Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘nuit’

Amour d’automne (André Sagne)

Posted by arbrealettres sur 14 novembre 2018




    
Amour d’automne
(extraits)

Certaines nuits
le flot
de mes anciennes vies
vient saper les murs de ma chambre
et c’est l’océan
qui lâche
sa colère
et tambourine
à ma porte

(André Sagne)

Découvert ici: http://laboucheaoreilles.wordpress.com/

Recueil: Numéro 128 de la revue Friches
Traduction:
Editions: Revue Friches
Publicités

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Protégez le secret (Jean-Claude Pirotte)

Posted by arbrealettres sur 14 novembre 2018



    
protégez le secret
des ombres qui s’étreignent
dans les plis de la nuit
et l’or des souvenirs

(Jean-Claude Pirotte)

 

Recueil: Revermont
Traduction:
Editions: Le temps qu’il fait

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans la nuit du coeur (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 13 novembre 2018



    
dans la nuit du coeur.
au centre de l’idée noire.

aucun homme n’est visible.
nul n’est en un jardin.

(Alejandra Pizarnik)

 

Recueil: Approximations
Traduction: Etienne Dobenesque
Editions: Ypfilon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ma nuit (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 13 novembre 2018




    
ma nuit aucun soleil ne la tue

(Alejandra Pizarnik)

 

Recueil: Approximations
Traduction: Etienne Dobenesque
Editions: Ypfilon

Posted in poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Il y a encore des rêves en retard (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




Je pourrais être si heureuse cette nuit!
Il y a encore des rêves en retard.

(Alejandra Pizarnik)

Illustration: Josephine Wall

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , | 2 Comments »

Soudain (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




un trou dans la nuit
soudain envahi par un ange

(Alejandra Pizarnik)

Illustration: Francisco Goya

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , | 2 Comments »

LA NUIT (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




LA NUIT

Je connais peu la nuit
mais la nuit semble me connaître
et en plus m’assiste, comme si elle m’aimait,
couvre ma conscience de ses étoiles.

Peut-être la nuit est-elle la vie et le soleil la mort.
Peut-être la nuit est-elle rien
et les conjectures sur elle rien
et les êtres qui la vivent rien.
Peut-être les mots sont-ils seuls à exister
dans l’énorme vide des siècles
qui nous griffent l’âme de leurs souvenirs.

Mais la nuit doit savoir la misère
qui s’abreuve de notre sang et de nos idées.
Elle doit jeter sur nos regards de la haine
les sachant pleins d’appétits, de désunions.

Mais il arrive que j’entends la nuit pleurer dans mes os.
Son immense larme délire
et crie que quelque chose est parti pour toujours.
Un jour, nous reviendrons à être.

(Alejandra Pizarnik)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Ce coeur qui seul est mystérieux (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




Ces os qui brillent dans la nuit,
ces mots telles pierres précieuses
dans le gosier vivant d’un oiseau pétrifié,
ce vert tant aimé,
ce lilas chaud,
ce coeur qui seul est mystérieux.

(Alejandra Pizarnik)

Illustration: Eloi Flore

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

RIEN (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




RIEN

Le vent meurt dans ma blessure.
La nuit mendie mon sang.

(Alejandra Pizarnik)

Illustration: Jean Libon

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | 2 Comments »

LA LUMIÈRE TOMBEE DE LA NUIT (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




LA LUMIÈRE TOMBEE DE LA NUIT

verse sphinge
tes larmes dans mon délire
pousse avec des fleurs dans mon attente
parce que le salut célèbre
le jaillissement du néant

verse sphinge
la paix de tes cheveux de pierre
dans mon sang enragé

je ne comprends pas la musique
de l’ultime abîme
je ne sais pas le sermon
du bras du lierre
mais je veux appartenir à l’oiseau amoureux
qui traîne les filles
ivres de mystère
je veux l’oiseau savant en amour
le seul qui est libre

(Alejandra Pizarnik)


Illustration: Sabin Balasa

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :