Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘nommé’

Muse (Lionel Ray)

Posted by arbrealettres sur 6 août 2018


La même
avec son redoublement réel.

venue par le sentier
des formes vides, des branches, des pluies.

nommée de très loin. disparue
apparaissante fuyante surgie.

la même dans l’absolue
présence. totale différente visible.
ailleurs toujours ici.

dans ce miroir où la mort
est égale à la mort.

corps nuageux
corps profond.

avec ses cheveux légers
et les mots qui s’éveillent
comme des villages.

(Lionel Ray)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une feuille de hêtre ! (Marcel Martinet)

Posted by arbrealettres sur 13 novembre 2017




    
Une feuille de hêtre !

De ma fuite d’entre les hommes
Avais-je escompté
La libération sans borne et sans rivage,
La révélation magique, le miracle ?

Peut-être.

Mais je n’ai rapporté
Que cette feuille d’arbre,
Cette petite feuille à peine dentelée.

Est-ce là ce miracle
Qui m’aurait commandé de marcher jusqu’au soir
Et qui m’aurait permis de rentrer chez les hommes ?

J’avais imaginé peut-être
Des horizons prodigieux,
La découverte de secrets
Cachés encore à tous les yeux,

Des renaissances de visages,
La majesté des choses vierges
Jamais nommées, jamais connues.
Je ne me souviens plus. Peut-être.
Mais je rapporte en témoignage
La petite feuille de hêtre.

(Marcel Martinet)

 

Recueil: Une feuille de hêtre
Editions: Plein chant

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Vois le jour (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 6 novembre 2017




    
Vois le jour à travers les barreaux
nommés oeil, oreille, narine.
Ils te tiennent depuis l’enfance.
lls sont ta sauvegarde
contre tout ce qui cogne aux parois

mais au-dedans, plus de frontières!
Vole, nage, marche au bras

(Jean Tardieu)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Passion et poésie (Tahar Ben Jelloun)

Posted by arbrealettres sur 3 août 2017



Illustration: Emma Nubel   
    
Passion et poésie aspirent à la notion énigmatique de beauté.
Elle n’est point définie.
À peine murmurée.
Rarement nommée, mise en évidence.

Ceux qui en parlent sont ceux qui ne la vivent pas
mais la voient sur le visage
ou dans le souffle des êtres pris de passion.

Vincent Van Gogh, Arthur Rimbaud, Antonin Artaud,
Francisco Goya ou même Francis Bacon ont été des témoins actifs, hallucinés;
ils ont transporté dans leur création la beauté brute,
cette poésie impossible dont l’une des portes donne sur l’enfer, la folie.

Né d’une turbulence, un torrent ou un éclair foudroyant,
le poème ne s’installe jamais tout à fait dans la vie.
Il est une vérité qui sommeille dans l’enfance.
L’enfance du monde, la douleur des hommes.

(Tahar Ben Jelloun)

 

Recueil: Que la Blessure se ferme
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

D’une pierre touchée (Paul Auster)

Posted by arbrealettres sur 24 janvier 2017



 

D’une pierre touchée
à la pierre suivante
nommée : terrianité : l’inaccessible
braise. Tu
dormiras ici, une voix
amarrée à la pierre, traversant
cette maison vide qui écoute
son feu destructeur. Tu
commenceras. A arracher ton corps
à la cendre. A porter le fardeau
des yeux.

(Paul Auster)

Illustration: Alexandre Jacques Chantron

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

UN HIVER PÂLE… (Sophia de Mello Breyner Andresen)

Posted by arbrealettres sur 15 janvier 2017



UN HIVER PÂLE…

Un hiver pâle s’écoulait dans les chambres
Blanches de silence comme la brume
Un froid bleu brillait aux vitres des fenêtres
Les choses peuplaient mes jours
Secrètes graves nommées

***

UM PÁLIDO INVERNO…

Um pálido inverno escorria nos quartos
Brancos de silêncio como a névoa
Um frío azul brilhava no vidro das janelas
As coisas povoavam os meus dias
Secretas graves nomeadas

(Sophia de Mello Breyner Andresen)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

BATEAUX (Sophia de Mello Breyner Andresen)

Posted by arbrealettres sur 13 janvier 2017



bateau-ruines-temple

BATEAUX

L’un après l’autre vers la mer s’en vont les bateaux
Ils passent devant les promontoires et les terrasses
Coupant les eaux lisses comme un plancher.

Et tous les dieux sont à nouveau nommés
Par delà les ruines de leurs temples

***

BARCOS

Um por um para o mar passam os barcos
Passam em frente de promontórios e terraços
Cortando as águas lisas corno umchao

E todos os deuces são de novo nomeados
Para além das ruinas dos seus templos

(Sophia de Mello Breyner Andresen)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 5 Comments »

Un pâle hiver (Sophia de Mello Breyner Andresen)

Posted by arbrealettres sur 13 janvier 2017



Un pâle hiver

Un pâle hiver s’égouttait dans les chambres
Blanches de silence comme la brume
Un bleu froid brillait dans la vitre des fenêtres
Les choses peuplaient mes jours
Secrètes graves nommées

***

Um pálido inverno

Um pálido inverno escorria nos quartos
Brancos de silêncio como a névoa
Um frio azul brilhava no vidro das janelas
As coisas povoavam os meus días
Secretas graves nomeadas

(Sophia de Mello Breyner Andresen)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pour exister (Edmond Jabès)

Posted by arbrealettres sur 17 novembre 2016



La-Branche_Chagall

Pour exister,
il faut, d’abord,
être nommé.

(Edmond Jabès)

 Illustration: Marc Chagall

Posted in méditations | Tagué: , , , | 3 Comments »

Portier du ciel (Pascal Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 10 novembre 2016





Portier du ciel

Couvert de plumes ou vêtu de haillons,
il sera nommé portier du ciel.

(Pascal Boulanger)

Illustration: Hartig Kopp Delaney

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :