Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘mitraille’

Retouche à l’impuissance (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 24 juin 2018


450pxronde_parachute

encore une mitraille d’idées
et le roman explose en plein vol

l’auteur saute en parachute
et n’écrit que des titres

(Daniel Boulanger)

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

DÉPASSER LE SILENCE (Jean-Claude Xuereb)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2018



 

DÉPASSER LE SILENCE

Sous un envoûtement de ciel
rivalisant avec leurs dieux
d’intranquilles mortels s’avancent
en équilibre de passeurs
pas à pas risqué sur un fil

Dans l’enclos cerné de branchages
ils voudraient décrypter le sens
de l’intraduisible dialogue
qui vibre entre lumière et feuilles
aux seules sommations du vent

De nous que peut saisir un arbre
hors de la moindre appréhension
dans son mutisme enraciné
et son ruissellement de sèves
sous les nervures de l’écorce?

Grevé d’anneaux et d’années
en secret l’aubier se souvient
de chaque saison d’opulence
ou de rigueur et de disette
fibres criblées de mitraille

(Jean-Claude Xuereb)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ophélie (Maurice Fanon)

Posted by arbrealettres sur 15 mai 2017



Illustration: Arthur Hughes

    

Ophélie

À la pêche à la ligne avec un bouchon
Qui ressemble à la fleur du jupon d’Ophélie
Avec une chanson au bout de mon hameçon
Y a quelque chose de pourri au royaume des poissons

Quand ils s’étaient couchés dans l’herbe de l’été
Les gens disent qu’elle s’était mise à chanter
S’était mise à chanter dans l’herbe de l’été
Comme jamais l’été fille n’avait chanté

À la pêche à la blonde avec un regard
Qui ressemble à un train qui a perdu sa gare
Avec un billet pour partir à l’armée
Y a quelque chose de pourri au royaume de Peynet

Quand ils s’étaient quittés dans l’herbe de l’été
Les gens disent qu’elle s’était mise à pleurer
S’était mise à pleurer dans l’herbe de l’été
Comme jamais l’été fille n’avait pleuré

À la pêche aux médailles avec un pantalon
De la couleur du temps qu’il fait dans les entrailles

Avec une mitraille pour faire la moisson
Y a quelque chose de pourri au royaume des semailles

Quand il était tombé dans l’herbe de l’été
Les gens disent qu’elle s’était mise à prier
S’était mise à prier dans l’herbe de l’été
Comme jamais l’été fille n’avait prié

À la pêche aux larmes avec le sourire
Des femmes déchirées qui n’ont plus rien à dire
Avec un télégramme venu de quelque part
Y a quelque chose de pourri au royaume des faire-part

Quand elle s’était couchée dans l’herbe de l’étang
Les gens disent que la pluie s’était mise à tomber
S’était mise à tomber dans l’herbe de l’étang
Comme jamais l’été la pluie n’était tombée

À la pêche à la ligne avec un bouchon
Qui ressemble à la fleur du jupon d’Ophélie
Avec une chanson au bout de mon hameçon
Y a quelque chose de pourri au royaume des poissons

(Maurice Fanon)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les yeux et la parole (Robert Sabatier)

Posted by arbrealettres sur 13 août 2016



Les yeux et la parole

Fermant les yeux, je deviens invisible ;
En les rouvrant, je me recherche en vain.
Ainsi mon geste avec mille mitrailles
Pour me détruire et me réinventer.

Je veux parler. Les vrais mots se refusent
Et je revêts la peau de l’océan.
Flèche d’argent, langage véritable,
Je me transperce avec la croix du Sud.

Je suis un lieu car deux saisons m’habitent.
De l’une à l’autre ici me déchirant,
Je suis aveugle et muet je veux l’être :
Les yeux des sourds ont détruit ma parole.

(Robert Sabatier)

Illustration: Jean Legrand

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Chanson du faux nom (Jean-François Mathé)

Posted by arbrealettres sur 22 avril 2016



Chanson du faux nom

C’est certain, la vie s’accroche.
Elle vous met le grappin.
Se ferme comme une broche
en plein cœur chaque matin.

Elle dit halte à la nuit,
c’est de jour qu’elle travaille
à vous planter des ennuis,
des soucis, de la mitraille

à travers l’âme et le corps,
Elle vous chausse, vous gante,
elle vous pousse dehors
qu’importe qu’il pleuve ou vente,

que vous en attrapiez la grippe
Faites-vous une raison
car cette vie qui s’agrippe,
c’est la mort sous un faux nom.

(Jean-François Mathé)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La terre retentit (Patricia Castex Menier)

Posted by arbrealettres sur 12 janvier 2016



Otto Dix   Painting 135 [1280x768]
La terre retentit.

Elle demande qu’on l’écoute encore.

Tant de bottes, tant de crosses

piétinèrent le dessin d’un pied nu, la trace d’une
sandale

Le vent tire sur la corde,
le soleil ajuste la mitraille.

Les verrous ont sauté.

Mémoire hagarde face à la lampe braquée.

(Patricia Castex Menier)

Découvert chez la boucheaoreilles ici

Illustration: Otto Dix

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

ORDRE DU JOUR DE FLORÉAL (Victor Hugo)

Posted by arbrealettres sur 21 octobre 2015



 

ORDRE DU JOUR DE FLORÉAL

Victoire, amis ! je dépêche
En hâte et de grand matin
Une strophe toute fraîche
Pour crier le bulletin.

J’embouche sur la montagne
La trompette aux longs éclats ;
Sachez que le printemps gagne
La bataille des lilas.

Jeanne met dans sa pantoufle
Son pied qui n’est plus frileux ;
Et voici qu’un vaste souffle
Emplit les abîmes bleus.

L’oiseau chante, l’agneau broute ;
Mai, poussant des cris railleurs,
Crible l’hiver en déroute
D’une mitraille de fleurs.

(Victor Hugo)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :