Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘même’

La clôture allonge son cou (Adonis)

Posted by arbrealettres sur 15 novembre 2019




    
La clôture allonge son cou – la nouvelle lune
Se plie sur son arc
Et le jardin tissé par ses plantes
Fouille la nuit de son regard :
D’où viens-tu, croissant de lune ?
Vacarme dans nos galaxies, l’entends-tu ?

Ne parle pas mais promets
D’être le même que le jour de notre rencontre
Dans ses bras
D’être la séduction
Le secret trouble et la question

(Adonis)

 

Recueil: Lexique amoureux
Traduction: Vénus Khoury-Ghata Issa Makhlouf Houria Abdelouahed
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Par une nuit nouvelle (Paul Eluard)

Posted by arbrealettres sur 27 octobre 2019



waterhouse_the_crystal_ball_skull

 

Femme avec laquelle j’ai vécu
Femme avec laquelle je vis
Femme avec laquelle je vivrai
Toujours la même
Il te faut un manteau rouge
Des gants rouges un masque rouge
Et des bas noirs
Des raisons des preuves
De te voir toute nue
Nudité pure ô parure parée

Seins ô mon coeur

(Paul Eluard)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Soleil (Albert Camus)

Posted by arbrealettres sur 4 août 2019



Nicholas Roerich sanga-chelling-1924

Dans un pays étranger,
soleil qui dore les maisons sur une colline.

Sentiment plus puissant
que devant le même fait dans son propre pays.

Ce n’est pas le même soleil.
Je sais bien, moi, que ce n’est pas le même soleil.

(Albert Camus)

 Illustration: Nicholas Roerich

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »

N’oublions pas (Robert-Lucien Geeraert)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2019



 

N’oublions pas, je vous en prie,
le paraplu du plat pays ;
parapluie ici, paraplu là-bas,
mais c’est partout la même pluie.

(Robert-Lucien Geeraert)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Pour la lune (Abbas Kiarostami)

Posted by arbrealettres sur 18 avril 2019



 

pour la lune la question est :
ceux qui la contemplent
sont-ils les mêmes
qu’il y a mille ans ?

(Abbas Kiarostami)

 

Illustration: ArbreaPhotos

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

TÉLÉGRAMME (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 17 avril 2019




    
TÉLÉGRAMME

MOI JAMAIS CONTENT RESTER MÊME CHOSE
MOI TOUJOURS PARTIR NOUVEAU
FUIR ENNUI DU TOUJOURS MÊME
TOUJOURS ESPÉRER TROUVER FENÊTRE
AU BOUT TUNNEL APRÈS SUIE ET OMBRE
TOUJOURS VOULOIR BRISER ENTRAVES
OUVRIR PORTE SAUTER MONTER
LA-HAUT-LA OÙ NOIR-NOIR
S’ÉCARTE OÙ BRILLE AURORE
TOUJOURS FRAÎCHEUR TOUJOURS
INCONNU RECONNU.

(De nulle part. An zéro.
Signé : Personne.)

(Jean Tardieu)

 

Recueil: L’accent grave et l’accent aigu
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La caresse et la gifle (Jean-Pierre Siméon)

Posted by arbrealettres sur 14 février 2019




    
La caresse et la gifle ont la même main.

***

(Jean-Pierre Siméon)

 

Recueil: Le Livre des petits étonnements du sage Tao Li Fu
Traduction: Meng Ming
Editions: Cheyne

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Plus tu cours (Jean-Pierre Siméon)

Posted by arbrealettres sur 10 février 2019



Illustration: Nathan Oliveira
    
Plus tu cours,
plus le soleil et la lune
restent les mêmes.

***

(Jean-Pierre Siméon)

 

Recueil: Le Livre des petits étonnements du sage Tao Li Fu
Traduction: Meng Ming
Editions: Cheyne

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Mémé écosse des petits pois (Jean-Pascal Dubost)

Posted by arbrealettres sur 27 décembre 2018



 

petits pois

Mémé écosse des petits pois,
tu fais tourner la meule
aiguises les couteaux la faux
et la sarclette,
il y a
le silence pesant et tacite
des vieux paysans,
il y a
moi qui cours partout
et qui n’ai pas encore compris.

J’AI L’AGE DE COMPRENDRE PLUS TARD

(Jean-Pascal Dubost)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Mémé a sorti le parasol (Jean-Pascal Dubost)

Posted by arbrealettres sur 10 décembre 2018



 

-vieilledame

Mémé a sorti le parasol
les sièges de camping
et la crème solaire;
on va à la mer;

tu resteras sur le bord
les pieds sur terre et
tu ramèneras des algues
des cailloux et des coquillages,
ça peut être utile;
mémé râlera un peu

POUR LE PRINCIPE

(Jean-Pascal Dubost)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :