Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘monde’

ÉCRIRE (Michel Deguy)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2022



ÉCRIRE

Ce n’est pas un mystère.
Penser c’est parler; parler, c’est écrire.

Il n’y a rien « derrière les mots » — sinon d’autres mots.
Pas plus que derrière la tête, ou derrière la pensée, ou derrière le monde.
Il n’y a rien derrière.
Il y a quelque chose devant les mots,
qu’on peut appeler le monde, par exemple.

Le langage tient les choses à distance en se rapportant à elles.
Il s’agit de penser les mots avec d’autres mots, différant le silence.
Faire attention aux phrases dans les phrases,
avec regard oblique sur les choses comme si elles surveillaient l’opération.

Ce qu’avait compris, et n’aura pas cessé de dire, Ponge.
Ce que chacun peut faire. Cogito, scribo, sum.

(Michel Deguy)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Désirs (Abdourahman A. Waberi)

Posted by arbrealettres sur 4 août 2022



Wilhelma zoological and botanical gardens, Stuttgart, Germany

Wilhelma zoological and botanical gardens, Stuttgart, Germany

 

Désirs

Je suis le bruit du monde
le balancement inapaisé entre ici et ailleurs
la frondaison muette du cactus
le bois rugueux qui recouvre le gecko
les rais du caméléon jaune soleil
le lit du livre-monde
où les pages sont autant des vagues de la quête
toujours recommencée

(Abdourahman A. Waberi)

Découvert ici: http://www.ipernity.com/blog/lara-alpha

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Pour peu que vers le soir (Nakahara Chūya)

Posted by arbrealettres sur 4 août 2022



 

Pour peu que vers le soir, minuscule sous le vaste ciel,
je puisse sentir le monde,
je n’aurais alors aucun sujet de me plaindre.

(Nakahara Chūya)

Découvert chez Lara ici

Illustration: Caspar David Friedrich

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Les galets (Max Alhau)

Posted by arbrealettres sur 4 août 2022



Les galets

Les galets écoutent la mer
qui leur raconte des légendes.
Le temps passe sur eux,
enracinés à même le sable;
ils imaginent peut-être
ce qu’ils aperçoivent au loin
et qu’ils ne connaîtront jamais.
Les galets demeurent sans bruit,
veillant sur les étoiles,
sur le sommeil du monde
qui se ferme dans la nuit.

(Max Alhau)

Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Oublier le coeur froissé du monde (Gaëlle Josse)

Posted by arbrealettres sur 31 juillet 2022




    

oublier le coeur froissé du monde
en des bras aimants
et joyeux

douceur de coquillage
et toutes questions tues

(Gaëlle Josse)

Recueil: et recoudre le soleil
Traduction:
Editions: NOTAB/LIA

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Si j’attends la neige et la nuit (Marcel Havrenne)

Posted by arbrealettres sur 27 juillet 2022



Si j’attends la neige et la nuit,
c’est parce qu’elles unifient le monde extérieur
et conduisent ainsi mes pensées
dans les voies de la simplicité.

(Marcel Havrenne)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

NOTE UNIQUE (Max-Pol Fouchet)

Posted by arbrealettres sur 26 juillet 2022



 

NOTE UNIQUE

Le monde est à ses rêves
Au plus serré des doigts
C’est le mur qui sans trêve
L’isole à jamais de toi

Il n’est rien que des songes
Le tien est de croire prendre
Quand tout te fuit par le sien
Quand le tien même te fuit

Les arbres et leurs sèves
Sont à d’autres forces
Plus dure que leur rêve
Il n’est pas d’écorce

Tu les poursuis en vain
Ils poursuivent leur rêve
Tu cours tu n’atteins rien
Tu es le mauvais élève

Passe comme le vent
Passe comme la vie
A peine soulevant
Le poids d’une chenille.

(Max-Pol Fouchet)

Illustration: Martin Schoeller

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le bout du monde (Gilles Brulet)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2022


foret_1

A la nuit noire
Quand l’oeil lunaire
Ne regarde pas
Les forêts aux mille mâts
Lèvent l’ancre
Et
Imperceptiblement
Dans d’inimaginables musiques
Bercent leurs oiseaux
Jusqu’au vrai
Bout du monde.

(Gilles Brulet)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

St-Casimir (Pierre Albert-Birot)

Posted by arbrealettres sur 23 juillet 2022


1mil.Dors_1280

J’ai ouvert la porte
J’ai vu cent mondes
Par une lucarne
J’ai fermé la porte à clef
Et me suis couché

(Pierre Albert-Birot)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | 3 Comments »

Cauchemar (Mireille Gaglio)

Posted by arbrealettres sur 21 juillet 2022




Cauchemar

Dans l’immensité du monde,
Je suis perdue…
Mais voici que, sous la lune ronde,
Je t’ai aperçue…

Petite coquille de noix,
Ton pavillon s’élève
Sur l’océan de mes rêves :
Comme j’ai besoin de toi !

Petite coquille de noix,
Frêle esquif – pauvre toi –
Errant sur la mer de ma joie :
Je suis à l’écoute de ta voix…

Petite coquille de noix,
Donne-moi le cap :
De ton espoir, il faut que tu me nappes,
Sors-moi de la nuit noire…

Petite coquille de noix,
Merci, grâce à toi,
J’ai retrouvé ma voie…

(Mireille Gaglio)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :