Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘ordinateur’

Supposons (Hilary Putnam)

Posted by arbrealettres sur 8 août 2017




    
Supposons qu’un être humain
(vous pouvez supposer qu’il s’agit de vous-même)
a été soumis à une opération par un savant fou.

Le cerveau de la personne en question (votre cerveau)
a été séparé de son corps
et placé dans une cuve contenant une solution nutritive
qui le maintient en vie.

Les terminaisons nerveuses ont été reliées à un super-ordinateur scientifique
qui procure à la personne l’illusion que tout est normal.

Il semble y avoir des gens, des objets, un ciel, etc.

Mais en fait tout ce que la personne (vous-même) perçoit
est le résultat d’impulsions électroniques que l’ordinateur envoie aux terminaisons nerveuses.
L’ordinateur est si intelligent que si la personne essaye de lever la main,
l’ordinateur lui fait « voir » et « sentir » qu’elle lève la main.
En plus, en modifiant le programme le savant fou peut faire « percevoir » (halluciner)
par la victime toutes les situations qu’il désire.

Il peut aussi effacer le souvenir de l’opération,
de sorte que la victime aura l’impression de se trouver dans sa situation normale.
La victime pourrait justement avoir l’impression d’être assise
en train de lire ce paragraphe qui raconte l’histoire amusante
mais plutôt absurde d’un savant fou qui sépare les cerveaux des corps
et qui les place dans une cuve contenant des éléments nutritifs
qui les gardent en vie.

(Hilary Putnam)

 

Recueil: Raison, vérité et histoire

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ultimatum (Alain Bosquet)

Posted by arbrealettres sur 4 octobre 2016



Ultimatum aux vieux oiseaux :
c’est à nous de voler jusqu’aux étoiles pures.
Ordre aux grands arbres
de choisir leur suicide :
c’est à nous de fleurir par mille fleurs de sang.
Biochimie d’amour.
Règne du métal juste.
L’ordinateur Mozart
nous apprendra ce que doit être la musique.
L’ordinateur Vermeer
nous donnera nos leçons de peinture.
L’ordinateur Rimbaud
effacera tous nos poèmes.

(Alain Bosquet)

Illustration: Johannes Vermeer

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’ordinateur et l’éléphant (Jean Rousselot)

Posted by arbrealettres sur 11 août 2016



ordinateur-éléphant-7

L’ordinateur et l’éléphant

Parce qu’il perdait la mémoire
Un ordinateur alla voir
Un éléphant de ses amis
-C’est sûr, je vais perdre ma place,
Lui dit-il, viens donc avec moi.
Puisque jamais ceux de ta race
N’oublient rien, tu me souffleras.
Pour la paie, on s’arrangera.

Ainsi firent les deux compères.
mais l’éléphant était vantard
Voilà qu’il raconte ses guerres,
Le passage du Saint Bernard,
Hannibal et Jules César…

Les ingénieurs en font un drame
Ça n’était pas dans le programme
Et l’éléphant, l’ordinateur
Tous les deux, les voilà chômeurs.

De morale je ne vois guère
A cette histoire, je l’avoue.
Si vous en trouvez une, vous,
Portez la chez le Commissaire;
Au bout d’un an, elle est à vous
Si personne ne la réclame.

(Jean Rousselot)

 

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :