Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘paresseusement’

LE DÉPART D’UN AMI (Textes chinois)

Posted by arbrealettres sur 21 avril 2018




    
LE DÉPART D’UN AMI
Li-Taï-Pé

Par la verte montagne, aux rudes chemins,
je vous reconduis jusqu’à l’enceinte du Nord.

L’eau écumante roule autour des murs, et se perd vers l’orient.
C’est à cet endroit que nous nous séparons…

Je m’en retourne, solitaire, et je marche péniblement.
Il me semble, maintenant, que j’ai plus de dix mille lis à parcourir.

Les nuages légers flânent, paresseusement, comme mes pensées.
Bientôt le soleil se couche,
et je sens plus vivement encore, la tristesse de la séparation.

Par-dessus les broussailles une dernière fois,
j’agite la main, au moment où vous allez disparaître.

D’un long hennissement, mon cheval cherche à rappeler le vôtre…
Mais c’est un chant d’oiseau qui lui répond !…

(Textes chinois)

 

Recueil: Le Livre de Jade
Traduction: Judith Gautier
Editions: Plon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une pensée et sa réflexion (Paul Claudel)

Posted by arbrealettres sur 30 décembre 2016




Une pensée et sa réflexion.
Une branche et son reflet, cette branche particulière
avec ses feuilles au milieu des autres feuilles.
Et tantôt le vent l’agite au-dessus de l’eau en extase,
patiente, et toujours recommençant le même signe,
étudiant lentement la réponse.
Et tantôt c’est elle qui reste immobile et c’est l’eau
paresseusement qui s’émeut et désagrège le reflet.
Répondant à ce choc inconnu ailleurs là-bas.

(Paul Claudel)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :