Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘nuit’

NEIGE (Marie-Claire d’Orbaix)

Posted by arbrealettres sur 25 mai 2019



 

NEIGE

Il neige, d’une légère et rêveuse,
Et folâtre et flâneuse,
Et neuve neige.
Depuis le matin,
A pas dansants, elle vient
Du fond paisible
Des horizons aériens.
Depuis le matin,
Vers le coeur des petites filles
Descend un rêve battant,
Car n’est pour elles que s’éparpille
Le vol de ces blancs mouvements.

Neigez, ma pure et belle lumière,
Sur les visages et les chaumières,
O silence en fleur qui tombe,
Sur la nuit et les pleurs du monde…

(Marie-Claire d’Orbaix)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

UNE NUIT PRINTANIÈRE (Liu Yong)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2019



UNE NUIT PRINTANIÈRE

Debout sur le balcon fragile
Je me laisse griser par la brise légère
Mélancolique, mon regard s’étend
sur le sombre horizon printanier
Les derniers rayons du soleil couchent sur l’herbe
Qui comprend ma pensée silencieuse
Qui s’envole par-dessus la balustrade ?

J’essaie de noyer dans l’ivresse ma désinvolture
Devant la coupe je m’égaie en chantant
Du plaisir forcé, je ne me sens pas heureux
Certes, ma robe me va trop large
Je ne regrette pas d’avoir maigri pour le vin

(Liu Yong)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Parle, parle (Guy Lévis Mano)

Posted by arbrealettres sur 22 mai 2019


 


 

Jeanie Tomanek againtowardmorning

Parle, parle dans la lande de la nuit.
Des métros complets de cafard roulent dans ton crâne.
Tu plonges la main dans les corps comme dans un bocal
pour remonter l’étincelle à hauteur de tes prunelles.
Mais les âmes glissent comme des poissons dans ta main.

(Guy Lévis Mano)

Illustration: Jeanie Tomanek

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La nuit ne s’étonne plus (René Char)

Posted by arbrealettres sur 22 mai 2019



La nuit ne s’étonne plus
du volet
que l’homme tire.

(René Char)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Epouser l’attente (Guy Lévis Mano)

Posted by arbrealettres sur 21 mai 2019


 


 

Giampaolo Ghisetti -  (25)

Epouser l’attente

Il attendait d’une attente harassante, que les heures n’achevaient point.
Elle habitait son jour, elle habitait sa nuit. Il était clos dans l’attente.
Elle veillait avec lui. Il atteignit ainsi une extrême intimité avec l’attente.
Il se complut avec elle. Il épousa l’attente.
II attendit toujours, mais il n’attendait point.
Il avait épousé l’attente,

(Guy Lévis Mano)

Illustration: Giampaolo Ghisetti

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nuit d’automne (Issa)

Posted by arbrealettres sur 20 mai 2019



nuit d’automne
le papier troué d’une cloison
joue de la flûte

(Issa)

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Les maçons de la nuit (Guy Lévis Mano)

Posted by arbrealettres sur 17 mai 2019



 

Misha Gordin shout2

Les maçons de la nuit ont muré portes et fenêtres

Yeux sans lumières nuit sans trou quel amour ouvrira la bouche
pour laisser voler quelques étoiles

(Guy Lévis Mano)

Illustration: Misha Gordin

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Cogito II (Jean Lescure)

Posted by arbrealettres sur 17 mai 2019



Cogito II

Le feu qui t’a brûlé
renaîtras-tu de lui?
ses serpents annulés
ont lui pour quelle nuit?

(Jean Lescure)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nocturne (Eliane Biedermann)

Posted by arbrealettres sur 17 mai 2019



La lune cette nuit est entrée dans ma chambre.
L’odieuse mégère a bu tous mes rêves avidement et s’est enfuie,
ne laissant derrière elle que le Noir et le Froid.

L’Aube, rose et fraîche de joues est enfin arrivée.
Las! amenant avec elle un oiseau criard,
qui a volé les restes de mon sommeil.

Demain je fermerai mes volets.

(Eliane Biedermann)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Moi je me lave à grande eau (Guy Lévis Mano)

Posted by arbrealettres sur 17 mai 2019



Otto Dix Painting 024

 

Moi je me lave à grande eau dans la plaine des larmes que je pourrais verser
le jour où les oiseaux de nuit voudront bien divorcer d’avec la nuit

(Guy Lévis Mano)

Illustration: Otto Dix

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :