Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘moitié’

Dois-je parcourir (Carolyn Carlson)

Posted by arbrealettres sur 17 décembre 2017




    
Dois-je parcourir la moitié
du monde pour te trouver ?

(Carolyn Carlson)

 

Recueil: brins d’herbe
Traduction: Jean-Pierre Siméon
Editions: Actes Sud

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Retouche au parfum (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 21 novembre 2017




Illustration: ArbreaPhotos
    
retouche au parfum

la confidence passe
d’une moitié du monde à l’autre

ô rose égale aux grilles du poème

(Daniel Boulanger)

 

Recueil: Retouches
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Toute ma vie (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 6 novembre 2017




    
Toute ma vie est marquée par l’image de ces fleuves,
cachés ou perdus au pied des montagnes.

Comme eux, l’aspect des choses plonge
et se joue entre la présence et l’absente.

Tout ce que je touche
a sa moitié de pierre
et sa moitié d’écume.

(Jean Tardieu)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quand on sait s’y prendre (Aphorismes Bretons)

Posted by arbrealettres sur 4 novembre 2017



Illustration: Mathurin Méheut    
    
An tu zo
an hanter deus al labour.

Quand on sait s’y prendre,
on a déjà fait la moitié du travail.

(Aphorismes Bretons)

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Chant de rêve (Chants Chippewa)

Posted by arbrealettres sur 10 octobre 2017




    
Chant de rêve

Cela
Qui habite l’autre moitié
Du ciel
Approche et émet un bruit

(Chants Chippewa)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aimez (Le Tasse)

Posted by arbrealettres sur 4 septembre 2017




Illustration: ArbreaPhotos
    
Un oiseau […]

« Aimez, chanta-t-il, que pointe la rose
hors du bouton modeste et virginelle.
Moitié ouverte encore, et moitié close,
moins elle se montre, et plus elle est belle.
Puis son sein nu, déjà, l’audacieuse
déploie. Elle se fane, non plus celle
non plus celle, non, tantôt désirée
par mille amants et par mille donzelles.

Passent ainsi, lorsque trépasse un jour,
le vert, la fleur de la mortelle vie.
Elle, pour qu’avril sur ses pas retourne,
ne se renfleurit, ne se reverdit.
Cueillons la rose au matin adorable
d’aujourd’hui qui bientôt perd sa douceur.
Cueillons d’amour la rose. Aimons alors
qu’il se peut qu’on aime alors qu’on vous aime. »

Il se tut. Le choeur des oiseaux, d’accord,
comme approuvant, reprend la mélodie.
Redoublent les colombes leurs baisers.
Tout animal se conseille l’amour.
Le chêne dur et le chaste laurier
et toute la feuillue, ample famille,
l’air et la terre, il semble qu’ils inspirent
d’amour très doux les sens et les soupirs.

***

Deb mira, egli cantó, spuntar la rosa
Del verde suo modesta e verginella,
Che mezzo aperta ancora, e mezzo ascosa,
Quanto si mostra men, tanto è più bella.
Ecco poi nudo il sen già baldanzosa
Dispiega : ecco poi langue, e non par quella,
Quella non par, che desiata avanti
Fu da mille donzelle e mille amanti.

Così trapassa al trapassar d’un giorno
Della vita mortale il fiore e ‘l verde;
Nè, perchè faccia indietro april ritorno,
Si rinfiora ella mai, nè si rinverde.
Cogliam la rosa in sul mattino adorno
Di questo dì, che tosto il seren perde;
Cogliam d’amor la rosa; amiamo or quando
Esser si puote riamato amando.

Tacque; e concorde degli augelli il coro,
Quasi approvando, il canto indi ripiglia.
Raddoppian le colombe i baci loro;
Ogni animal d’amar si riconsiglia :
Par che la dura quercia, e ‘l casto alloro,
E tutta la frondosa ampia famiglia,
Par che la terra e l’aria e formi e spiri
Dolcissimi d’amor sensi e sospiri.

(Le Tasse)

 

Recueil: Les Flèches d’Armide
Traduction: Jacques Audiberti
Editions: Imprimerie Nationale

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La moitié de ce que je dis (Khalil Gibran)

Posted by arbrealettres sur 29 juillet 2017



Illustration: Yolande Naufal
    
La moitié de ce que je dis
est dénué de sens,
mais je le dis
afin que l’autre moitié
puisse t’atteindre.

(Khalil Gibran)

 

Recueil: Le sable et l’écume

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Je ne peux ni te garder ni te quitter (Sor Juana Inés de la Cruz)

Posted by arbrealettres sur 14 mars 2017



Je ne peux ni te garder ni te quitter,
pourquoi je ne sais, en te quittant ou en te gardant,
il y a toujours un je ne sais quoi pour t’aimer
et bien des si pour t’oublier.

Donc si tu ne peux ni me quitter ni t’amender,
je vais régler mon coeur de sorte
qu’une moitié penche à t’abhorrer
tandis que l’autre penche à t’aimer.

Notre amour ainsi peut y grandir,
car on meurt à se quereller sans cesse :
que de nos discours jalousie et soupçon disparaissent,

et que qui donne la moitié ne veuille pas le tout ;
et sache que lorsque tu dissimules
je dissimule aussi de mon côté.

***

Que da medio para amar sin mucha pena

Yo no puedo tenerte ni dejarte,
ni sé por qué, al dejarte o al tenerte,
se encuentra un no sé qué para quererte
y muchos sí sé qué para olvidarte.

Pues ni quieres dejarme ni enmendarte,
yo templaré mi corazón de suerte
que la mitad se incline a aborrecerte
aunque la otra mitad se incline a amarte.

Si ello es fuerza querernos, haya modo,
que es morir el estar siempre riñendo:
no se hable más en celo y en sospecha,

y quien da la mitad, no quiera el todo;
y cuando me la estás allá haciendo,
sabe que estoy haciendo la deshecha.

(Sor Juana Inés de la Cruz)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’autre moitié (Luciano Erba)

Posted by arbrealettres sur 9 mars 2017



L’autre moitié
Loin de manquer,
les signaux abondent
leurs sens m’échappe,
sont-ils trop nombreux?
un seul verdict à la fin, me reste:
tu traverses la moitié d’un charme.

il suffirait d’un petit pas, bien calibré,
d’une lueur à peine entrevue
et le silence alors aurait le sens contraire
ce serait l’autre moitié.

(Luciano Erba)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nous sommes pour moitié ce que nous sommes (Fernando Pessoa)

Posted by arbrealettres sur 3 mars 2017




Nous sommes pour moitié ce que nous sommes, et
Pour moitié ce que nous pensons. Dans le torrent
Une moitié parvient
à la rive, l’autre se noie.

(Fernando Pessoa)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :