Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘monde’

Le livre de chair (Didier Carhen)

Posted by arbrealettres sur 16 décembre 2017



Illustration: Caroline Duvivier

    
Le livre de chair est simple
Je sais que j’ai bu l’autre monde
Écoute-moi donc revivre

(Didier Carhen)

 

Recueil: Les septs livres
Traduction:
Editions: La lettre volée

Publicités

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le sommeil guette (Didier Carhen)

Posted by arbrealettres sur 16 décembre 2017



 

Illustration
    
Le sommeil guette

Abîme de sens
Vide en dessous

Lever le doute ?

Je cherche
À renifler le monde

(Didier Carhen)

 

Recueil: Les septs livres
Traduction:
Editions: La lettre volée

Posted in poésie, méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Que suis-je venue faire en ce monde (Anise Koltz)

Posted by arbrealettres sur 15 décembre 2017



Que suis-je venue faire
en ce monde
dont j’ignore
l’origine et le sens

Quelle réalité se dissimule
derrière les apparences

Personne ne trouve refuge
en l’autre

(Anise Koltz)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

J’entends vibrer ta voix (Paul Eluard)

Posted by arbrealettres sur 13 décembre 2017


entre ciel et terre

 

Ta bouche aux lèvres d’or n’est pas en moi pour rire
Et tes mots d’auréole ont un sens si parfait
Que dans mes nuits d’années, de jeunesse et de mort
J’entends vibrer ta voix dans tous les bruits du monde.

(Paul Eluard)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

FAÏNA (Alexandre Blok)

Posted by arbrealettres sur 12 décembre 2017



Illustration: Jean Jacques Henner
    
FAÏNA

J’étais confus, j’étais joyeux.
Et ta soie sombre me hantait,
Lorsque ton lourd rideau enfin
S’ouvrit — le théâtre se tut.

D’un feu vivant nous sépara
Le cercle de la rampe clair,
Et la musique a enflammé
Ton visage transfiguré.

De nouveau les chandelles brillent,
Et l’âme est seule, l’âme est aveugle…
Et tes épaules scintillantes,
Et la foule, enivrée de toi…

Tu es l’étoile fuyant le monde,
Au-dessus de la plaine — au loin…
Et la lyre d’argent tressaille
Et frémit dans tes mains tendues…

(Alexandre Blok)

 

Recueil: Le Monde terrible
Traduction:Pierre Léon
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Fils d’argent (Alexandre Blok)

Posted by arbrealettres sur 12 décembre 2017



Illustration: Ruskin Spear
    
Fils d’argent, tourbillonnez,
Petits glaçons d’étoiles, voguez,
Tourbillons neigeux, soufflez!

Dans le coeur — soucis légers,
Dans le ciel — chemins d’étoiles
Et palais de neige-argent.

Songes des vents clair-serpentins,
Chants des tourbillons clair-ondulés,
Des yeux de vierge enchanteresse.

Deux ou trois chagrins
Lointains,
Les obscures tables de lois
De la Terre.
Et des navires abandonnés
Au loin.
Et au-delà du cap,
Des voiles.
Et par-dessus la mer,
Des voix.

Et se répand entre les mondes,
Sur les festins oubliés —
La coupe de la nuit ardente,
La coupe pleine de vin sombre

(Alexandre Blok)

 

Recueil: Le Monde terrible
Traduction:Pierre Léon
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans des bribes de paroles (Alexandre Blok)

Posted by arbrealettres sur 12 décembre 2017



 

Dans des bribes de paroles
La marche brumeuse
Des autres mondes
Et le sombre envol du temps
Je sais chanter avec le vent

(Alexandre Blok)

Découvert chez Lara ici

Illustration: Al Agnew

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE MONDE TERRIBLE (Alexandre Blok)

Posted by arbrealettres sur 12 décembre 2017



LE MONDE TERRIBLE

Fin d’automne et du port,
De la terre balayée de neige
Vers un voyage préfixé
Partent les lourds navires.

Dans le ciel noir, se dresse
Au-dessus de l’eau, la grue enleveuse
Et une lanterne se balance
Sur le rivage enneigé.

Et le matelot à bord non reçu
Marche, titubant, dans la tourmente.
Tout est perdu, tout est bu !
Assez, assez, je n’en peux plus !

Les quais du port maintenant déserts,
Déjà la première, légère neige les recouvre…
Dans le plus pur, le plus doux des linceuls,
T’est-il doux de dormir, matelot ?

(Alexandre Blok)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je ne distingue pas la vie… (Alexandre Blok)

Posted by arbrealettres sur 12 décembre 2017



Je ne distingue pas la vie du rêve ni de la mort,
ni ce monde-ci des autres mondes.

(Alexandre Blok)

Illustration: Jenc Katarina

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Il ne nous reste guère plus de temps (Alexandre Blok)

Posted by arbrealettres sur 11 décembre 2017




    
Il ne nous reste guère plus de temps
Pour admirer les festins d’ici-bas :
Bientôt, les énigmes se dévoileront,
Et resplendiront des mondes lointains.

Nous vivons dans une cellule antique,
À l’orée des crues.
Au printemps la joie bouillonne,
Et le fleuve chante.

Mais, présage de la joie,
Au printemps d’orages,
Par la porte de la cellule
L’azur clair se glisse.

Et pleins du frisson sacré
Des années d’attente,
Nous irons par les routes en débâcle,
Vers l’indicible lumière.

(Alexandre Blok)

 

Recueil: Le Monde terrible
Traduction:Pierre Léon
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :