Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘myrtille’

N’en souffle mot à personne (Ossip Mandelstam)

Posted by arbrealettres sur 15 mars 2021




    
N’en souffle mot à personne,
oublie ce que tu as vu :
l’oiseau, la vieille, la prison
et le reste …

Car, si tu desserres les lèvres,
d’imperceptibles frissons
comme aiguilles de pin, le
jour venu, te saisiront.

Et tu te rappelleras la guêpe,
l’encre, le plumier d’enfant à
la datcha, et les myrtilles
que tu n’as jamais cueillies.

(Ossip Mandelstam)

 

Recueil: Nouveaux poèmes 1930-1934
Traduction: Traduction du russe par Christiane Pighetti
Editions: Allia

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

EXCEPTÉ (Norge)

Posted by arbrealettres sur 15 octobre 2018



EXCEPTÉ

La belle fille nue (excepté ce petit coin)
embrassa fort Albéric (excepté sur la bouche).
Firent à deux longue route (excepté dans les bois).
Cueillirent fleurs de bon lignage (excepté l’églantine).
Mordirent les fruits à songe (excepté la myrtille).
Et burent les vins profonds (excepté le bonheur).

(Norge)


Illustration: Jean-Gabriel Domergue

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

DE GRANDES CHOSES (Hanne Bramness)

Posted by arbrealettres sur 9 avril 2018



cuiller [1280x768]

DE GRANDES CHOSES

Fais un peu de place
pour le soleil dans ta cuiller

et la myrtille pourra
cacher la lune.

(Hanne Bramness)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Un silence (Yves Namur)

Posted by arbrealettres sur 18 janvier 2018



Ettore Aldo Del Vigo -   (95)

Il y a tout au fond de la fatigue
Tout ce qu’un homme a de plus beau à donner :

Son courage peut-être,
Sa sueur perlée, sa respiration difficile
Et ses blessures déjà anciennes.

Et au sommet de la colline,
Près des myrtilles, des bruyères et de la pluie,

Il y a aussi ce secret bien gardé

Que seule
La Nature est prête à partager avec lui.

***

Un silence
Qui ne se mesure pas au nombre de mètres qu’il faut pour l’enjamber
Et passer dans l’histoire d’un autre silence,

Un silence
Qui est parfois rempli de pétales de roses
Et de tristesse,

Un silence
Qui ressemble parfois à ces choses qu’on a perdues,
Englouties par des torrents de pluie
Ou des amours déçues.

Un silence comme ça nous renverse parfois,
Comme si nous n’étions qu’un simple tas de paille
A la merci du vent.

(…)

***

J’ai souvent pensé à ceci :

Il doit encore bien exister quelque part dans le monde
Des fragments de silence
Dont l’homme ne s’est jamais approché.

Quelques fragments,
Cachés peut-être tout au fond d’un puits perdu

Ou sur les parois d’une caverne profonde
Et encore inexplorée.

En quelque sorte des lambeaux,
Des fragments de ce qui pourrait être du silence originel

Dont seuls quelques insectes minuscules
Partageraient les secrets.

Et je me dis parfois que penser ainsi n’est pas bon,
Et qu’il n’y a que les poètes pour se nourrir de hasard, de coïncidences et de riens …

(Yves Namur)

Illustration: Ettore Aldo Del Vigo

Découvert chez la boucheaoreilles ici

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Joie (Maurice Carême)

Posted by arbrealettres sur 24 décembre 2016



Joie de je ne sais quoi,
Joie du vent, joie de la feuille,
Joie flamme d’écureuil,
Joie de myrtille au bois.

Joie d’être un peu de givre
Sur la branche au printemps,
Joie de ne jamais suivre
Que les chemins montants.

Joie d’être tout à coup,
Sans même le vouloir,
Cet appel de coucou,
Ce reflet de miroir.

Ne pouvoir que crier,
Crier, crier encor
Des mots comme un pont d’or
Sur une eau débordée.

Embrasser un bouleau
Pour tenir contre moi
Quelque chose de beau,
Quelque chose de droit.

Sans pouvoir apaiser
Ni la nuit ni le jour,
Cette envie de parler
Au ciel de mon amour.

Ce plaisir de bercer
Le monde dans mes bras,
D’entrer dans une ronde
Avec n’importe quoi

Et d’être devenu
Joie de vent, joie de feuille,
D’être myrtille au bois
Et flamme d’écureuil

Et sans jamais savoir
Ni pourquoi ni comment
Je traverse en miroir
Tous les palais du temps.

(Maurice Carême)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Imagine (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 3 octobre 2016



Imagine

Imagine un oiseau,
Merle ou geai ou mésange,

Qui tiendrait dans son bec
Et ce serait pour toi,

Tendrait vers toi
Myrtille ou mûre

Ou quelque chose.

(Guillevic)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Les fruits sauvages (Robert Sabatier)

Posted by arbrealettres sur 23 août 2016



Les fruits sauvages

Si dans les bois vous rencontrez Prunelle,
Dites-lui donc que je veux la revoir.
Je lécherai le sang bleu de ses lèvres
Et de ses yeux je prendrai tout l’or noir.

Je la savais jalouse de Myrtille,
Mais à ce point, je ne l’aurais pas cru.
J’aime les fruits quand les fruits sont des filles
Pour les manger comme un ogre tout crus.

Ne dites pas à la tendre Noisette
Que mon espoir en elle est sauvageon.
Pour mieux l’aimer j’inventerai des fêtes
Car écureuil suis plus que de raison.

Je sais l’orée où se cache la Fraise
Sous une feuille ouverte par pudeur,
Mais en amour la fraise c’est la braise,
Elle a gardé la forme de mon coeur.

Si pour le charme il n’est que d’Aubépine,
En rougissant je me pique à son jeu.
Je ronsardise et la fais masculine
Pour être trois tout en n’étant que deux.

J’entends déjà cet orchestre de mûres
Sous le mistral donner d’autres concerts
Et moi j’écoute en battant démesure
La bouche rouge au sein du monde vert.

En ce temps-là, Prunelle aimait Myrtille
Et la Noisette à la Fraise rêvait.
Si l’Aubépine et la Mûre chantaient,
Je ne connus de filles si gentilles,
Tendres amours en de tendres forêts.

(Robert Sabatier)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Soeurs bruyères (Armand Robin)

Posted by arbrealettres sur 14 août 2016



Soeurs bruyères, qui babilliez
De brindille en brindille jusqu’aux myrtilles,
Je n’entends plus bruisser votre robe pourprée.

(Armand Robin)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 2 Comments »

La pomme (Pierre Gamarra)

Posted by arbrealettres sur 4 juillet 2016



ver pomme

La pomme

Une pomme rubiconde
Se pavanait, proclamant
Qu’elle était le plus beau
de tous les fruits du monde,
Le plus tendre, le plus charmant,
Le plus sucré, le plus suave,
Ni la mangue, ni l’agave,
Le melon délicieux,
Ni l’ananas, ni l’orange,
Aucun des fruits que l’on mange
Sous l’un ou l’autre des cieux,
Ni la rouge sapotille,
La fraise, ni la myrtille
N’avait sa chair exquise et sa vive couleur.
On ne pourrait jamais lui trouver une soeur.
La brise répandait alentour son arôme
Et sa pourpre éclatait sur le feuillage vert.
– « Oui, c’est vrai, c’est bien vrai! »
dit un tout petit ver
Blotti dans le creux de la pomme.

(Pierre Gamarra)

 

 

Posted in humour, méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :