Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘natter’

LA JEUNE MARIÉE (La Flûte de Jade)

Posted by arbrealettres sur 15 avril 2018



LA JEUNE MARIÉE

Élever une fille pour lui faire épouser un soldat,
Mieux vaudrait à sa naissance la jeter sur la route.

Seigneur, j’ai natté mes cheveux, le jour de nos fiançailles,
Mais notre lit n’a pas eu le temps de se réchauffer.
Au coucher de soleil, je suis devenue votre femme,
Et nous nous sommes séparés aux premières lueurs de l’aube !

Maintenant je pense à la mort qui vous menace à chaque instant.
L’Angoisse m’oppresse. Mon cœur se déchire.

Je m’étais promis de vous suivre partout…
Mais j’ai senti que ma présence vous aurait soucié davantage.

Ne prononcez pas trop souvent le nom de votre jeune épouse.
Sans oublier jamais votre devoir de soldat.

(La Flûte de Jade)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

JEUNE FILLE (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2017



JEUNE FILLE

Dans ta bouche la tendresse
du fruit émoustille
toutes tes papilles
et sous la caresse
du vent du large frétille
comme une anguille
ton corps de jeune fille
dont le regard s’écarquille
de deux yeux ronds comme des billes
dans le soleil qui grésille
dans ce lieu de paresse
où tu nattes ta tresse.

(Jean-Baptiste Besnard)

son site ici: Jean-Baptiste Besnard

Illustration: Calderon Philip Hermogene

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :