Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘patiente’

La pâle odeur des lys (Géo Libbrecht)

Posted by arbrealettres sur 30 janvier 2019



 

La pâle odeur des lys épanche le sommeil,
ô neige patiente où s’endort le soleil,
pour le pardon de l’homme et le pardon du crime.

(Géo Libbrecht)

Illustration: ArbreaPhotos
 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Orties et fleurs (Jean-Paul Hameury)

Posted by arbrealettres sur 19 avril 2018



Patientes aussi
sont les graines du désespoir.

Et le vieil homme échoué
au bord du printemps
sent renaître en lui les chiendents
que l’hiver ne tue pas.

Naguère encore il espérait
qu’il s’en délivrerait.

Désormais oublieux
des chemins trop sûrs
il se contente de regarder
orties et fleurs s’entremêler.

(Jean-Paul Hameury)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

A la mer (Attila Jozsef)

Posted by arbrealettres sur 23 mars 2018



A la mer

Mer! ô miracle trépidant!
De la mélancolie
Où se complaît ton chant
Enveloppe mon âme! Elle aspire à la vie.
Bannis de mon cœur endurci, de son tréfonds,
Tout cet univers d’ombre et d’obtuses chansons.
Trop lâche est l’humaine nature.
Rare celui qui se mesure
A ton secret pouvoir!
Et si l’obscurité m’entoure et me fait choir,
Elle m’imposera ma sépulture,
Me fera dépérir,
Mourir à petit feu, patiente et tenace.
Cette fin qui menace
Tarde à venir.

(Attila Jozsef)


Illustration: Alexandre Séon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Les voix de mes poètes (Fabio Pusterla)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2017



Pendant mes longues écoutes
je sentais que les marguerites
courbaient la tête, patientes
au-dessus de la force des racines:
terre noire, fossé.
Motte après motte, elle dispense
un souffle pesant, profond.
Les voix de mes poètes
montaient toujours d’en bas,
parlaient bas
à partir du fond.

***

Durante i miei lunghi ascolti
sentivo le margherite
chinare la testa pazienti
sul flusso delle radici:
terra nera che infossa.
Zolla su zolla dispensa
un alito greve, profondo.
Le voci dei miei poeti
salivano sempre dal basso,
parlavano piano
dal fondo.

(Fabio Pusterla)

Découvert ici chez Lecture/Ecriture

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Une pensée et sa réflexion (Paul Claudel)

Posted by arbrealettres sur 30 décembre 2016




Une pensée et sa réflexion.
Une branche et son reflet, cette branche particulière
avec ses feuilles au milieu des autres feuilles.
Et tantôt le vent l’agite au-dessus de l’eau en extase,
patiente, et toujours recommençant le même signe,
étudiant lentement la réponse.
Et tantôt c’est elle qui reste immobile et c’est l’eau
paresseusement qui s’émeut et désagrège le reflet.
Répondant à ce choc inconnu ailleurs là-bas.

(Paul Claudel)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Patiente horlogerie (Edmond Jabès)

Posted by arbrealettres sur 30 septembre 2016



Je démonte une patiente
horlogerie pour oracles.

(Edmond Jabès)

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Leur absence aujourd’hui brûle nos yeux (Jean-Paul Hameury)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2016



Les bêtes autrefois
s’arrêtaient dans les clairières
et demeuraient là longtemps
signes lumineux
sur des pavillons d’or.

Mesurées patientes
elles se sont retirées dans l’obscur
et leur absence aujourd’hui
brûle nos yeux.

(Jean-Paul Hameury)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

L’horloge patiente va et vient (Jean Grosjean)

Posted by arbrealettres sur 1 août 2016



L’horloge patiente va et vient.
Je ne peux rabattre la couverture des paupières
sur mon visage
puisque je n’ai plus de visage.
Ne me regarde pas.
Tu n’auras en moi nul repos.
Je suis une voix encore peut-être
mais sourde et incessante
qui n’est autre déjà qu’à tes tempes
le battement plus fort de ton coeur.

(Jean Grosjean)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nocturne (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 2 janvier 2016



Nocturne

La nuit, tu marches dans la mousse,
Pieds nus, les bras contre tes seins,
Du pas feutré des pluies prochaines.

Course invisible des nuages.
Je sens venir à ton parfum
L’orage de ta chevelure.

Et sur la terre de juillet,
Pâle, tapie dans la poussière,
L’arbre s’apprête à la morsure.

Patiente aux plages tu chancelles.
O, richesse d’approfondir
L’ennui ténébreux de l’attente!

Voici que s’ouvre comme un tremble
Que la foudre aiguë vient de fendre
Tes jambes lourdes de chaleur.

Et le désir s’affûte aux pierres de l’absence.

(Jean Joubert)


Illustration: Katerina Belkina

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

La mer est plus belle que les cathédrales (Paul Verlaine)

Posted by arbrealettres sur 26 novembre 2015



 

La mer est plus belle
Que les cathédrales,
Nourrice fidèle,
Berceuse de râles,
La mer sur qui prie
La Vierge Marie !

Elle a tous les dons
Terribles et doux.
J’entends ses pardons
Gronder ses courroux.
Cette immensité
N’a rien d’entêté.

O ! si patiente,
Même quand méchante !
Un souffle ami hante
La vague, et nous chante :

« Vous sans espérance,
Mourez sans souffrance ! »

Et puis sous les cieux
Qui s’y rient plus clairs,
Elle a des airs bleus,
Roses, gris et verts…
Plus belle que tous,
Meilleure que nous !

(Paul Verlaine)

Illustration: ArbreaPhotos
 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :