Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘morceler’

LA BEAUTÉ (Jean Rousselot)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2019



 

LA BEAUTÉ
A Roger Toulouse.

La beauté chaque nuit s’absente
La beauté nous ferme les yeux
Chacun s’emmure dans son corps
Et leste ses mots les plus chers
Avec le plomb des vieux remords
La nuit plus longue que l’espoir
La nuit plus courte qu’un baiser
La nuit morcelle le sommeil
En jours entiers qu’il faut tuer
Qu’on tue avec des mains d’étoupe
Et des couteaux mal aiguisés
Des jours qui sont à tout le monde.

(Jean Rousselot)

 

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Donne-moi, donne-moi un baiser (Attila Jozsef)

Posted by arbrealettres sur 12 juin 2018



Donne-moi, donne-moi un baiser

C’est le dernier! Baise-moi, je t’en prie.
Dans tes bras blancs, étreins-moi, serre-moi.
Donne un baiser! Donne, je t’en supplie.
Car ton amour est le prix de ma vie.
Et dès demain, je ne serai plus là.

Je suis parti. Je suis parti sans elle.
Plus de baisers. Elle n’est nulle part.
Je sens, hélas, qu’elle m’est infidèle.
Pour qui sont-ils, les baisers de ma belle?
Qui les acquiert, par des fleurs, un regard?

La nuit, le jour, je vis dans la souffrance.
Qui flattez-vous, baisers voluptueux
Qu’offre à présent la femme à qui je pense
Et qui, par là, bafoue mon espérance?
Je suis loin d’elle et combien malheureux!

Voici venu le bonheur sans mélange!
Je peux rentrer! d’un seul bond! d’un seul saut!
Je hais le train et sa lenteur étrange.
0 juste ciel, reverrai-je mon ange?
Pourquoi, Soleil, déclines-tu si tôt?

Merci, mon Dieu, j’entre dans ma demeure.
Aucun bruit. Rien. Mon cœur cogne et me dit,
Près d’éclater : « T’attend-elle à cette heure? »
L’horloge dort. Suis-je seul? Est-ce un leurre?
Une poussière en mon œil s’introduit.

J’ai sur la bouche une main qui se gèle.
Des pleurs secouent tout mon corps éperdu.

Je la croyais déloyale, infidèle.
Mais elle aimait… et mon cœur se morcelle.
Le sien est mort d’avoir trop attendu.

(Attila Jozsef)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Il advient au poète (René Char)

Posted by arbrealettres sur 2 janvier 2018



Illustration: Gao Xingjian
    
Il advient au poète d’échouer au cours de ses recherches sur un rivage
où il n’était attendu que beaucoup plus tard, après son anéantissement.
Insensible à l’hostilité de son entourage arriéré le poète s’organise,
abat sa vigueur, morcelle le terme, agrafe les sommets des ailes.

(René Char)

 

Recueil: En trente-trois morceaux et autres poèmes
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA BEAUTÉ (Jean Rousselot)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2016



LA BEAUTÉ

La beauté chaque nuit s’absente,
La beauté lui ferme les yeux.
Chacun s’emmure dans son corps
Et leste ses mots les plus chers
Avec le plomb des vieux remords.

La nuit plus longue que l’espoir,
La nuit plus courte qu’un baiser,
La nuit morcelle le sommeil
En jours entiers qu’il faut tuer,
Qu’on tue avec des mains d’étoupe
Et des couteaux mal aiguisés,
Des jours qui sont à tout le monde.

(Jean Rousselot)

Illustration: Alexander Sigov

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :