Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘majeur’

Le majeur du Bouddha (Sawaki Kin’ichi)

Posted by arbrealettres sur 9 novembre 2019



Le majeur du Bouddha
écoute
le vent d’automne

(Sawaki Kin’ichi)

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

JE majeur (Marc Alyn)

Posted by arbrealettres sur 5 août 2019



JE majeur

quelque part au delà des espaces
des paroles
du néant projeté dans le vide
mouvant
le JE majeur inversement rayonne

(Marc Alyn)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 2 Comments »

DENDRITES (Jacques Lacarrière)

Posted by arbrealettres sur 23 août 2018



DENDRITES

Au point majeur de la rencontre
(où minéral et végétal s’affrontent
au creuset des sèves et des silices)
vous étendez, dendrites, vos feuillages de pierre
au point majeur de la rencontre
(où minéral et végétal unissent leurs ombelles
dans l’encre immobile du temps).

(Jacques Lacarrière)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dieu a perdu son nom (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 28 juin 2018



Illustration: Gilbert Garcin
    
Dieu a perdu son nom.
Peu importe.
Le rêve majeur n’a pas besoin de nom.

Pourtant, notre rêve
continuera à chercher ce nom.
Et s’il ne le trouve pas,
il perdra aussi les autres noms.

Seul le vide
permet d’appeler le vide
et de recevoir une réponse.

(Roberto Juarroz)

 

Recueil: Poésie verticale 14
Traduction: Silvia Baron Supervielle
Editions:

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

HALLELUJAH (Leonard Cohen)

Posted by arbrealettres sur 24 janvier 2018




    
HALLELUJAH

J’ai entendu dire qu’il y avait un accord secret
Que David jouait et qui plaisait au Seigneur
Mais tu ne t’intéresses pas vraiment à la musique, n’est-ce pas
Ça faisait comme ça,
La quarte, la quinte
L’accord mineur tombe et le majeur monte
Le roi perplexe composant hallelujah

Hallelujah…

Ta foi était forte mais tu avais besoin de preuves
Tu l’as vue se baigner sur le toit
Sa beauté et le clair de lune t’ont renversé
Elle t’a attaché
à une chaise de cuisine
Elle a brisé ton trône, et t’a coupé les cheveux
Et de tes lèvres elle a tiré l’Hallelujah

Hallelujah…

Vous dites que j’utilise le Nom en vain
Mais je ne connais même pas le Nom
Mais si je le fait, bon vraiment, qu’est ce que ça peut te faire ?
Il y a un éclat de lumière
Dans chaque mot
Qu’importe que tu entendes
Le saint hallelujah ou le brisé

Hallelujah…

J’ai fait de mon mieux, ce n’était pas beaucoup
Je ne pouvais pas sentir, alors j’ai essayé d’effleurer
J’ai dit la vérité, je ne suis pas venue pour te duper
Et bien que
Tout est mal tourné
Je me tiendrai devant le seigneur de la chanson
Avec rien d’autre à mes lèvres qu’Hallelujah

Hallelujah…

***

HALLELUJAH

I’ve heard there was a secret chord
That David played, and it pleased the Lord
But you don’t really care for music, do you?
It goes like this
The fourth, the fifth
The minor fall, the major lift
The baffled king composing Hallelujah

Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah

Your faith was strong but you needed proof
You saw her bathing on the roof
Her beauty in the moonlight overthrew you
She tied you to a kitchen chair
She broke your throne, and she cut your hair
And from your lips she drew the Hallelujah

Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah

Baby I have been here before
I know this room, I’ve walked this floor
I used to live alone before I knew you.
I’ve seen your flag on the marble arch
Love is not a victory march
It’s a cold and it’s a broken Hallelujah

Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah

There was a time when you let me know
What’s really going on below
But now you never show it to me, do you?
And remember when I moved in you
The holy dove was moving too
And every breath we drew was Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah

Maybe there’s a God above
But all I’ve ever learned from love
Was how to shoot at someone who outdrew you
It’s not a cry you can hear at night
It’s not somebody who has seen the light
It’s a cold and it’s a broken Hallelujah

Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah

You say I took the name in vain
I don’t even know the name
But if I did, well, really, what’s it to you?
There’s a blaze of light in every word
It doesn’t matter which you heard
The holy or the broken Hallelujah

Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah

I did my best, it wasn’t much
I couldn’t feel, so I tried to touch
I’ve told the truth, I didn’t come to fool you
And even though it all went wrong
I’ll stand before the Lord of Song
With nothing on my tongue but Hallelujah

Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah

(Leonard Cohen)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pars à la recherche de terres inconnues (Yves Mabin Chennevière)

Posted by arbrealettres sur 9 janvier 2018



 Illustration: Robert Cattan
    
— Pars à la recherche de terres inconnues
aux couleurs et aux formes indéfinissables,
d’espace de silence
où chaque chant d’oiseau se distingue clairement,
d’un usage du Temps
où l’heure est protégée du gaspillage passif,
de corps intouchables
où le regard peut lire les désirs séquestrés,

Pars à la recherche d’une histoire sans magie
où le crépuscule est l’événement majeur,
d’une pensée féconde
où la parole sert à dire le réel,
de cette ère nouvelle
où l’invention est l’obligation première,
où la poésie retrouve enfin sa place ;

(Yves Mabin Chennevière)

 

Recueil: Variations du sensible
Traduction:
Editions: De la Différence

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La lumière du rocher (René Char)

Posted by arbrealettres sur 30 décembre 2017



Illustration: ArbreaPhotos
    
La lumière du rocher abrite un arbre majeur.
Nous nous avançons vers sa visibilité.

(René Char)

 

Recueil: Fureur et mystère
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

L’homme entier (Zéno Bianu)

Posted by arbrealettres sur 8 août 2017




    
comme si tu prenais enfin tes mots
par la main
pour les faire miroiter
allez
venez les mots
déployez-vous
on s’en va jouer avec l’infini
il convient de régler son âme
à l’heure juste
devant les grands transparents
de chavirer
avec toute la douceur nécessaire

L’homme entier contient dans son âme
un être majeur antérieur à toute expérience

(Zéno Bianu)

 

Recueil: Satori Express
Editions: Le Castor Astral

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :