Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘neige’

Les hivers (Georges Bonnet)

Posted by arbrealettres sur 21 février 2017



 

Les hivers la complicité des pas et de la neige
et en dehors du décor
les vents errants
livrés aux forces du hasard
Les saisons retrouvaient naturellement leur lit
les choses les plus humbles leur contrée

(Georges Bonnet)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

PLUS HAUT VOLANT (Jean Rousselot)

Posted by arbrealettres sur 15 février 2017



PLUS HAUT VOLANT

Nous qui n’avons que nos étreintes
Pour démontrer notre innocence
Nous aimons la neige qui prouve
L’existence des bêtes
Que l’on ne voit jamais.

Je voudrais être
Le linge que tu portes
Les pavés où tu marches
Les branches qui t’écorchent
La dent d’acier qui jamais ne te quitte
La nourriture que ton ventre sanctifie
Ta pulpe, mon amande fraîche
Ton bocal, mon poisson gentil
Ton lit, ma toujours nue
Ton cercueil, ma mortelle.

Tant que nous sommes encroués
Comme deux arbres fraternels

Ne sachant plus si c’est ta bouche
Qui me dévore ou bien la mienne

Si c’est ton coeur qui bat des ailes
Dans ma poitrine ou bien mon coeur

Tout le temps que nous disputons
A qui ces seins cette fourrure

Et ces exquises confitures
Que pourrait contre nous la mort

Hormis nous foudroyer tous deux
Dans le bois sacré de ton ventre

Et ce ne serait pas mourir
Puisque nous flamberions ensemble.

(Jean Rousselot)

Illustration: René Julien

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La neige qui tombait (Georges Bonnet)

Posted by arbrealettres sur 15 février 2017



vieux-o

La neige qui tombait
ce n’était plus l’enfance

mais il faisait clair dans leurs mots
quand ils entrevoyaient
ce qui à l’aube
refuse de se laisser conduire

ce qui se hausse dans un face à face
ce qui s’étrangle dans un cri

(Georges Bonnet)

 Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Vaste de désirs (Georges Bonnet)

Posted by arbrealettres sur 15 février 2017



arbre-mort-3

Vaste de désirs
le jour s’imposait
de toutes ses racines

Le bonheur
se défaisait de son ombre
tout était lumière

Quand venait la neige
les prés
criaient leurs corbeaux
et leur coq de bruyère
disparu par tragédie

Un arbre mort contribuait
à mesurer le silence

(Georges Bonnet)

Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SÉQUENCE (Czigány György)

Posted by arbrealettres sur 13 février 2017



SÉQUENCE

dans la chair neige de la pomme
au ventre de la pleine lune
dans les cheveux de la blonde lumière électrique
j’étais son rire ainsi

bleu dans le bleu pur
dans neuf noms de fleurs
dans le ciel sombrant des couleurs
j’étais ses pleurs aussi

dans la chute des feux
corps de fille dans du silence
dans les cendres froidissantes des montagnes
j’étais son plaisir aussi

dans la planète et son ardeur
dans la terre et sa nudité
dans la douce contrainte des muscles
j’étais sa mort aussi

(Czigány György)

Illustration: Eric Principaud

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

GROMMELLEMENT (Sándor Csoóri)

Posted by arbrealettres sur 11 février 2017



epine-rose-coeur-b

GROMMELLEMENT

Les pluies. Les poèmes. Les chutes de neige.
L’oiseau qui se nettoie dans la neige émoussée.
Ta main. Ma main Les signes de ton corps.
La clé de la mort. Verrou qu’on ne peut pousser.

Le silence. La colère. La solitude au monde.
L’éternelle occasion de l’homme contre soi.
Les armes excitées. Les épines immondes.
La cendre des épines en toi et en moi.

(Sándor Csoóri)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

JAMAIS PLUS (Angèle Vannier)

Posted by arbrealettres sur 11 février 2017



ange-gardien

JAMAIS PLUS

Sa voix d’ange épousait mon cœur,
Elle chantait sur ma douleur
Comme un beau soleil sur la neige
Et je croyais aux sortilèges
Qu’il inventait pour mon bonheur.

Il disait simplement : « Bonjour, comment vas-tu? »
Avec un charme étrange et gonflé d’inconnu
Je l’ai pris pour un ange il s’en est aperçu
Et son cœur s’est penché du côté de la rue.

Il est parti avec sa voix
Avec sa bouche avec ses bras
Et moi j’habite un grand silence
Où se promène son absence
Absence qui n’en finit pas.

Il disait simplement : « Bonjour, comment vas-tu ? »
Avec un charme étrange et gonflé d’inconnu
Je l’ai pris pour un ange il s’en est aperçu
Il a dit simplement : « Bonsoir — et jamais plus
Jamais plus! »

(Angèle Vannier)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pensée d’amour (Albert Lozeau)

Posted by arbrealettres sur 8 février 2017



Pensée d’amour

Je pense à ton âme aussi pure qu’elle,
Quand je vois la neige au soleil briller, –
Candeur où la grâce ardente étincelle…
Et j’aime à prier.

Je pense à l’étoile aussi claire qu’elles,
Quand, de leur regard trop longtemps privé,
J’évoque, le soir, tes chères prunelles…
Et j’aime à rêver.

Je pense à la rose aussi douce qu’elle,
Quand un tendre mot, d’amour velouté,
Passe sur ta lèvre et la fait plus belle…
Et j’aime à chanter !

(Albert Lozeau)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

QUELQU’UN NOUS DIRA-T-IL… (André Lartigue)

Posted by arbrealettres sur 8 février 2017



annie-boulange-partir-age

QUELQU’UN NOUS DIRA-T-IL…

Quelqu’un nous dira-t-il
La limite du mot

Quelqu’un osera-t-il
La démarche du soir

Qui nous révélera
La neige ou bien la vague

Hommes des draps trop neufs
Et des linges sans tache

Voilà que notre nuit
Vient de lever la main

Voilà que sans un cri
Il nous faut repartir

Par de nouveaux chemins
Où la soif sera grande

Et nul ne sait encor
Le mot de nos retours

(André Lartigue)

Illustration: Annie Boulanger

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

TU ES MON POINT DU JOUR (Venus Khoury Ghata)

Posted by arbrealettres sur 7 février 2017



 

TU ES MON POINT DU JOUR

Tu es mon point du jour
mon île colorée en bleu
ma clairière odorante

Tu es ma neige volée
mon pétale unique
mon faune apprivoisé

Tu es ma robe de caresses
mon foulard de tendresse
ma ceinture de baisers

Tes cils épis de blé
Tes gestes moulins à vent

et l’on pétrit le rire
dans la cuve de ta bouche

Tu es mon pain dodu
mon nid

(Venus Khoury Ghata)

Illustration: Antoine-Jean Gros

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :