Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘murailles’

La moelle des villes (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 19 octobre 2018



La moelle des villes

S’enfoncer dans l’étau d’une ville
Longer les parois de sa nuit
Marcher sur sa membrane d’asphalte
Avancer sous la dalle de son ciel
Arpenter ses méandres
Tressaillir de son cri

Forer l’os des solitudes
Se heurter au mutisme des seuils
Frôler l’arbre aux aguets

Se glisser dans la texture
Des pierres
Pénétrer la trame
Des murailles
S’imprégner des noces
Du fleuve et des pavés

Débusquer ses lueurs
Puiser sources sous son gravier
Faire émerger la Ville
De ses suaires

S’infiltrer dans sa moelle

Lui faire jour
Se faire jour !

(Andrée Chedid)


Illustration: Gottfried Salzmann

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Trappe (Michel Butor)

Posted by arbrealettres sur 9 mai 2018



Trappe

Il suffit de soulever la barre
pour vous faire accéder
à un autre niveau

Il suffit de descendre
au long de cette rampe
et l’on atteint le royaume des cavernes

Il suffit de grimper
au long de cette corde tendue
et le panorama jaillit dans la lumière

Il suffit de ramper au long
de ce tunnel pour atteindre
la liberté de l’autre côté des murailles

Il suffit de nager dans ce fleuve profond
pour que le sang de la jeunesse
irrigue à nouveau notre corps fané

(Michel Butor)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le bavardage de l’eau me console (Georges Jean)

Posted by arbrealettres sur 3 décembre 2016




Le ciel éteint les yeux des pierres qui vivent dans le sable

Elles regardent les ténèbres humides des sources qui bruissent
comme la soie des feuilles oubliées

Déjà s’allume le vent sur les murailles

La nuit est la sentinelle élevée des étangs noirs

Le bruit des marées
avance vers la ville

Le bavardage de l’eau me console.

(Georges Jean)

Illustration: ArbreaPhotos

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tendre une corde (Georges Jean)

Posted by arbrealettres sur 3 décembre 2016



Tirer de plus loin que le temps
Une main d’aube

Accueillir le soir
Dans les doigts du vent

Partir sur d’autres sentiers
Ouvrir des murailles

Tendre une corde et retrouver
La solitude

Puis dormir sur un lit de feuilles
Pour écouter
Bruire les sandales des choses

Et parler.

(Georges Jean)


Illustration: Alain Chayer

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Retouche à l’abandon (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 5 octobre 2016



 

Retouche à l’abandon

la mémoire sonne creux
au bas des murailles si hautes
jusqu’à la salle de l’oubli
dans la lumière égale

(Daniel Boulanger)

Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

il n’y a rien à attendre hors ce chant pur qui monte du fond de toi (Christian Bulting)

Posted by arbrealettres sur 15 novembre 2015


Olbinski_Waiting for Ulysses

 

Ne pas laisser la nuit entrer en soi
Faire à la lumière la part suprême
S’agrandir aux dimensions de l’amour
Accomplir la beauté de l’être
Ici et maintenant
Ne pas attendre il n’y a rien à attendre
Hors ce chant pur
Qui monte du fond de toi
Et renversera les murailles de la haine

(Christian Bulting)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Poésie (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 26 mars 2015



Poésie

Par-delà les mots
Elle sécrète la parole

En deçà du verbe
Elle questionne l’univers

Au-delà des murailles
Elle nomme la liberté

En deçà de chaque flot
Elle révèle l’océan

Désertant les conquêtes
Elle promet l’équipée

Elle remue le souffle
Sacre l’humble outil

Elle assemble les fragments
Du visage dispersé

Et désigne le mystère
Qui demeure entier.

(Andrée Chedid)


Illustration: Eloi Flore

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Etais-je espace ? (Robert Sabatier)

Posted by arbrealettres sur 16 mars 2015



Erik Johansson  rl

Etais-je espace ? Il poussait des murailles
Contre mon corps. Etais-je oiseau ? La terre
En s’éloignant m’initiait au vol.
Etais-je fleuve ? Auprès de moi la rive
Me dédiait ses arbres verdoyants

(Robert Sabatier)

Illustration: Erik Johansson

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les blés s’étendraient à l’infini (Jie Qisi)

Posted by arbrealettres sur 17 février 2015



Je voudrais que pendant des millénaires
Toutes les frontières soient pacifiées.
Les mûriers étaleraient partout leur ombre,
Les blés s’étendraient à l’infini
Et l’on n’aurait plus jamais besoin de murailles.

(Jie Qisi)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :