Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘merle’

Habitations (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 30 mai 2019


Yeux

 

J’ai logé dans le merle,
Je crois savoir comment
Le merle se réveille et comment il veut dire
La lumière, du noir encore, quelques couleurs,
Leurs jeux lourds à travers
Ce rouge qu’il se voit.

J’ai fait leur verticale
Avec les blés.
Avec l’étang j’ai tâtonné
Vers le sommeil toujours tout proche.

J’ai vécu dans la fleur.
J’y ai vu le soleil
Venir s’occuper d’elle
Et l’inciter longtemps
A tenter ses frontières.

J’ai vécu dans des fruits
Qui rêvaient de durer.

J’ai vécu dans des yeux
Qui pensaient à sourire.

(Guillevic)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

PANORAMA PAISIBLE (Germain Droogenbroodt)

Posted by arbrealettres sur 9 mai 2019



Illustration
    
PANORAMA PAISIBLE

De l’autre côté de la fenêtre
un jardin avec des orangers.

Entêtant
le parfum des fleurs

Pas d’hommes
pas de voitures
un ciel sans nuages

Seul un merle
chante du silence
la perfection.

*

Vredig panorama

Aan gene zijde van het venster
een tuin met sinaasappelbomen

Bedwelmend
het parfum der
bloesems

Geen mensen
geen auto’s
wolkeloos de hemel

Alleen een merel
die van de stilte
de volkomenheid bezingt.

*

宁静的全景图

窗户的另一边
有橘子树的花园
花朵的芳香
醉人
没人
没汽车
天空也无云
只有一只黑鸟
在颂扬寂静的
完美。

*

PEACEFUL PANORAMA

On the other side of the window
a garden with orange trees

Intoxicating
the perfume of the blossoms

No people
no cars
a cloudless heaven

Only a blackbird
praising the perfection
of silence.

*

PANORAMA SPOKOJU

Po drugiej stronie okna
ogród z drzewami pomarańczy
upajający
wonią kwiecia

Żadnych ludzi
żadnych samochodów
bezchmurne niebo

Tylko kos
pochwalnie sławi
doskonałość ciszy

*

FRIEDLICHES PANORAMA

Vor dem Fenster
blühen die Orangenbäume
und verbreiten ihren betäubenden Duft

Keine Menschen
keine Autos
wolkenlos der Himmel

Nur eine Amsel
die die Vollkommenheit
der Stille besingt.

*

PANORAMA APACIBLE

Al otro lado de la ventana
un jardín de naranjos

Embriagador
el perfume de las flores

Sin personas
sin coches
El cielo despejado

Tan solo un mirlo
ensalzando la perfección
del silencio.

*

PANORAMĂ PAȘNICĂ

La geam
portocali înfloriți,
parfum îmbătător

Nici oameni
nici mașini
doar cerul senin

Și mierla proslăvind
perfecțiunea liniștii
c-un tril.

(Germain Droogenbroodt)

 

Recueil: ITHACA 582
Traduction: Français Elisabeth Gerlache / Original Néerlandais / Chinois Chine Zhou Dao / Anglais Germain Droogenbroodt / Polonais Mirosław Grudzień – Małgorzata Żurecka / Allemand Wolfgang Klinck / Espagnol Rafael Carcelén / Roumain Gabriela Sonnenberg
Editions: POINTS
    

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tous les fous font leurs affaires (Ernesto Calzavara)

Posted by arbrealettres sur 2 février 2019



 

Charley Harper limb

« Tous les fous font leurs affaires. »
Et les chats ? Où? On ne sait.
Mais sur le toit de la maison,
nuit et jour ils reniflent
les antennes, les appuis de fenêtres, les béquilles
qui soutiennent l’opinion des non-chats,
la « télé » avec ses paroles et les faits
des non-chats
qui fait pêcher des poissons sur terre
et des merles dans l’eau.
Mais il n’importe de comprendre,
Il suffit de dire, de regarder et de copier.
Par les rues et par les cinémas eux-mêmes
errent belletés et beautés
avec «la livrée de l’empereur ».
Il semble que de cette manière cette manière
avec l’esprit pur
d’une maison de cure,
fissures, murs
ils murissent.

(Ernesto Calzavara)

Illustration: Charley Harper

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aube si grise (Germain Droogenbroodt)

Posted by arbrealettres sur 25 janvier 2019




    
Aube si grise
soudain perce l’aurore
un merle chante.

***

Zo grauw de ochtend
plots breekt de dageraad door
lied van een merel

***

So grey the morning
suddenly the morning dawns
song of a blackbird

***

Grigio mattino
improvviso nell’alba
canto di merlo

***

Mañana tan gris
súbito el amanecer
canto de mirlo

***

(Germain Droogenbroodt)

 

Recueil: Gouttes de rosée Cent haïkus
Traduction: Français Elisabeth Gerlache / Néerlandais l’original / Espagnol Rafael Carcelén / Anglais Stanley H. Barkan / Italien Silvia Pio / Japonais Taeko Uemura – Mariko Sumikura
Editions: POINT et Boeken Plan(P0ésie INTernationale)

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Prière (Germain Droogenbroodt)

Posted by arbrealettres sur 22 janvier 2019



Illustration: Léonard de Vinci
    
Prière

Puisse mon esprit être
aussi pur que cet instant
de soleil et voix de merle
insouciant

du pourquoi –

resté sans autre réponse que celle
qu’offre, avec son abondance
de feuilles et de couleurs,
la rose.

(Germain Droogenbroodt)

 

Recueil:
Traduction:
Editions: POINT (P0ésie INTernationale)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le jour où je vous vis… (Jean Richepin)

Posted by arbrealettres sur 18 janvier 2019




Le jour où je vous vis pour la première fois,
Vous aviez un air triste et gai: dans votre voix
Pleuraient des rossignols captifs, sifflaient des merles;
Votre bouche rieuse, où fleurissaient des perles,
Gardait à ses deux coins d’imperceptibles plis;
Vos grands yeux bleux semblaient des calices remplis
Par l’orage, et séchant les larmes de la pluie
A la brise d’avril qui chante et les essuie;
Et des ombres passaient sur votre front vermeil
Comme un papillon noir dans un rais de soleil.

(Jean Richepin)

Illustration: Fabienne Contat

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu me parles et je t’écoute (Jean-Claude Pirotte)

Posted by arbrealettres sur 18 janvier 2019



tu me parles
et je t’écoute
mais le merle lui
se moque de nous

(Jean-Claude Pirotte)

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Pâques (Lorine Niedecker)

Posted by arbrealettres sur 28 décembre 2018



Blackbird (Turdus merula) with freshly pulled worm

Pâques

Un merle devant la véranda
oeil oblique
extirpe
un ver

***

Easter

A robin stood by my porch
and side-eyed
raised up
a worm

(Lorine Niedecker)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Les garages dans la cour (Dirk Von Petersdorff)

Posted by arbrealettres sur 27 décembre 2018



Les garages dans la cour

Ainsi, comme le vent essuie le toit –
tachète les flaques, luisantes,
se hérisse le merle –
prompt

le ciel, mon coeur, il est
clair – vide comme l’endroit,
où à l’instant le merle
était encore.

***

Die Garagen im Hof

So, wie der Wind übers Dach wischt –
sprenkelt die Pfützen, hell,
plustert die Amsel,
schnell –
der Himmel, mein Herz, er ist
klar – leer wie die Stelle,
wo eben die Amsel
noch war.

(Dirk Von Petersdorff)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La présence (Kathleen Raine)

Posted by arbrealettres sur 5 décembre 2018



La présence
(extrait)

Présente, éternellement présente présence,
Jamais tu n’as cessé d’être
Ici et maintenant en chaque maintenant et ici,
Et tu apportes encore
De ton trésor de couleur, de lumière,
De senteurs, de notes, le chant du merle dans le soir,
Si clair parmi les feuilles vertes et odorantes,
Comme au temps de l’enfance toujours nouveau, de nouveau.
Ma main qui écrit vieillit, mais moi aussi
Je répète uniquement et encore une fois
L’unique chant humain, du fond du souvenir
D’une joie, un mode
Que non moi mais la musique connaît
Qui nous forme, nous informe, fait entendre par nos voix
L’accord du ciel et de la terre, d’en haut et d’en bas, qui sont
Cette musique des sphères que Pythagore perçut.
Moi, vivante, comme le merle je fais entendre
Dans l’ignorance de ce qu’elle dit, la voix qui ne meurt pas.

(Kathleen Raine)

Illustration: Alexandre de Riquer

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :