Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘orage’

Au plus fort de l’orage (René Char)

Posted by arbrealettres sur 30 septembre 2019



Au plus fort de l’orage,
il y a toujours un oiseau pour nous rassurer.
C’est l’oiseau inconnu.

Il chante avant de s’envoler.

(René Char)

Découvert chez Lara ici

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | 1 Comment »

Dans la boucle de l’hirondelle (René Char)

Posted by arbrealettres sur 30 septembre 2019


hirondelle_rustique


Dans la boucle de l’hirondelle
un orage s’informe,
un jardin se construit.

(René Char)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | 3 Comments »

Givre commun (René Char)

Posted by arbrealettres sur 29 septembre 2019



 

Parole,
orage,
glace
et sang
finiront
par former
un givre
commun

(René Char)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans la bouche de l’hirondelle (René Char)

Posted by arbrealettres sur 28 septembre 2019



hirondelle [1280x768]

Dans la bouche de l’hirondelle
un orage s’informe,
un jardin se construit.

(René Char)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Continuer (Thomas Vinau)

Posted by arbrealettres sur 25 septembre 2019



    
Continuer

Beaucoup de choses
se bousculent en moi
beaucoup de colère
et d’amour
de la peur aussi
bien sûr
cette tendresse
de prédateur
cette impression de vivre
comme un ciel d’orage
orange
balafré de soleil

(Thomas Vinau)

 

Recueil: Juste après la pluie
Traduction:
Editions: Alma

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aucune grille ne ferme le temps (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 17 septembre 2019



Sur nos sols

battus d’orages
bordés de phares
heurtés de rêves

Aucune grille ne ferme le temps.

(Andrée Chedid)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 2 Comments »

Tu vins vers moi par les vallées (Stuart Merrill)

Posted by arbrealettres sur 9 septembre 2019



 

Yuri Dubinin - (3)

Tu vins vers moi par les vallées
Où s’effeuillaient les azalées,
O soeur des heures en allées !

Ta toison était de couleur
Rousse, et ta bouche de douleur
Pareille à la mort d’une fleur.

Tes yeux semblaient des cieux d’automme
Où le dernier orage tonne,
Mélancolique et monotone.

Ta voix chantant la mort d’un roi
Fut toute la femme pour moi,
Fol alors en quête de foi.

Et ces lèvres d’enfant mauvaise
Que seul le sang d’Amour apaise
Qu’ont-elles dit qu’il faut qu’on taise ?

Ah ! rien, sinon qu’Amour est mort
Sur notre seuil de mal abord
Où sourit le masque du Sort :

Je me souviens qu’en les vallées
Tombaient les fleurs des azalées,
Au cours des heures en allées.

(Stuart Merrill)

Illustration: Yuri Dubinin

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sur les buissons (Boris Pasternak)

Posted by arbrealettres sur 4 septembre 2019



Illustration: Patrick Bénet
    
Sur les buissons croît la brouille
Des nuages nus. La bouche
Du parc, orties qui se mouillent,
Sent les orages, les souches.

Des soupirs, le bois se lasse.
Le ciel s’emplit de passages.
Nu-pieds, l’azur a la grâce
D’échassiers au marécage.

Comme des lèvres qui luisent,
Que la main n’a pas essuyées,
Brillent les saules, les alises,
Les pas sur la terre mouillée.

(Boris Pasternak)

 

Recueil: Ma soeur la vie et autres poèmes
Traduction: sous la direction d’Hélène Henry
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Soirs de fête (Jules Laforgue)

Posted by arbrealettres sur 11 août 2019



Ernest Pignon-Ernest mn

 

Soirs de fête

Je suis la Gondole enfant chérie
Qui arrive à la fin de la fête,
Pour je ne sais quoi, par bouderie,
(Un soir trop beau me monte à la tête !)

Me voici déjà près de la digue ;
Mais la foule sotte et pavoisée,
Ah ! n’accourt pas à l’Enfant Prodigue !
Et danse, sans perdre une fusée….

Ah ! c’est comme ça, femmes volages !
C’est bien. je m’exile en ma gondole
(Si frêle !) aux mouettes, aux orages,
Vers les malheurs qu’on voit au Pôle !

– Et puis, j’attends sous une arche noire….
Mais nul ne vient; les lampions s’éteignent ;
Et je maudis la nuit et la gloire !
Et ce coeur qui veut qu’on me dédaigne !

(Jules Laforgue)

Illustration: Ernest Pignon-Ernest

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aquarelle en cinq minutes (Jules Laforgue)

Posted by arbrealettres sur 5 août 2019



 

Aquarelle en cinq minutes

Oh ! oh ! le temps se gâte,
L’orage n’est pas loin,
Voilà que l’on se hâte
De rentrer les foins !…

L’abcès perce !
Vl’à l’averse !
O grabuges
Des déluges !….

Oh ! ces ribambelles
D’ombrelles !….

Oh ! cett’ Nature
En déconfiture ! ….

Sur ma fenêtre,
Un fuchsia
A l’air paria
Se sent renaître….

(Jules Laforgue)

Illustration: Jean Martin

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :