Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘mousson’

Que faire de la petite voix (Werner Lambersy)

Posted by arbrealettres sur 29 mars 2019




Que faire de la petite voix
Sans voix
Qui dit des choses
Qu’on ne dit pas
Même
A l’oreille qui n’entend pas

On la connaît grain de sable
Tombée des meules
De la montagne
Où presque personne ne va

On la savait goutte de pluie
D’une pluie
Dont les dernières
Moussons faisaient cadeaux

On traîne ce lambeau d’âme
Comme une carie
Parmi les canines aiguisées
Du quotidien

Et les molaires
Mâcheuses de crépuscules

La parole sans verbe envoie
Ses marteaux-piqueurs
Défoncer
La mosaïque de nos images

Et les parpaings mal ajustés
Du silence
Ecrasent le reste en tombant

Laissant
Sur ces gravats
Les luzernes dorées et folles

(Werner Lambersy)

Illustration: Jeana Sohn

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je t’ai nommé l’indienne (Ernest Pépin)

Posted by arbrealettres sur 4 septembre 2018



    

Je t’ai nommé l’indienne
(Extrait)

1
Femme d’embruns brûlés
Et de bourgeons d’étoile
Qui crayonne les cyclones
La monture des marées
Et par ravine chaude où sommeille ta chaleur
Redonne au monde le bel incendie
La première étincelle
La parole inconsolée des mythes

2
Il fait toujours soleil
Dans la splendeur des songes
Et la roue de tes mains
Lavée du plus beau sang
Au nom du chant des mers disparues
Témoigne

3
Femme aux tempes de pierre polie
Aux temples couleur de jungle
Qui conjure un mauvais sort
Danse de couleuvres
Terre tremblée
Cri mouillé
Femme du fond des nuits
Qui sort les pagaies lumineuses
De sa révolte
Épouse des aurores boréales
Ruche zélée des moussons
Remuant les vagues du commencement

4
Femme
Plus tendre que le coeur du déluge
Un grand sillage phosphorescent
Ta liberté
Feu de l’amour libre
Qui nourrit le soleil
Ta liberté
Mémoire
Tressant
La gerbe des rosées
L’impossible poinçon rouge cousu au front
Des voyances

(Ernest Pépin)

 

Recueil: L’Ardeur ABC poétique du vivre plus
Traduction:
Editions: Bruno Doucey

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mer de Sulu (Claude Michel Cluny)

Posted by arbrealettres sur 23 juillet 2018



 

Don Hong-Oai  -night-boats-lamps 00

Mer de Sulu
Mousson aux voiles de paille
ô immémoriale
fuyante moisson du vent.

*

Prahos caïques sampans
… vos chauds noms de fruits
dangereux comme des lames.

*

Coque à balancier, écorce
qui pèse le rêve
égal à l’immensité.

*

Antiques navigations
Savoir inconnu
de poissons mangeurs d’étoiles.

(Claude Michel Cluny)

Illustration: Don Hong-Oai

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

« ÉCOUTE… » (Maurice Fombeure)

Posted by arbrealettres sur 10 avril 2018



Illustration: Phetsamay Rigaud 
    
« ÉCOUTE… »

Dans les forêts du non-être
Nous agitons nos mouchoirs.

Ah! d’invisibles lavoirs
Chantent au bas des fenêtres…

Petit, rentre tes moutons,
Ton étable de carton.

Pas une amarre au sommeil
Sur le partage des eaux

Les forêts du bloc soleil
Voguent chargées de gros oiseaux.

Gabiers du cycle des lunes
Face à la mousson des soirs.

(Maurice Fombeure)

 

Recueil: A dos d’oiseau
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quand j’affichai cet avis (Joë Bousquet)

Posted by arbrealettres sur 7 décembre 2017




    
Quand j’affichai
cet avis sur mon front :
« Entrée interdite à l’azur »,
il se mit à pleuvoir en moi
une mousson entière
de mots inconsolables.

(Joë Bousquet)

 

Recueil: Poèmes, un
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

VIRGULES DU VIDE (Zéno Bianu)

Posted by arbrealettres sur 24 novembre 2017




    
VIRGULES DU VIDE

au crâne
du monde

la mousson
crépite

plaines
d’éboulis

gestuaire
en cendres

l’écorce
éclatée

paroles
particules

coulées
de dieux

un baptême
de blanc

un souffle
d’érosion

Tibet
pour naître

(Zéno Bianu)

 

Recueil: Infiniment proche
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Toile d’araignée sous la pluie de mousson (Ko Un)

Posted by arbrealettres sur 14 janvier 2016



pluie toile d'araignée

Toile d’araignée sous la pluie de mousson toute une journée
tu subis aussi de grandes épreuves

(Ko Un)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Paris-Tropic (Francis Blanche)

Posted by arbrealettres sur 20 mai 2015




Je passais en chantant sur le pont Alexandre
L’air du matin avait des senteurs de coriandre

Un dromadaire blanc d’un pas désabusé
S’éloignait lentement vers les Champs-Alizés

Des otaries aux corps noirs comme de l’ébène
Faisaient mille plongeons dans les eaux de la Seine

Et dans les grands palmiers le long du quai d’Orsay
Des singes bleus et or en voltigeant dansaient

La mousson se leva le ciel devint de bronze
Soudain parut un bus ligne 91

Une autruche en habit et coiffée d’un gibus
D’un geste dédaigneux arrêta l’autobus

Elle dit en montant et je l’ai entendue
Car elle avait la voix très forte et très pointue:
« Oh can’t you take me please to the Park Montsouris? »

Décidément Paris sera toujours Paris!

(Francis Blanche)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :