Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Nicole Brossard)’

Instant blanc d’avant ou d’après (Nicole Brossard)

Posted by arbrealettres sur 18 décembre 2022




    
instant blanc d’avant ou d’après
il se peut que nous soyons pure joie
d’angles morts de langage et solitude

(Nicole Brossard)

 

Recueil: Là où dansent les Éphémères 108 poètes d’aujourd’hui
Traduction:
Editions: Le Castor Astral

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tout aura donc été pensé pour l’éternité (Nicole Brossard)

Posted by arbrealettres sur 18 décembre 2022



Illustration

    
tout aura donc été pensé pour l’éternité:
le paradis, l’enfer et l’absolu
ou jusqu’à la mort : l’amour
le poème,
le nombre, et le soi spéculaire

(Nicole Brossard)

 

Recueil: Là où dansent les Éphémères 108 poètes d’aujourd’hui
Traduction:
Editions: Le Castor Astral

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dès que plaisir s’infiltre (Nicole Brossard)

Posted by arbrealettres sur 17 décembre 2022



    

dès que plaisir s’infiltre
corps ou pensée
le présent procède
dans les organes et la matière
nouvelle configuration
durée foudroyée

(Nicole Brossard)

 

Recueil: Là où dansent les Éphémères 108 poètes d’aujourd’hui
Traduction:
Editions: Le Castor Astral

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’intime nanoseconde (Nicole Brossard)

Posted by arbrealettres sur 17 décembre 2022



Illustration: Nébuleuse de la Tarentule 
    
L’intime nanoseconde

au présent je suis toujours
une phrase et son silence
une forme de condensation
buée d’univers

(Nicole Brossard)

 

Recueil: Là où dansent les Éphémères 108 poètes d’aujourd’hui
Traduction:
Editions: Le Castor Astral

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le courage juste à temps (Nicole Brossard)

Posted by arbrealettres sur 19 mars 2022




    

Le courage juste à temps

Touche pour voir
d’un seul coup
la poitrine, les joues
ton humanité
avec ou sans visa sans visage
touche voir
si le courage troue les monstres
si ça fonce drette dans l’âme d’autrui
si ça accélère tou’le temps partout
la fièvre les pensées
si l’infini se déverse
dans le sang
juste à temps

(Nicole Brossard)

Recueil: Nous, avec le poème comme seul courage
Traduction:
Editions: Le Castor Astral

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’eau de l’hiver (Nicole Brossard)

Posted by arbrealettres sur 1 mai 2021



eau-glacee-800x600

l’eau de l’hiver fond bleu de lumière
la vie soudain en petite tenue
vaillante
à coup de questions et de vieux silences

(Nicole Brossard)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans le temps facile et bleu (Nicole Brossard)

Posted by arbrealettres sur 8 décembre 2017



 Illustration: Fabienne Guilhem
    
dans le temps facile et bleu
quand la lumière est lente
et fait des noeuds de toute urgence
avec les ombres et les catastrophes
tu dis qu’il faut de la pluie
de la pluie et encore plus de nuit
que ne peut l’abîme
ou le silence des gens de tendresse

(Nicole Brossard)

 

Recueil: Cahier de roses & de civilisation
Traduction:
Editions: d’Art le Sabord

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’arrive à cette page en brûlant (Nicole Brossard)

Posted by arbrealettres sur 8 décembre 2017




    
j’arrive à cette page en brûlant
d’autres emploient le mot lumière
pour secouer la réalité.

(Nicole Brossard)

 

Recueil: Cahier de roses & de civilisation
Traduction:
Editions: d’Art le Sabord

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Parle de la nudité, des os de la poésie (Nicole Brossard)

Posted by arbrealettres sur 8 décembre 2017




    
parle de la nudité, des os
de la poésie qui souvent
rassemble dans la voix
des eaux-de-vie et le silence des baies

(Nicole Brossard)

 

Recueil: Cahier de roses & de civilisation
Traduction:
Editions: d’Art le Sabord

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Farouchement nomade (Nicole Brossard)

Posted by arbrealettres sur 8 décembre 2017



    

farouchement nomade: la vie
ses noms rares cordés dans l’imaginaire comme
des savons de toutes les couleurs, tout en odeur
et fine extase
selon qu’une horloge ou vivace lumière
déplace le pensées

(Nicole Brossard)

 

Recueil: Cahier de roses & de civilisation
Traduction:
Editions: d’Art le Sabord

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :