Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘partage’

PARTAGE (Paul Neuhuys)

Posted by arbrealettres sur 29 juillet 2019



Forêt-Noirejpg

PARTAGE

Lors du partage des oiseaux
le vanneau reçut le jonc
l’alcyon reçut les flots
et l’alouette le sillon
L’aigle reçut le rocher
la perruche le perchoir
la corneille le clocher
et le coucou la Forêt-Noire

(Paul Neuhuys)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Oui au … (Michel Serres)

Posted by arbrealettres sur 3 juin 2019




    
Oui au désir mais avec respect.
Oui à la force mais avec douceur.
Oui au corps, mais avec l’esprit.
Oui à la prise, mais avec l’offrande, avec le partage.
Oui à l’altérité, mais il faut un accord.
Oui à la différence, mais il faut l’harmonie.

Autrement c’est raté.

Il faut avoir de la patience,
accepter la longueur du travail
que suppose l’approche de l’autre,
qui est toujours très différent ou très différente.

Être honnête, avoir de la probité, ne pas tricher, ne pas mentir.
Être très attentif à l’autre.
Se livrer au dialogue sans mensonge.

Autrement c’est raté.

Ne pas compter.
S’ouvrir à l’autre.
Souhaiter faire équipe avec l’autre.

Autrement c’est raté.

(Michel Serres)

 

Recueil: L’amour, chronique du 14 février 2010 / Petites chroniques du dimanche soir 4 – Janvier 2009-Juin 2010
Traduction:
Editions: Le Pommier

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Si un est le tout (Kathleen Raine)

Posted by arbrealettres sur 3 décembre 2018




Si plusieurs, combien seuls,
Même où l’amour est partagé combien
Chaque coeur de l’autre est loin;
Mais si un est le tout, et nous
Feuilles sur ce grand arbre,
Et le temps las un flot dans les veines d’étoiles
Puisant aux racines, et les branches en fleurs
Où les oiseaux du ciel reposent,
Alors nul amour n’est perdu.

***

If many, how lonely,
Even in requited love how far
Each heart from other;
But if one the whole, and we
Leaves on that great tree,
And weary time a flow in starry veins,
Nourished from hidden roots, and blossoming boughs
Where birds of heaven rest,
Then no love lost.

(Kathleen Raine)

Illustration: Pablo Amaringo

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

ANNEAUX DE CENDRE (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




ANNEAUX DE CENDRE

Ce sont mes voix qui chantent
pour qu’ils ne chantent pas,
les bâillonnés à l’aube grise,
les déguisés en oiseau éploré sous la pluie.

Il y a, dans l’attente,
une rumeur de lilas qui se déchire.
Il y a, lorsque vient le jour,
un partage du soleil en petits soleils noirs.
Et lorsque c’est la nuit, toujours,
une tribu de mots mutilés
cherche asile dans ma gorge
pour qu’ils ne chantent pas,
les funestes, les maîtres du silence.

(Alejandra Pizarnik)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le repos (Galilée)

Posted by arbrealettres sur 7 novembre 2018



Le repos est un mouvement rendu nul
parce qu’il est partagé.

(Galilée)

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , | 2 Comments »

JE VOUDRAIS PERDRE LA MEMOIRE (Christian Arabian)

Posted by arbrealettres sur 5 octobre 2018



 

Max Gasparini -  (32) [1280x768]

JE VOUDRAIS PERDRE LA MEMOIRE

Je voudrais perdre la mémoire
Te rencontrer une seconde fois
Et te dire au revoir
Avoir un rendez-vous dimanche
Le coeur battant en déguisant ma voix
Sans montrer patte blanche

Recommencer de la même façon
Et te chanter ma première chanson
Ne plus jamais penser
Ne plus jamais penser
Vivre sans passé

Je voudrais perdre la mémoire
Jouer ma chance une seconde fois
Pour te connaître mieux
Apprendre ton nom, ton adresse
Renouveler nos maladresses
Interroger tes yeux

Te retrouver pour un partage
Tantôt soleil, tantôt nuage
Ne plus jamais penser
Ne plus jamais penser
Vivre sans passé

Je voudrais perdre la mémoire
Te murmurer en te prenant la main
A demain, demain.

(Christian Arabian)

Illustration: Max Gasparini

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu surprends le vol des lucioles (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 29 septembre 2018



Illustration: Koson Ohara  
    
Tu surprends le vol des lucioles,
Tu entends la chute des pétales,
Est-ce l’heure des solitudes
Pour toi? Ou celle du partage ?

(François Cheng)

 

Recueil: Enfin le royaume
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ne crie pas… (Vénus Khoury-Ghata)

Posted by arbrealettres sur 4 septembre 2018



 Illustration: Pascal Renoux
    
Ne crie pas…

Ne crie pas
sollicite à voix basse la sueur écarlate
traîne-la par les cheveux hors du mur circulaire
et de sa rouge meurtrière

Humecte la ligne de partage entre aine et plaine
là où guette l’abeille
celle qui perce le vide
étourdit le sang
enfume labyrinthe et gosier

Ne crie pas te dis-je si tu veux entraîner le monde dans ta noyade
nage en amont en abysses dans un bruit de vagues et de vasques

Refoule l’écume
elle encombre le seuil
obstrue la voûte
réveille par son clapotis barque et timonier

À main basse te dis-je

(Vénus Khoury-Ghata)

 

Recueil: L’Ardeur ABC poétique du vivre plus
Traduction:
Editions: Bruno Doucey

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un jour peut-être (Iou Stara)

Posted by arbrealettres sur 2 septembre 2018


Un jour peut-être
Quand je ne serai plus que poussière
Et s’il vous arrive de lire mes poèmes,
peut-être aurez-vous des battements de cœur
Et, troublé, partagerez-vous ma lourde peine ?

Lecture achevée, sans doute en soupirant,
Vous vous direz, en tremblant :
Cette femme a donc existé ?
L’Amour séparé donne-t-il tant de souffrance ?…

Ne pleurez pas en lisant mes poèmes :
J’ai été l’Elue qui a tout reçu
Et qui a tout donné.
Notre bonheur a été partagé.

(Iou Stara)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Accolés l’un à l’autre (Robert Mallet)

Posted by arbrealettres sur 26 août 2018



Illustration: Vincent Van Gogh
    
À l’attention de ceux qui se croient unis et de ceux qui ne croient pas pouvoir s’unir.

Accolés l’un à l’autre
soudés par tant de glus
hasardeuses
que figea l’ombre entre leurs chairs
calleuses

des abîmes
ignorés
les séparent

Mais ailleurs
l’un de l’autre si loin
séparés par de telles distances
visibles

un flux les noue
à l’impalpable corps
de l’espace
partagé

(Robert Mallet)

 

Recueil: Presqu’îles presqu’amours
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 7 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :