Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘moins’

L’herbe a écrit sur mon dos (Thomas Vinau)

Posted by arbrealettres sur 25 septembre 2019




    
L’herbe a écrit sur mon dos

Le soleil tapait
sérieusement
j’ai enlevé mon tee-shirt
mes chaussures
mes chaussettes
et j’ai posé sur ma tête
ce chapeau ridicule
de coupeur de coton

l’herbe sentait bon l’herbe
des fourmis couraient
sur les dalles chaudes
j’ai attrapé un livre
et je me suis couché
sur la pelouse

un bourdon s’est envolé
du coeur éclatant
d’une fleur de pissenlit
près de mon oreille
rien
de
moins

(Thomas Vinau)

 

Recueil: Juste après la pluie
Traduction:
Editions: Alma

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Un petit lambeau (Thomas Vinau)

Posted by arbrealettres sur 25 septembre 2019




    
Un petit lambeau

Il arrive au fil du temps
et des événements
qui nous submergent
que certains de nos actes
fassent de nous un peu moins
que ce que nous étions
c’est comme arracher soi-même
un petit lambeau de son coeur
Il arrive au fil du temps
qu’on nous pardonne
qu’on se pardonne
qu’on vive avec
qu’on vive sans
mais jamais
que la chair
ne revienne

(Thomas Vinau)

 

Recueil: Juste après la pluie
Traduction:
Editions: Alma

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Plus je vieillis (Jean-Marc Soriano)

Posted by arbrealettres sur 10 septembre 2019




    
Plus je vieillis,
Plus moins.

(Jean-Marc Soriano)

 

Recueil: Une nuit de 7 jours
Traduction:
Editions: Petitfleur

Posted in humour, méditations | Tagué: , , , | Leave a Comment »

En ton absence (Abbas Kiarostami)

Posted by arbrealettres sur 18 avril 2019



Alex Colville -living-room

en ton absence
la journée
a vingt-quatre heures exactement
en ta présence
parfois moins
parfois plus

(Abbas Kiarostami)

Illustration: Alex Colville

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Bien des choses ont changé (Hervé Prudon)

Posted by arbrealettres sur 1 décembre 2018




    
bien des choses ont changé
des choses et des gens
surtout des gens des amis
et des inconnus des amis devenus
plus inconnus que des choses
inutiles et ceux qui changent
de trottoir ou de tête
ou d’idées et les choses
sont nouvelles et modernes
et moi loin et moins

(Hervé Prudon)

Découvert ici: http://laboucheaoreilles.wordpress.com/

Recueil: Devant la mort
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

GALET (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 18 novembre 2018



 

GALET

Le moins
Le peu
Le bref
L’exigu
Prennent corps
En ce galet
Dépourvu de veines
Et de détours
Son opacité
S’oppose
Aux transparences
De l’océan
Sa cohésion
Défie
La sinueuse écume

(Andrée Chedid)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mémoire (Norge)

Posted by arbrealettres sur 16 octobre 2018


Mémoire

Il y pensa beaucoup.
Puis il y pensa moins.

Il y pensa très peu,
Puis, il n’y pensa plus.

Il trouva même drôle
D’y avoir tant pensé.

Puis ne pensa plus même
Qu’il y pensa jamais.

(Norge)

Illustration: René Magritte

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | 2 Comments »

Additionner (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 26 juin 2018




    
Additionner est affaire de soustractions.
Le plus démentit le moins,
mais aussi le plus.

Une arithmétique flottante
retient en gage tous les résultats.

C’est ainsi que deux mains parfois
sont une seule main
qui n’en serre aucune.

Additionner est un raccourci
vers la soustraction cachée à l’affût.

(Roberto Juarroz)

 

Recueil: Poésie verticale 15
Traduction: Jacques Ancet
Editions: José Corti

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

PORTRAIT INTÉRIEUR (Rainer Maria Rilke)

Posted by arbrealettres sur 3 juin 2018



PORTRAIT INTÉRIEUR

Ce ne sont pas des souvenirs
qui, en moi, t’entretiennent;
tu n’es pas non plus mienne
par la force d’un beau désir.

Ce qui te rend présente,
c’est le détour ardent
qu’une tendresse lente
décrit dans mon propre sang.

Je suis sans besoin
de te voir apparaître;
il m’a suffi de naître
pour te perdre un peu moins.

(Rainer Maria Rilke)

Illustration: Michael Cheval

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Tu ris chante (Cécile Guivarch)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2018



    
tu ris chante areuh babou
pour rien moins que cela
le soleil dans ta chambre

(Cécile Guivarch)

 

Recueil: Te visite le monde
Traduction:
Editions: Les carnets du Dessert de Lune

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :