Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘parier’

Poème avec cycliste (Franz Hodjak)

Posted by arbrealettres sur 27 décembre 2018



Poème avec cycliste

Le cycliste, ici
dans la forêt, n’est pas
ni. Il roule, toujours

plus vite, file à toute allure, dépasse
le vent, le commencement, son propre
arrêt cardiaque, la poste, la liberté, la

lumière. À la vitesse qu’il
vient d’atteindre, il
est à peine encore visible. Il incarne

notre conviction, qui
ne peut plus toujours
se permettre les deux : le poursuivi

et le poursuivant. Il est
aussi bien que. Nous sommes
fiers de lui. Nous parions

sur sa victoire.

***

Gedicht mit Radfahrer

Der Radfahrer, hier
im Wald, er ist weder
noch. Er radelt, immer

schneller, er rast davon, überholt
den Wind, den Anfang, den eignen
Herzinfarkt, die Post, die Freiheit, das

Licht. In der Geschwindigkeit, die
er inzwischen erreicht hat, ist
er kaum noch sichtbar. Er verkörpert

unsre Überzeugung, die sich
nicht mehr immer und ewig
beides leisten kann, Verfolgten

und Verfolger. Er ist
sowohl als auch. Wir sind
stolz auf ihn. Wir setzen

auf seinen Sieg.

(Franz Hodjak)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le message (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 2 septembre 2018



Le message

L’homme était insaisissable,
l’existence, une énigme.

Parfois un geste, un paysage, une rencontre,
une parole, une musique, une lecture;
surtout l’amour rachetait ces ombres.

Il fallait savoir, s’en souvenir,
parier sur ces clartés-là,
les attiser sans relâche

(Andrée Chedid)

 

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LES CROISADES (René Guy Cadou)

Posted by arbrealettres sur 25 janvier 2018



Illustration
    
LES CROISADES

Amour
Plus fort que notre amour
Plus fort que la chaleur
Qui remue sous la table
Je pars
Et rien n’est bleu comme cette ombre nue

Femme
Tu m’attendras
Chaque moment chaque heure
Me rapproche de toi
Et tu ne comprends pas

Dieu parie sans les oliviers
Le sang
Les ronces sur le coeur m’appellent
Et ce corps douloureux que baigne l’horizon

Femme plus douce que raison
Plus fidèle que la pluie
Je pars
Et c’est ainsi que tu m’attends
Bras, rose attentive à l’orée des saisons

(René Guy Cadou)

 

Recueil: Poésie la vie entière
Traduction:
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Si elles pouvaient parier (Ochi Etsujin)

Posted by arbrealettres sur 25 novembre 2017



 

Peche au cormoran jpg

Si elles pouvaient parier
Les truites aussi crieraient
A l’approche du bateau aux cormorans.

(Ochi Etsujin)

 

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Légèreté (Jean-Marie Barnaud)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2017



Illustration: Pablo Picasso
    
Légèreté
tromperie fameuse et jeu de dupes
On pariait alors pour l’épure
on s’appliquait aux mots d’envol
Donnez-moi maintenant un corps lourd
la boue les scories la vieille résistance
du poids sur la terre
non plus la retenue le juste équilibre
mais la dureté d’un corps de femme
souple et féroce

(Jean-Marie Barnaud)

 

Recueil: Fragments d’un corps incertain
Editions: Cheyne

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SIGNER (André Velter)

Posted by arbrealettres sur 17 octobre 2016



eblouissement

SIGNER

Ça tient d’une magie simple
D’une concordance des contretemps
Captée en un instant
Qui renverse les frontières les saisons
Les dés jetés dans la poussière

C’est un étourdissement

Avec une boussole en feu
Une fois parti au grand large
On déplie ses océans
On garde la tête à l’Orient
On parie sur une volonté cavalière

C’est un éblouissement

(André Velter)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il n’est pas de père (André Frénaud)

Posted by arbrealettres sur 5 septembre 2015


Il n’est pas de père.
Aucune parchemin
ne m’a convaincu.
Je crois en la grâce.
Je parie pour elle.
C’est la respirer
que d’en être épris.

(André Frénaud)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 2 Comments »

Je crois en la grâce (André Frénaud)

Posted by arbrealettres sur 29 juin 2015




Je crois en la grâce
Je parie pour elle
C’est la respirer
que d’en être épris

(André Frénaud)

Illustration: Isabella Bassina

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :