Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘meubler’

Dire ce que l’on pense (Gilles Weinzaepflen)

Posted by arbrealettres sur 15 octobre 2019



Illustration : Philippe Geluck
    
Dire ce que l’on pense et si l’on ne pense pas
Parler quand même pour meubler

Ce que les meubles sont dans la maison
Les mots le sont dans le silence
Le silence est une maison à meubler de mots

Une fois meublé le silence parle
Il parle le langage des meubles

Avec tous ces meubles dans la bouche
Il est parfois difficile de dire de prononcer
Les meubles ralentissent arrêtent les mots

Tu ne dois pas parler quand tu as la bouche
Pleine de meubles

(Gilles Weinzaepflen)

 

Recueil: Noël Jivaro
Traduction:
Editions: Le clou dans le fer

Posted in humour, méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’attente (Abdellatif Laâbi)

Posted by arbrealettres sur 14 avril 2018



Les uns meublent leur attente
D’autres la préfèrent nue

(Abdellatif Laâbi)


Illustration: Fanny Verne

Posted in méditations | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Parlant du camp (Etty Hillesum)

Posted by arbrealettres sur 5 février 2018




    
(Parlant du camp)
Et c’est à vous couper le souffle – on y retrouve toutes les facettes, les classes, les « ismes »,
les oppositions et les chapelles qui divisent la société.(…).

Ils se retrouvent désormais dans un espace vide, seulement délimité par le ciel et la terre
et qu’il leur faudra meubler de leurs propres ressources intérieures.(…).

La solide armure que leur avait forgée position sociale, notoriété et fortune est tombée en pièces,
leur laissant pour tout vêtement la mince chemise de leur humanité

(Etty Hillesum)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’HORLOGE DE GRAND-MERE (Christiane Barrillon)

Posted by arbrealettres sur 8 mars 2017



L’HORLOGE DE GRAND-MERE

Notre aïeule l’horloge,
solide comme un chêne,
a sonné ses cent ans
sans ride, sans peine
— ses cent ans au foyer
de fidèle présence
nuit et jour attentive
à meubler le silence…

Elle a gardé ses doigts de fée
et tire sans trembler
le fil du temps
sur ses aiguilles.

Elle a gardé sa voix de jeune fille
pour nous chanter les heures
qui valsent une à une,
les douze soeurs
blondes et brunes.

Elle a gardé toute sa tête
dans l’orchestre de l’univers :
la mémoire sans faille,
la mesure précise,

et son coeur se balance
infatigablement
au creux de sa poitrine
comme un soleil de cuivre
entre l’est et l’ouest.

Je souhaite que le soleil
me monte très haut dans l’âme,
y reste au zénith en toutes saisons
même quand je serai vieille femme
voûtée au ras de l’horizon.

(Christiane Barrillon)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

VISITE A H.B. (Heather Dohollau)

Posted by arbrealettres sur 10 décembre 2016



VISITE A H.B.

Sans vigne la terrasse fleurit d’absence
Les pièces vides amassent les heures
Sous le long regard des murs
Où nous jouons aux quatre coins
Avec cette présence qui traverse en diagonale
Pour rayer le centre d’un ongle léger
Qu’est-ce que habiter ?
Porter trace de lumière et d’ombre
Et près du poids de la montagne
Lever les yeux vers un ciel éphémère
Comme au rivage d’une robe
La tendresse lointaine d’un nuage
Qui s’en va à rebours
Au jardin les feuilles sont de passage
Les années reposent au berceau d’un jour
Et une petite pluie meuble l’air
De ses échelles transparentes

(Heather Dohollau)

 Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Que s’entrechoquent dans l’esprit (Jean-Claude Pirotte)

Posted by arbrealettres sur 17 août 2016



que s’entrechoquent dans l’esprit
les raisons de déraisonner
il reste la saveur des fruits
du passé l’humour des damnés

il faut apprendre à désapprendre
la vraie syntaxe est le temps comme il vient
se souvenir meubler l’attente
et s’inventer le jeu du rien

(Jean-Claude Pirotte)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Tout ce vrombissement (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 16 janvier 2016



Et nous n’entendons guère
Les tourbillons en chaîne
Qui meublent ces atomes
Dont nos corps sont formés.

Nous n’entendons pas plus
Les autres tourbillons
Qui remplissent les lieux
Où nous mettons nos corps.

Tout ce vrombissement
Fait un bruit de pétale
A peine. Et nous pouvons

Ecouter nos silences
Escalader leurs bruits.

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 7 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :