Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Martine Broda)’

D’être (Martine Broda)

Posted by arbrealettres sur 8 octobre 2020



 

 

Sarolta Bán ao1_500 [1280x768]

d’être
ces traits d’éphémère

semelles lestées
attachées à la terre

(Martine Broda)

Illustration: Sarolta Bán

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

A la grande chaleur (Martine Broda)

Posted by arbrealettres sur 8 octobre 2020



 

George Clair Tooker  1920-2011 - American Magic Realist painter - Tutt'Art@ (30) [1280x768]

A la grande chaleur

lorsque ceux qui ont passé les douleurs
se retrouvent face à face en haillons
vite ils se mettent nus
leur peau éblouie par le sang
ils se réchauffent à la grande chaleur

et c’est l’amour incroyable
bleu comme ton regard oublié
il rejaillit plus beau qu’autrefois
nous le buvons comme la vie

il guérit
des squames tombent de la plaie

(Martine Broda)

Illustration: George Clair Tooker

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu me ressembles et je te reconnais (Martine Broda)

Posted by arbrealettres sur 4 septembre 2020



Erika Hopper-21 [1280x768]

 

tu me ressembles et je te reconnais
où tu rassembles et je reconnais
ce que j’aimais toujours
au nom de mon amour apparu si brillant
cité de mon amour dans le brouillard de larmes
mes doigts se nouent tendre hélice à la perte
à son cou mon toujours mon jamais
au nom rallumé de mon amour
cité de loin dans le brouillard de larmes
a-t-on jamais cru
avoir ce qui est perdu

(Martine Broda)

Illustration: Erica Hopper

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Le cri diaphane (Martine Broda)

Posted by arbrealettres sur 4 septembre 2020



 

Akseli Gallén-Kallela  (1865–1931)-Aino

le cri diaphane
des poignets et des veines
mains sur le bord du ciel où se déchire l’eau

(Martine Broda)

Illustration: Akseli Gallén-Kallela

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Plein fouet (Martine Broda)

Posted by arbrealettres sur 10 juillet 2020



 

Barbara de Vries

Plein fouet

si je parle moi
parle-moi

par le moi de toi

comme une soeur pleurée

plein fouet
ta mort

(Martine Broda)

Illustration: Barbara de Vries

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Le langage (Martine Broda)

Posted by arbrealettres sur 14 avril 2020



 

Sarolta Bán n14 [1280x768]

nous frôlant dans la gravité

le langage est un miracle
portant à la rencontre

(Martine Broda)

Illustration: Sarolta Bán

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Ce recommencement (Martine Broda)

Posted by arbrealettres sur 27 mars 2020



 

Ernesto Arrisueño 601

ce recommencement

comme un trait brûlant
la peau et suppliant
l’énigme désirer

ce recommencement tant

quand lasse
incline

un regard un retrait une

(Martine Broda)

Illustration: Ernesto Arrisueño

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Epine en moi (Martine Broda)

Posted by arbrealettres sur 23 février 2020



 

Misha Gordin shout1

épine
en moi
plus claire

je viens
douleur
trouée

oubli
cloué
de terre

(Martine Broda)

Illustration: Misha Gordin

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Deuil deuil deuil (Martine Broda)

Posted by arbrealettres sur 23 février 2020



 

 

Mahir Ates fc65b [1280x768]
 
deuil deuil deuil main de feuilles
trouée par la pensée

(Martine Broda)

Illustration: Mahir Ates

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Douleur (Martine Broda)

Posted by arbrealettres sur 9 février 2020



 

Edvard Munch  Consolation  o1_500 [1280x768] [1280x768]

Douleur

je ne tiens plus à toi que par un lambeau
mais je tiens à toi de toute ma douleur

(Martine Broda)

Illustration: Edvard Munch

 

Posted in poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :