Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘parapher’

Retouche à la prière du merci (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 3 décembre 2017




    
retouche à la prière du merci

Sur les paravents du soir
les oiseaux peints les fleurs se regardent
l’homme dénude sa compagne
heureux d’être au monde
et l’histoire a la taille d’un instant
sans vaincu ni victoire
forts prénoms au bas du ciel
que la lumière paraphe.

(Daniel Boulanger)

 

Recueil: Les dessous du ciel
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

MODESTIE ! MODESTIE ! (Odile Caradec)

Posted by arbrealettres sur 24 octobre 2017



    

MODESTIE ! MODESTIE !

N’oublions pas ceci :
nous sommes tous éminemment comestibles
sauf les vieillards très durs à longue barbe blanche
(Que ferait-on de cette barbe en un banquet ? la griller ?)
Et il y a les pieds qui tous sentent des pieds

Les yeux verts, les yeux bleus ont le goût
d’eau profonde
et que dire de la croustillante des oreilles
cartilages, osselets !

Ô têtes d’hommes sur plat à barbe
bien présentées
pour être dégustées, fin festin d’araignée

Ô beaux cerveaux pensifs sinuant de circonvolution
en circonvolution
pour produire belle, sublime poésie

Et vous cerveaux de musiciens aux ondes scintillantes
et vous pinceaux, palettes, brosses, encre très
noire des calligraphes
Ô vous, peintres fouillant dans les couleurs,
le noir profond pour parapher le monde

(Odile Caradec)

 

Recueil: Revue Vagabondages
Editions: Cherche Midi

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Rapidité des nuages (Yves Bonnefoy)

Posted by arbrealettres sur 2 juillet 2016



 

La Rapidité des nuages

Le lit, la vitre auprès, la vallée, le ciel,
La magnifique rapidité de ces nuages,
La griffe de la pluie sur la vitre, soudain,
Comme si le néant paraphait le monde.

Dans mon rêve d’hier,
Le grain d’autres années brûlait par flammes courtes
Sur le sol carrelé mais sans chaleur.
Nos pieds nus l’écartaient comme une eau limpide.

Comme était faible la distance entre nos corps !
La lame de l’épée du temps qui rôde
y eût cherché en vain le lieu pour vaincre.

(Yves Bonnefoy)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Flammèches (Jamel Eddine Bencheikh)

Posted by arbrealettres sur 3 juin 2015



Flammèches

Une à une des taches d’or
Paraphent la pupille de convoitise
Des pulsations pressentent la fièvre
L’angoisse s’irise
Le temps se tait
Je me recroqueville

L’affrontement se fera sans répit de lumière

(Jamel Eddine Bencheikh)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :