Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘parapluie’

UNE HEURE OU DEUX (Philippe Soupault)

Posted by arbrealettres sur 9 septembre 2019



 

UNE HEURE OU DEUX

Les mots s’échappent par la cheminée
O
la pendule
la pendule
Dehors
Lorsque je lève la tête le portrait me sourit
le pin parasol et le parapluie
Et nous savons
qu’il y a des cris ce soir
On ferme les rideaux
le pin parasol et le parapluie
Tout de même
la lampe fait un trou au plafond
Entrez

(Philippe Soupault)

Illustration: René Magritte

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Parapluie d’amoureux (Tawara Machi)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2019



Tout de guingois parapluie d’amoureux
Alors que je le dépassais un petit rien
l’aura animé

(Tawara Machi)


Illustration: Andrei Protsouk

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

La vie s’écoule à petits coups (Michel Houellebecq)

Posted by arbrealettres sur 27 juillet 2019


 


 

La vie s’écoule à petits coups
Les humains sous leur parapluie
cherchent une porte de sortie
entre la panique et l’ennui

(Michel Houellebecq)

Découvert chez Lara ici

Illustration: René Magritte

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE MOT ET LA CHOSE (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 19 juin 2019



Illustration: René Magritte
    
LE MOT ET LA CHOSE

Ce qui nous importe aujourd’hui,
ce n’est plus seulement la rencontre insolite
d’un parapluie et d’une machine à coudre sur une table d’opération,
mais le passage subit du Fictif au Réel.

J’imagine quelque chose
qui commencerait par une phrase et finirait pas une corde.
Ou bien un son qui tombe sur le sol,
et soudain, c’est une pierre!

La corde, on s’y pend,
n’est-ce pas?
Et la pierre,
elle vous tue?

(Jean Tardieu)

 

Recueil: La part de l’ombre
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

N’oublions pas (Robert-Lucien Geeraert)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2019



 

N’oublions pas, je vous en prie,
le paraplu du plat pays ;
parapluie ici, paraplu là-bas,
mais c’est partout la même pluie.

(Robert-Lucien Geeraert)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Un parapluie brisé par le vent (Abbas Kiarostami)

Posted by arbrealettres sur 18 avril 2019



Un parapluie brisé par le vent
Sur les pavés de l’avenue
Un jour de pluie

(Abbas Kiarostami)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

LE SILENCE (Norge)

Posted by arbrealettres sur 15 octobre 2018



LE SILENCE

Un parapluie, une poire sur la table.
Et le personnage ici présent doit être le silence.
Mais ce morceau de fromage veut encore confirmer ce silence.
Eh bien, c’est trop.
Quand il est question de silence,
il ne faut pas le crier si haut ni le répéter avec du fromage.

(Norge)


Illustration: Ewa Gawlik

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 4 Comments »

AVEC TON PARAPLUIE… (Francis Jammes)

Posted by arbrealettres sur 14 juillet 2018



 

AVEC TON PARAPLUIE…

Avec ton parapluie bleu et tes brebis sales,
avec tes vêtements qui sentent le fromage,
tu t’en vas vers le ciel du coteau, appuyé
sur ton bâton de houx, de chêne ou de néflier.
Tu suis le chien au poil dur et l’âne portant
les bidons ternes sur son dos saillant.
Tu passeras devant les forgerons des villages,
puis tu regagneras la balsamique montagne
où ton troupeau paîtra comme des buissons blancs.
Lit, des vapeurs cachent les pics en se traînant.
Là, volent des vautours au col pelé et s’allument
des fumées rouges dans des brumes nocturnes.
Là, tu regarderas avec tranquillité,
L’esprit de Dieu planer sur cette immensité.

(Francis Jammes)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

OÙ (Gilles Vigneault)

Posted by arbrealettres sur 22 mai 2018



 

Où sont donc les couleurs
Que mon oeil connaissait
L’herbe était verte
Le ciel gris
Un oiseau noir passait
Rasant la terre
Ce n’est pas une hirondelle
La pluie les parapluies
Ce n’est pas le merle
Qui siffle à tout propos
Ce n’est pas un étourneau
Pilleur et vite envolé
Un oiseau noir passait
Où donc est la chanson
Que je voyais venir
Grise comme patience
Lente comme le temps
Monotone et riante
Silencieuse et belle
Une chanson d’amour
De tendresse peut-être
Douce aussi

Où sont donc mes projets
D’où vient qu’un nom m’échappe
Et que je me taise
Soudain
D’où vient que je ne trouve plus
Le nom de cet oiseau
Le chant de ma chanson

Les mots d’amour
S’enfuient comme des étourneaux
L’herbe est pâle
L’été vient
Le ciel est traversé d’orages
Les couleurs elles-mêmes
Où sont les couleurs…
Les mots du langage…
Où êtes-vous…

(Gilles Vigneault)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les parapluies (Maurice Carême)

Posted by arbrealettres sur 11 mai 2018


Les_parapluies_de_minuit

Mon ami prétend que, la nuit,
Il voit partir les parapluies
A l’infini sous le ciel gris.

Mon ami ne sait quand ils rentrent.
Il n’a jamais pu les surprendre
Et, chaque jour, il se demande

Comment ils franchissent les murs
En sautant sur leur manche dur,
Par-dessus la haie des clôtures,

Sans guère faire plus de bruit
Que n’en ferait une souris
Qui trottine sur un tapis.

(Maurice Carême)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :