Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘martyrisé’

Ah! laissez-moi crier, crier, crier (Sabine Sicaud)

Posted by arbrealettres sur 11 août 2019



Ah! laissez-moi crier, crier, crier …
Crier à m’arracher la gorge !
Crier comme une bête qu’on égorge,
Comme le fer martyrisé dans une forge,
Comme l’arbre mordu par les dents de la scie,
Comme un carreau sous le ciseau du vitrier ….

(Sabine Sicaud)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Demain (Jean Moréas)

Posted by arbrealettres sur 13 juillet 2017



    

Illustration

Demain, c’est les doutes, les craintes.
C’est les désirs martyrisés,
C’est le coucher sans tes étreintes,
C’est le lever sans tes baisers !

Leurs lèvres ! vous gardez en vos calices, l’acre
Saveur des bigarreaux et des grenades sûres

Et dans l’antre fatal, la dame de Mervent
Scella mes yeux pensifs de ses baisers fleuris !

Les bras qui se nouent en caresses pâmées,
Le cordial bu du baiser animal,
Les cheveux qu’on tord, les haleines humées,
Des nerfs énervés apaisent-ils le mal ?

(Jean Moréas)

 

Recueil: Anthologie universelle des baisers (III France)
Editions: H. Daragon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je vais t’aider, mon Dieu (Etty Hillesum)

Posted by arbrealettres sur 16 novembre 2016



Je vais t’aider, mon Dieu, à ne pas t’éteindre en moi,
mais je ne puis rien garantir d’avance.

Une chose cependant m’apparaît de plus en plus claire :
ce n’est pas toi qui peux nous aider,
mais nous qui pouvons t’aider
– et ce faisant nous nous aidons nous-mêmes.

C’est tout ce qu’il nous est possible de sauver en cette époque
et c’est aussi la seule chose qui compte :
un peu de toi en nous, mon Dieu.

Peut-être pourrons-nous aussi contribuer à te mettre à jour
dans les cœurs martyrisés des autres.
Oui, mon Dieu, tu sembles assez peu capable de modifier une situation
finalement indissociable de cette vie.

Je ne t’en demande pas compte,
c’est à toi au contraire
de nous appeler à rendre des comptes un jour.

Il m’apparaît de plus en plus clairement
à chaque pulsation de mon cœur
que tu ne peux pas nous aider,
mais que c’est à nous de t’aider
et de défendre jusqu’au bout
la demeure qui t’abrite en nous.

(Etty Hillesum)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Conte d’amour VII (Jean Moréas)

Posted by arbrealettres sur 19 novembre 2015



Conte d’amour VII

Hiver : la bise se lamente,
La neige couvre le verger.
Dans nos coeurs aussi, pauvre amante,
Il va neiger, il va neiger.

Hier : c’était les soleils jaunes.
Hier, c’était encor l’été.
C’était l’eau courant sous les aulnes
Dans le val de maïs planté.

Hier, c’était les blancs, les roses
Lis, les lis d’or érubescent-
Et demain : c’est les passeroses,
C’est les ifs plaintifs, balançant,

Balançant leur verdure dense,
Sur nos bonheurs ensevelis ;
Demain, c’est la macabre danse
Des souvenirs aux fronts pâlis ;

Demain, c’est les doutes, les craintes,
C’est les désirs martyrisés,
C’est le coucher sans tes étreintes,
C’est le lever sans tes baisers.

(Jean Moréas)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

MALGRÉ TOUT (Henry Bauchau)

Posted by arbrealettres sur 16 novembre 2015




MALGRÉ TOUT

Malgré
Malgré tout
le mal qu’on nous a fait.
Malgré
tout ce qu’il faut subir
et faire subir aux autres.
Malgré
la guerre
les enfants mutilés, martyrisés
l’enfer que tant de nous s’infligent
et infligent aux autres.
Malgré
malgré tout
ne dressons pas le mal
et le bien face à face.
Ils vont, ils sont ensemble
en nous
et dans le cours aventureux des siècles.
En face du mal
en face du bien
Il n’y a rien
rien que la vie ensemble

(Henry Bauchau)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :