compris,
tout est simplifié.

***

(Ch’ungji)

Recueil: Ivresse de brumes, griserie de nuages
Traduction: Ok-sung / Anne Baron / Jean-François Baron
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le maître fait de ses paroles (Georges Bonnet)

Posted by arbrealettres sur 14 octobre 2022



Le maître fait de ses paroles
pliées à son gré
un souple vêtement où il s’abrite
puis se délie des enfants
rendus au jour Chaque route
est devenue promesse la lumière
déborde d’un fouillis de tremblements
Quelqu’un a dessiné sur la vitre
des signes maladroits
Dans une corbeille des fruits
cueillis se complaisent
dans une félicité antérieure

(Georges Bonnet)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

DÉSILLUSION (Michel Deville)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2022



DÉSILLUSION

Assis devant sa niche, un gros chien, tristement,
Regardait dans la nuit disparaître son maître
Qui l’avait attaché (battu, même, peut-être ?)
Et le gros chien pensait, en lissant sa moustache
D’un geste négligent :
On s’attache, on s’attache…

(Michel Deville)

Illustration

 

Posted in humour, méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’enfant qui a la tête en l’air (Claude Roy)

Posted by arbrealettres sur 24 août 2022




Illustration: Frédéric Rébéna
    

L’enfant qui a la tête en l’air

L’enfant qui a la tête en l’air
si on se détourne, il s’envole.
Il faudrait une main de fer
pour le retenir à l’école.

L’enfant qui a la tête en l’air
ne le quittez jamais des yeux :
car dès qu’il n’a plus rien à faire
il caracole dans les cieux.

Il donne beaucoup de soucis
à ses parents et à ses maîtres :
on le croit là, il est ici,
n’apparaît que pour disparaître.

Comme on a des presse-papiers
il nous faudrait un presse-enfant
pour retenir par les deux pieds
l’enfant si léger que volant.

(Claude Roy)

 

Recueil: Poèmes de Claude Roy
Traduction:
Editions : Bayard Jeunesse

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :