Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘maladresse’

Il n’y a pas d’excuses (Patrizia Cavalli)

Posted by arbrealettres sur 21 novembre 2018



 

longue robe  l

Deux marches, ce sera la distance
pour que mes pieds ne piétinent pas
ta robe et alors deux marches
plus tard j’arriverai
avec un peu de retard
à consommer l’espace
qui reste – ah, pour les mains
il n’y a pas d’excuses –
à les transformer en caresses
les maladresses.

(Patrizia Cavalli)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Les mains (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 3 mai 2018



Les mains

Avec quelque maladresse
Les mains se tendent vers l’ami
Elles caressent le vide
Mais répondent aux appels
Elles s’écorchent aux pierres
Et murmurent des paroles indistinctes
Elles étreignent les corps
Plongent dans les cheveux
Et parlent d’amour
En touchant les visages
Elles partagent le pain et versent le vin
Elles cueillent les fleurs et les offrent
Elles coupent les gerbes
Et cueillent les fruits
Elles bénissent le jour
Et maudissent la nuit

(Jean-Baptiste Besnard)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ma chère petite soeur (Yvon Le Men)

Posted by arbrealettres sur 12 mars 2018



Ma chère petite soeur
J’allumerai l’étoile Polaire jusqu’à l’arc-en-ciel

Je t’appellerai
Draps de neige étendus sur les cordes vocales
Branches nouées dans la gorge

Je te verrai
Pain noir sur la nappe blanche
Raisin qui coule dans nos verres

Tu viendras
Marche jusqu’à mes yeux
Echelle de corde jusqu’au coeur
Coeur qui balance la tête
Ciel qui tombe dans mes mains

Mange jolie fille qui écrase tes pas sur le seuil avant d’entrer
Donne-moi tes yeux cachés dans ton mouchoir

Je te ferai l’amour avec sympathie
Beaucoup de maladresse
Je serai à la douane de tes lèvres
Et je ne dirai rien
Sinon qu’il fera beau

(Yvon Le Men)


Illustration: Vladimir Kush

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Au premier mot limpide (Paul Eluard)

Posted by arbrealettres sur 13 septembre 2017


Nu-de-profil-Malinowsky0

Au premier mot limpide au premier rire de ta chair
La route épaisse disparaît
Tout recommence

La fleur timide la fleur sans air du ciel nocturne
Des mains voilées de maladresse
Des mains d’enfant

Des yeux levés sur ton visage et c’est le jour sur terre
La première jeunesse close
Le seul plaisir

Foyer de terre foyer d’odeurs et de rosée
Sans âge sans raisons sans liens

L’oubli sans ombre.

(Paul Eluard)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

La Danse (Roland Dubillard)

Posted by arbrealettres sur 31 janvier 2017



Matisse-La-Danseuse-acrobate--2-

 

Dans le studio de danse
La danseuse fit la roue une fois,
Fit la roue deux fois;
– Puis roulant vite et avec maladresse,
A travers la fenêtre ouverte s’envolant,
On la vit dans l’air, entraînée comme par un volant
Plusieurs fois de suite, encore et encore.
Puis on ne la vit plus.
Il faisait jour, on ne voyait pas non plus les étoiles.

(Roland Dubillard)

Illustration: Henri Matisse

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

CHANSON FAITE AVEC DE VIEUX MOTS (Maurice Fombeure)

Posted by arbrealettres sur 23 octobre 2015



CHANSON FAITE AVEC DE VIEUX MOTS

Bel oiseau dans l’arbre irrité
Plumes de la pluie, le vent tombe,
Bel oiseau dans l’arbre irrité,
Belle colombe de l’été.

Belle fille dans la clarté
Sois l’ardent tremblement des saules,
Belle fille dans la clarté,
Belle colombe de l’été.

Quand je te vois je sens en moi
La maladresse d’une rose,
Je te revois j’entends en moi
L’orage des grands désarrois.

Belle fille dans la clarté,
O rumeur, ô merveille heureuse,
Bel oiseau dans l’arbre irrité
Belle colombe de l’été.

Je suis vaincu par ta beauté
Ainsi que s’effeuille une rose.
Mais le sort que tu m’as jeté
Il me semble une apothéose
Et flambe en moi comme un été.

Bel oiseau dans l’arbre irrité,
Bel arbre des métamorphoses,
Bel oiseau dans l’arbre irrité,
Belle colombe de l’été.

(Maurice Fombeure)

Illustration: Camille Pissarro

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Parfois tout nous réussit (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 28 septembre 2015



    

Parfois tout nous réussit.
Chaque porte s’ouvre au juste moment
et donne sur l’endroit où nous allons,
la flèche n’a pas besoin que l’archer pointe
car elle va de toute manière se clouer au but,
nul besoin que rien nous réveille
car nous ouvrons les yeux au moment exact
où chacun doit inaugurer son propre jour.

Néanmoins,
ce n’est pas nous qui, pour quelque raison,
touchons de notre vie
le point sans distraction
où elle-même ou autre chose
se multiplie et se concentre.
Le fait est autre:
ce sont les choses qui parfois
réussissent totalement en nous,
comme si elles répondaient alors
à un pacte mutuel dont nous faisons un moment partie

ou à un engagement pris
avec dieu sait quoi d’autre…

C’est ainsi que nous pouvons comprendre
la beauté et l’originalité de la maladresse.

(Roberto Juarroz)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »