Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘oeillade’

L’autre jour (Adamis Jamyn)

Posted by arbrealettres sur 17 juin 2019



 

Peter Alexander Hay the-eve-of-st-agnes

L’autre jour que mon œil regardait d’aventure
Le vôtre, et mon esprit volait à l’environ,
De vos almes regards je devins un larron,
Dont j’ai vécu depuis, heureuse nourriture.

Vos regards sont faillis, et l’âme qui endure,
Mourante sans appâts, pleine d’affliction,
Me contraint retourner, et sans discrétion
En dérober encor pour ma douce pâture.

Je sais bien que je suis sacrilège et malin
De mortel dérober le bien qui est divin,
D’un semblable larcin fut puni Prométhée,

Ainsi contre un rocher il pleura son péché,
Et moi, pour me nourrir d’une œillade empruntée,
Contre un roc de rigueur je languis attaché.

(Adamis Jamyn)

Illustration: Peter Alexander Hay

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

PRENEZ GARDE A LA JOLIE ANNE (Robert Burns)

Posted by arbrealettres sur 1 août 2018



Illustration: Etienne Adolphe Piot
    
PRENEZ GARDE A LA JOLIE ANNE

illustres galants, je vous donne un bon conseil,

Prenez garde à la jolie Anne ;
Sa figure avenante est si pleine de grâce,

Qu’elle vous attrapera le cœur.
Son œil si brillant est comme les étoiles dans la nuit ,

Sa peau est comme le cygne ;
Sa taille élégante est si mince dans son corsage,

Qu’aisément elle tiendrait dans vos deux mains.

La jeunesse, la grâce et l’amour marchent à sa suite,

Et le plaisir mène l’avant-garde ;
Dans tous leurs charmes, et sous leurs larmes victorieuses,

ils accompagnent la jolie Anne.
Les liens du captif peuvent enchaîner les mains ,

Mais l’amour asservit l’homme ;
Beaux galants, je vous avertis tous ,

Prenez garde à la jolie Anne.

[…]

Quel homme ne doit céder à la beauté

Dans son armure d’oeillades, et de rougeurs, et de soupirs

Et quand l’esprit et l’élégance ont poli ses dards,

Ils éblouissent nos yeux, en volant à nos cœurs

Mais la bienveillance , la douce bienveillance dans l’œil étincelant
A un éclat qui pour moi surpasse le diamant ; [de tendresse,]

Et le cœur palpitant d’amour, quand elle me serre dans ses bras,
Oh ! Voilà les charmes irrésistibles de ma chère belle !

(Robert Burns)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nostalgie sourde (Gemma Tremblay)

Posted by arbrealettres sur 24 septembre 2017





Nostalgie sourde

je cherche un bahut de franchise autour de moi
tous les yeux se dérobent en cruelles oeillades
j’ai le coeur qui va battant tel un aiglon blessé

Tâter le pouls de la race humaine
m’enrôler dans cette horde matérialiste
de clinquant et d’ordure
m’acclimater m’acclimater
mais j’ai peur que mon rire de flammèche encor vivace
décime détruise
crée au sein de ce bal chahutant
une esclandre de casseurs de veillée

(Gemma Tremblay)

Illustration: Aron Wiesenfeld

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

CHAMADE (Jacques Basse)

Posted by arbrealettres sur 29 juillet 2017



Illustration
    
CHAMADE

d’où peut venir cette chamade
si pesante qui charge mon coeur
qui insidieusement bavarde
sans que j’en sache la teneur

blessante comme une gourmade
est-ce la lassitude des jours
qui marchande cette oeillade
où vivre est un compte à rebours

est-ce dû à de la malchance
à un concours de circonstance
ô mon coeur reste en espérance

la mort va dès la délivrance
le cri que le nouveau né lance
est déjà un déni d’assistance

(Jacques Basse)

 

Recueil: Le temps des Résonances
Editions: Rafaël de Surtis

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

CHANSON (Philibert Bretin)

Posted by arbrealettres sur 6 juillet 2017




    
CHANSON

Belle beauté tant mignarde,
Tiens, regarde
Quel œillade
Tu me dardes
Qui m’endort…
Rends-toi donc un peu moins fière
Ma guerrière,
La première
Et dernière
Q’n’aimerai.
Je revivrai,
Plus ne mourai
Touchant ta bouche altière :
Je revivrai,
Plus ne mourai.
Après qu’un baiser j’aurai.
En cette bouche vermeille
Une abeille
Toujours veille,
Grand’ merveille,
Grande au ciel
Qui de son miel
Et de son fiel
Me rajeunit étant vieil…
Fais me toucher.
Belle, ta chair
Oh croît une double fraise;
Fay me toucher
Belle, ta chair,
J’y veux mes doigts attacher…

(Philibert Bretin)

 

Recueil: Anthologie universelle des baisers (III France)
Editions: H. Daragon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mon petit Ange (Théophile de Viau)

Posted by arbrealettres sur 13 février 2017



Preste-moy ton sein pour y boire
Des odeurs qui m’embasmeront;
Ainsi mes sens se pasmeront
Dans les lacs de tes bras d’yvoire.

Je baigneray mes mains folastres
Dans les ondes de tes cheveux,
Et ta beauté prendra les vœux
Des mes œillades idolatres.

Ne crains rien, Cupidon nous garde.
Mon petit Ange, es-tu pas mien ?
Ha! Je voy que tu m’aymes bien:
Tu rougis quand je te regarde.

(Théophile de Viau)


Illustration:
Fabienne Contat

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Quelle merveille de voir danser Yingying (Liu Yong)

Posted by arbrealettres sur 31 janvier 2017



Quelle merveille de voir danser Yingying, et sa taille qui ondule,
Plus souple que la courtisane Saule,
Plus légère qu’hirondelle Volante.
Les grands personnages en robes de brocart
Qui festoient dans la salle d’apparat,
Pour le choix d’une danse offrent l’or à l’envie.
Elle jette un regard vers l’estrade odorante
Où les musiciens accordent leurs instruments,
Et à la faveur de la brise,
Ses pendeloques doucement frémissent.

Et voici que soudain commence la danse Nishang:
Elle s’élance, aérienne,
Au rythme progressif de ses crotales de santal.
Ses manches vaporeuses lentement retombent,
Tandis que les pas de ses lotus s’accélèrent,
Elle varie à l’infini les figures en suivant la cadence.
Il ne lui suffit pas
De renverser les murailles et ruiner les royaumes,
Elle pourrait aussi d’une seule oeillade,
Briser le coeur de dix mille hommes.

(Liu Yong)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :