Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘mystique’

L’état de danse (Paul Valéry)

Posted by arbrealettres sur 9 septembre 2018



Illustration: Leonid Afremov
    
L’état de danse: une sorte
d’ivresse, qui va de la lenteur
au délire, d’une sorte d’abandon
mystique à une sorte de fureur.

(Paul Valéry)

 

Recueil: L’Ardeur ABC poétique du vivre plus
Traduction:
Editions: Bruno Doucey

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu désires (Djâmî)

Posted by arbrealettres sur 1 septembre 2018



Djami   
    
Tu désires, par la mystique, échapper à toi-même.
Il faut expulser de ta tête désir et passion,
Donner ce que ta main retient
Et supporter la blessure de cent épreuves
sans bouger de ta place.

(Djâmî)

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pour trouver l’authentique amour (Vincent La Soudière)

Posted by arbrealettres sur 12 juillet 2018



Illustration: Oleg Zhivetin    
    
Ronsard écrivant ses Amours au son du luth et de la
flûte ne désignait, frauduleusement, que la passion la plus charnelle.

Pour trouver l’authentique amour,
il faut se tourner vers les saints et les mystiques de tous les temps,
qui en ont fait l’objet de leur quête personnelle et presque insensée.

Au Xe siècle, Hallâj s’écriait :
« Entre moi et Toi, il y a un  » c’est moi  » qui me tourmente.
Ah ! enlève par ton » c’est Moi « ,
mon  » c’est moi  » hors d’entre nous deux ».

(Vincent La Soudière)

 

Recueil: Brisants
Traduction:
Editions: Arfuyen

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

RESONANCE (Georges Themelis)

Posted by arbrealettres sur 5 juillet 2018



 

Ernest Pignon-Ernest  corps d'extase_400

RESONANCE

Je suis moi, dans mon coeur clos.

Si tu prends la main, tu-tiens l’âme
Contact d’oiseau emprisonné ou frétillement de poisson.

Si tu coupes un peu de chair, tu coupes une parcelle d’âme,
Si tu craches sur le visage, tu craches sur l’esprit.

Chaque gifle, chaque baiser passe
A travers plusieurs couches, comme un son qui résonne.
Le Seigneur le reçoit au-dedans, il en garde l’empreinte
Dans sa chair mystique, il le cache dans son sang.

(Georges Themelis)

Illustration: Ernest Pignon-Ernest

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La poésie (Aldo Pellegrini)

Posted by arbrealettres sur 10 juin 2018



    

La poésie n’est rien d’autre que cette violente nécessité d’affirmer son être qui anime l’homme.
Elle s’oppose à la volonté de ne pas être qui guide les foules domestiquées
et à la volonté d’être par les autres qui se manifeste chez ceux qui exercent le pouvoir.

Les imbéciles vivent dans un monde artificiel et faux :
attachés au pouvoir qu’ils peuvent avoir sur autrui,
ils nient la pleine réalité de l’humain au bénéfice de schémas creux.

Le monde du pouvoir est un monde vide de sens, hors du réel.
La poésie est une mystique du réel.

Le poète cherche dans le mot, non pas un mode d’expression,
mais une manière de participer à la réalité.
Au moyen du verbe, le poète n’exprime pas le réel : il y participe.

La porte de la poésie n’a ni clef ni verrou :
elle se défend par sa qualité d’incandescence.
Seuls les innocents, accoutumés au feu purificateur,
peuvent ouvrir cette porte de leurs mains ardentes et accéder à la réalité.

La poésie prétend accomplir la tâche suivante :
que ce monde ne soit pas seulement habitable pour les imbéciles. »

(Aldo Pellegrini)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

II (Suite Mystique) (Edmond-Henri Crisinel)

Posted by arbrealettres sur 9 juin 2018



Illustration: Gilbert Garcin
    
II (Suite Mystique)

O sainteté !
En ce désert
Où j’ai lutté,
J’ai vu ta palme
Profuse et calme :
Haut dans les airs,
Un faible cri
A retenti.
Depuis, je tourne
Autour de l’arbre,
Et tout s’ajourne
Jusqu’à mourir.
Le froid désir
D’un fût de marbre
Sèche les pierres
De mes prières.

(Edmond-Henri Crisinel)

Découvert ici: http://laboucheaoreilles.wordpress.com/

Recueil: Oeuvres (complètes)
Traduction:
Editions: L’âge d’homme

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La rose, pourquoi pas? (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 8 juin 2018




    
La rose, pourquoi pas?

Je nommerai rose la rose,
rose toujours «déclose»
de Ronsard ou Saadi,
toujours mortelle et renaissante,
rose de siècle en siècle,
rose femme ou rose mystique,
humble rose que je respire, rose rose de mon jardin.

Voyez! sur ce roseau pensif
une libellule bleue s’est posée,
tendue, ailes vibrantes,
messagère de la beauté,
toute joie,
et dans l’ombre,
toute lumière

Un jour encore.
Qui remercier?
Remercions cette main vers nous tendue
et au-delà le corps immense
deviné
dans la brume qui se déchire.
Ce sont l’écoute
la ferveur,
et la louange
qui nous sauvent.

(Jean Joubert)

 

Recueil: Longtemps j’ai courtisé la nuit
Traduction:
Editions: Bruno Doucey

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Devine qui te tient ? (Elizabeth Browning)

Posted by arbrealettres sur 15 mai 2018



Lors je songeai comme Théocrite chantait
Les douces années, chères et désirées,
Qui chacune semble d’une main gracieuse,
Porter un don aux mortels, jeunes ou vieux.
Et, comme je rêvais dans sa langue antique,
Je vis, peu à peu à travers mes larmes,
Les douces, tristes, mélancoliques années
De ma vie, qui tour à tour ont jeté
Une ombre sur moi. Soudain, je sentis
En pleurant, qu’une forme mystique bougeait
Derrière moi, et me tirait par les cheveux,
Et d’une voix impérieuse dit, comme je luttais…
« Devine qui te tient ? » – « La Mort », dis-je. Mais
La réponse d’argent tinta : « Non, l’Amour. »

(Elizabeth Browning)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

JE fus mystique (Paul Verlaine)

Posted by arbrealettres sur 8 mai 2018



JE fus mystique et je ne le suis plus,
(La femme m’aura repris tout entier)
Non sans garder des respects absolus
Pour l’idéal qu’il fallut renier.
Mais la femme m’a repris tout entier

(Paul Verlaine)

Illustration: Alberto Galvez

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A HELLBRUNN (Georg Trakl)

Posted by arbrealettres sur 23 avril 2018



 

A HELLBRUNN

Suivant de nouveau la plainte bleue du soir
Le long de la colline, de l’étang printanier —
Comme s’il y flottait l’ombre de morts anciens,
L’ombre des princes de l’Église, de nobles dames —
Leurs fleurs s’ouvrent déjà, les graves violettes
Dans la combe du soir, bruit de la source bleue
La vague de cristal. Mystique verdoiement
Des chênes sur les sentiers oubliés des défunts,
L’or des nuages au-dessus de l’étang.

(Georg Trakl)

Illustration: Alphonse Osbert

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :