Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Pascal Riou)’

Ouvre-toi, paume du soir (Pascal Riou)

Posted by arbrealettres sur 13 septembre 2018




Ouvre-toi, paume du soir, laisse
sourdre la douleur
le voyage inachevable et l’impossible séjour.

Ainsi, l’été, va la bouche
au ruisselet prodigue.

(Pascal Riou)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

MYCÈNES (Pascal Riou)

Posted by arbrealettres sur 1 mars 2016



MYCÈNES

Bourdon sur les asphodèles,
dans le vide repose le roi.
Vers lui-même s’en vient l’espace
terrasses de la lumière, blé,
chant des sonnailles,
ô mon odeur de montagne en fleur
seul, par moments, dans la vie sans fin.

(Pascal Riou)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bonne nouvelle sur les lavandes (Pascal Riou)

Posted by arbrealettres sur 29 février 2016



Bonne nouvelle sur les lavandes;
c’est ainsi qu’il nous faudrait parler
juste au-dessus du sol
dans l’odeur de la terre montante.

(Pascal Riou)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

La maison sous les arbres (Pascal Riou)

Posted by arbrealettres sur 29 février 2016



La maison sous les arbres,
rien d’autre qu’un fanal nocturne
repaire pour le coeur
un instant sous l’assemblée d’étoiles.

(Pascal Riou)

Illustration: René Magritte

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Coquelicot du tendre impossible rouge (Pascal Riou)

Posted by arbrealettres sur 29 février 2016



Coquelicot du tendre impossible rouge
sur les talus,
éclabousse les voies
que l’homme a désapprises,
nous redirons ta fièvre au lèvres
des passantes.

(Pascal Riou)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Egale de l’arbre (Pascal Riou)

Posted by arbrealettres sur 29 février 2016



Tu aspires en te jouant
l’air d’amandiers et de froid;
tu es celle qui a donné
congé au vent –
égale de l’arbre
sous l’averse de ses fleurs.

(Pascal Riou)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

LA SAMARITAINE (Pascal Riou)

Posted by arbrealettres sur 29 février 2016



LA SAMARITAINE

1
Toujours ce tournis autour de l’essentiel
tellement nous sommes nous,
murés en nous.

Oui, guêpes dans la rage de l’été
ivres de soif autour du lavoir.

2
Tu hisses sans la voir l’eau dansante
et la poussée du jour sur l’herbe qui se voûte
redit en toi les mots du oui
enracinés au souffle comme un verger
dans son Avril.
Tu te retournes, tu t’accueilles
au moyeu de ce vent
qui te parle, si proche,
et tu ouvres une fenêtre
dans ta maison délaissée.

(Pascal Riou)

Illustration: Etienne Parrocel

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Regarde (Pascal Riou)

Posted by arbrealettres sur 28 février 2016



Regarde,
jamais les épilobes ne te furent plus belles
hautes en mauve fol
sur leurs tiges clairsemées,
et cette odeur de pins
que l’on venait d’abattre
par un lointain de champs où résida l’été.

Ecoute,
ô toi la sans détour, écoute,
mais en quel temps ce chant de l’âme
à son Dieu ?

(Pascal Riou)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Et qui pour soulever ta porte? (Pascal Riou)

Posted by arbrealettres sur 28 février 2016



Tu ouvres des ruelles de feux de bois,
de légumes vieux,
tu sais que devant toi siffle le vent du col

et qui pour soulever ta porte?

(Pascal Riou)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

C’est à nouveau l’histoire de la lumière (Pascal Riou)

Posted by arbrealettres sur 25 décembre 2015



Tu te perds sous le tilleul
parmi l’odeur des chats, l’enfance,
l’éclat du linge à midi;

c’est à nouveau l’histoire de la lumière
et ses dates n’ont aucun sens.

(Pascal Riou)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :