Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Michel Thion)’

Chagrin funambule (Michel Thion)

Posted by arbrealettres sur 26 octobre 2018



le regard
un chagrin
funambule

une araignée
à l’affût

(Michel Thion)


Tiré de son livre “Origami” ici

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

L’absence (Michel Thion)

Posted by arbrealettres sur 26 octobre 2018



l’absence
une injonction
au regard

silence
souriant

(Michel Thion)

Tiré de son livre « Origami » ici

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Grincement obscur (Michel Thion)

Posted by arbrealettres sur 26 octobre 2018



la colère
un grincement
obscur

résiste
à la vie

(Michel Thion)

Tiré de son livre “Origami” ici

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

Lumière tremblante (Michel Thion)

Posted by arbrealettres sur 5 mai 2017



la nuit
une lumière
tremblante

se voulant
immortelle

(Michel Thion)

Tiré de son livre “Origami” ici
Illustration

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Rue du silence (Michel Thion)

Posted by arbrealettres sur 4 août 2016



Dans chaque ville,
j’habite rue du silence.

(Michel Thion)

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Ce soir je suis un arbre (Michel Thion)

Posted by arbrealettres sur 23 juillet 2016



Ce soir je suis un arbre.

Je t’écris arbre du désert,
solitaire effleuré de poussière,
pour te dire à l’heure du soleil sanglant
que toi et moi nous sommes forêt,
que nos racines se croisent, invisibles,
se parlent sous la terre,
partagent l’eau,
comme nos feuilles partagent l’air.

Ce serait l’année de l’effleurement.
Ensemble,
nous ferons le théâtre du vent et de la mer.

Car soleil sanglant il y a aujourd’hui.

Il y a sable et cendre.
Parfois l’un de nous brûle,
est abattu par les bûcherons vêtus de gris,
rongé par les rats
venus des grandes villes noires au-delà de la colline,
il s’estompe de la forêt
mais notre forêt toujours frémit.

Au plus sombre du solstice,
je te le dis,
notre forêt ne mourra pas de la perte de l’eau,
elle est cachée dans nos racines secrètes,
et toujours s’échange,
vive,
bondissante,
fraîche à nos yeux
éraflés de larmes.

Elle coule entre les doigts
de ta main ouverte.
Tu serres le poing
pour la retenir
et quand tu écartes les doigts
il ne reste rien
qu’un bref instant de fraîcheur volatile
qui disparaît à son tour,
souvenir d’un souvenir.
Et c’est cela qui reste gravé en toi,
en nous.

À mes amis trop lointains
voyageurs sans cesse étonnés
dont les racines m’effleurent
au soleil renaissant,
je dis
cette année,
au petit matin pâle,
nous sommes des arbres.

(Michel Thion)

son site ici


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quand tu partiras, tu ne me quitteras pas (Michel Thion)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2016



Quand tu partiras,
tu ne me quitteras pas,
mais pour moi
le jour s’éteindra lentement
comme un arbre abaisse
ses branches sous la neige,
un grand vaisseau lent t’emportera
et tu tourneras ton cœur vers moi
mais non tes yeux,
seules tes mains me parleront,
de loin,
elles dessineront le paysage de ton absence
et tu glisseras doucement vers l’horizon de ma douleur.

Quand tu partiras
je n’écrirai pas sous notre amour le mot fin,
car le bonheur ineffaçable
tu me l’as déjà donné et le temps,
même le temps s’épuiserait à le reprendre.

Quand tu partiras
je commencerai d’attendre ton retour,
sentinelle de l’amour,
avec le sourire dans le profond de mon cœur,
où toi seule sais voir,
où toi seule reviendras un jour
donner la lumière et la chaleur.

(Michel Thion)

Ce texte est paru dans la revue « Voix d’encre » n° 34

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Les arpenteurs du silence (Michel Thion)

Posted by arbrealettres sur 10 avril 2016



Les arpenteurs du silence marchent parmi nous,
hiératiques, le sourire intérieur.
Ils tracent avec une délicatesse obstinée
les frontières de l’indicible.

(Michel Thion)

Illustration: Odilon Redon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une rivière de silence (Michel Thion)

Posted by arbrealettres sur 21 mars 2016



Lorsqu’on met deux miroirs
l’un face à l’autre,
une rivière de silence
coule toujours de l’un à l’autre.

(Michel Thion)

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :