Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘octobre’

Matin d’Octobre (François Coppée)

Posted by arbrealettres sur 23 septembre 2018



 

François Malespine -janvier-2013-matin-d_automne

Matin d’Octobre

C’est l’heure exquise et matinale
Que rougit un soleil soudain.
A travers la brume automnale
Tombent les feuilles du jardin.

Leur chute est lente. Ou peut les suivre
Du regard en reconnaissant
Le chêne à sa feuille de cuivre,
L’érable à sa feuille de sang.

Les dernières, les plus rouillées,
Tombent des branches dépouillées :
Mais ce n’est pas l’hiver encor.

Une blonde lumière arrose
La nature, et, dans l’air tout rose,
On croirait qu’il neige de l’or.

(François Coppée)

Illustration: François Malespine

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

AVEC L’AME (Charles-Adolphe Cantacuzène)

Posted by arbrealettres sur 29 avril 2018



AVEC L’AME

Quoi ! déjà le jour va pâlir !
Quoi ! déjà la lampe s’allume.
L’octobre va déjà venir
Nous jeter aux yeux de la brume.

Le cœur demeure toujours vert
Lorsque tout déjà s’enlinceule…
Mon Dieu ! je vais passer l’hiver,
Si seul avec mon âme seule !

(Charles-Adolphe Cantacuzène)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une fois plus tard je parlerai de quelque chose de beau (Agota Kristof)

Posted by arbrealettres sur 18 janvier 2018



Illustration: Agota Kristof
    
Une fois plus tard je parlerai
de quelque chose de beau
de douces choses tendres
avec une imperceptible tristesse
un soir quand le ciel se remplira de beauté
quand les maisons se feront grises
et tout sera brouillard

Là sous la pluie
parmi les maisons monochromes
je parlerai de l’empire
des feuilles d’automne
car il sera octobre

Derrière le brouillard
vous vous taisez
le col relevé
les mains frileuses dans les poches
sans lumière comme l’ombre

Et la pluie glisse sur nos têtes nues
sous nos cols
douce tendre pluie
tombe sur les maisons sur les arbres
et le ciel devient toujours plus beau

Et la beauté descendra sur vous
avec une imperceptible tristesse
et vous comprendrez que dorénavant
ce sera toujours l’automne

(Agota Kristof)

Découvert ici: https://desmotsetdesnotes.wordpress.com/

Recueil: Clous : Poèmes hongrois et français
Traduction: Maria Maïlat
Editions: Zoé

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

OCTOBRE (René Guy Cadou)

Posted by arbrealettres sur 11 janvier 2018



Illustration: Christian Schloe
    
OCTOBRE

Pays lié aux oiseaux
A la chevelure des femmes
A l’épaule de la plus belle
Je suis debout sur tes pianos jonchés de feuilles mortes
Au milieu de ma vie jonchée aussi de feuilles mortes
Je suis entouré de complices
Je ne cherche pas à correspondre j’appréhende
Je suis parmi les arbres comme un chef de bande
Confiance donc
Quand je prépare un Octobre éternel
Une immense fumée qui monte
Un édifice impérissable
Je vous donnerai bien davantage que le soleil
Je vous compromets à jamais avec tous les chevaux
Je vous grandis d’un coup avec tous les villages
Je vous blanchis de mes mains lavandières
Je vous rends semblable à moi par mon amour
pour vous encore je dispose
Des solitudes à venir
je puis vous mettre au sommet de la pluie
Comme aux plus hautes notes d’une lyre
Confiance donc
Ou je m’installe en vous
Comme un oiseau dans la nacelle du pommier
Comme une boule de gui lumineuse
Comme un liseron frémissant
Inséparable de vous
Je serai malgré vous
La solitude.

(René Guy Cadou)

 

Recueil: Poésie la vie entière
Traduction:
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La rouge chanson (Marie Dauguet)

Posted by arbrealettres sur 15 octobre 2017



Illustration
    
La rouge chanson

Mes oiseaux à l’aile meurtrie,
Le coeur en sang,
Que le vent d’octobre charrie
Au hasard, sans
Egard pour vos ailes meurtries;

Mes vagues oiseaux qui sombrez
Aux berges moites
Des étangs givreux, sur les prés
Noirs où miroite
Cette eau glacée où vous sombrez;

Outardes, macreuses transies
Dans les remous
Du vent froid qui vous supplicie,
Cadavres fous
Que bercent les brumes transies;

Oiseaux, voici mon coeur en sang
Dressant son phare
Parmi l’ouragan frémissant
Qui vous égare;
Oiseaux, voici mon coeur en sang.

Il est l’étrange sanctuaire
Tout luisant d’or,
Où mieux qu’au lit des estuaires
Dorment des morts
Sous la pourpre de leurs suaires.

Brisez, brisez les vitraux d’or,
Ailes blafardes,
Qu’en moi s’éteigne votre essor,
Grèbes, outardes;
Brisez, brisez les vitraux d’or.

Dormez, désirs, l’aile meurtrie,
Mourez aussi,
Délivrés du vent qui charrie
Les vols transis;
Dormez, désirs, l’aile meurtrie.

Dormez sous les dams sanglants,
Les pourpres lourdes,
Dont le calme va s’étalant
En splendeurs gourdes,
Dormez, dormez oiseaux sanglants!

(Marie Dauguet)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

DESCRIPTION D’OCTOBRE (Paul Auster)

Posted by arbrealettres sur 13 octobre 2017



 

DESCRIPTION D’OCTOBRE

Abattus, les chênes d’illusion
de notre nord céleste, chaud comme pierre, debout
dans l’air en dette
de sang qui pousse
autour de la vigne mûrissante. Plus loin,
au-delà même de l’ivresse
que nous aurons respirée,
une aile de pie tournoiera
et son battement traversera notre ombre.

Viens,
prends cette monnaie de douleur
que je te donne.

(Paul Auster)

Illustration: Zdzislaw Beksinski

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

SUITE A LA FÊTE (André Lartigue)

Posted by arbrealettres sur 8 février 2017



SUITE A LA FÊTE

Quand la ville noyée
Allumera ses feux

Et que de nos amis
Les soirs seront plus doux

Je chercherai encor
Ton regard incolore

Telle que je t’aimai
Je ne te connais plus

Et seul le dur sommeil
Où tu t’es arrêtée

Et que je connaîtrai
Peut-être un jour d’octobre

Saura nous démontrer
La valeur de nos lèvres

(André Lartigue)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le vent d’octobre (Richard Wright)

Posted by arbrealettres sur 28 novembre 2016



 

Le vent d’octobre
Donne à la lune un aspect
De cuivre ébréché.

***

The October wind
Has blown the moon to a bit
Of brittle brass.

(Richard Wright)

Illustration

 

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Tu te trompes, coq (Henri Lachèze)

Posted by arbrealettres sur 20 août 2016



Tu te trompes, coq…
Ne sais-tu donc qu’en octobre,
On a changé d’heure ?

(Henri Lachèze)

 Illustration

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Nuit d’octobre (Eva Strittmatter)

Posted by arbrealettres sur 6 août 2016



Nuit d’octobre

Je fais un poème
Qui consiste en silence.
Effacez mes mots
Et voyez : le brouillard passe
Par-dessus les prés. Et là-haut
La grande lune d’octobre.
La nuit est habitée de cerfs
Qui brament et de leurs chasseurs.
La nuit est absolument sans vent.
Pas un mouvement dans le tout.
Sauf le bouleau dont les feuilles
Tombent sans un bruit.

(Eva Strittmatter)

Découvert ici: http://revuedepoesie.blog.lemonde.fr/

Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :