Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘Oréade’

Viens légère ou légère pars (James Joyce)

Posted by arbrealettres sur 24 décembre 2016



Viens légère ou légère pars:
Bien que ton cœur te fasse voir
Chagrin, vallons, soleils noyés,
Que ton rire, Oréade, danse
Jusqu’à ce que l’air des sommets
Rebrousse avec irrévérence
Ta chevelure déployée.

Sois légère et toujours ailée:
Les nues qui voilent les vallées
Quand monte l’étoile du soir
Sont les plus humbles des suivants
Rire et amour se fassent chant
Si le cœur renonce à l’espoir.

***

Lightly come or lightly go:
Though thy heart presage thee woe,
Vales and many a wasted sun,
Oread, let thy laughter run,
Till the irreverent mountain air
Ripple all thy flying hair.

Lightly, lightly — ever so:
Clouds that wrap the vales below
At the hour of evenstar
Lowliest attendants are;
Love and laughter song-confessed
When the heart is heaviest.

(James Joyce)


Illustration: Pierre-Auguste Renoir

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :