Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Patricia Ruiz-Gamboa)’

UTOPIE (Patricia Ruiz-Gamboa)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2018



Illustration: Josephine Wall
    
UTOPIE

Il est en nous des rivages
Si chauds et bleus,
si clairs et sages
Tellement… heureux…

Il est en nous des montagnes
Si belles et pures,
Si bulles de champagne
Tellement… sûres…

Il est en nous des cieux
Si bleus, si blancs,
Si tendres et pieux,
Tellement… aimants…

Il est en nous une vie
Si belle et pure
Si dépourvue d’ennui
Tellement… parure…

(Patricia Ruiz-Gamboa)

 

Recueil: Concerto pour une plume
Traduction:
Editions: ARCAM

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

MÉLODIES (Patricia Ruiz-Gamboa)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2018



Illustration: Stefan Blöndal
    
MÉLODIES

Au clavier des jardins je joue des symphonies,
Où le chant du rossignol grisé par la pluie,
A la couleur de ces lointaines et pures folies,
Qui tourbillonnent en grappes et ont le goût des fruits.

Au clavier de la vie j’invente des mélodies,
Où le ciel dévoile son lamento aux aurores,
Aux vagues du silencieux, au marbre de la nuit,
Qui, tel un velours sombre cache aux yeux mille trésors.

Au clavier des étangs je pleure assez souvent,
Quand mes mains engourdies brassant des gerbes folles,
Jouent encore et toujours le leitmotiv du vent,
Et que jaillit de l’aube un rire creux et frivole.

Au clavier de l’amour, passion et frénésie,
Cristal et jade purs d’un merveilleux tableau,
Je m’envole avec toi vers un bleu paradis,
Et j’en oublie mes doigts torturant le piano.

(Patricia Ruiz-Gamboa)

 

Recueil: Concerto pour une plume
Traduction:
Editions: ARCAM

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

ADAGIO POUR UN POEME (Patricia Ruiz-Gamboa)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2018



Illustration: Marc Chagal
    
ADAGIO POUR UN POEME

D’un ciel qui n’a jamais pleuré, j’ai fait jaillir des larmes.
D’un arbre qui n’a jamais fleuri, j’ai fait jaillir des fruits.
D’un piano poussiéreux, j’ai fait jaillir des rires.
D’une mer calme et bleue, j’ai fait jaillir des cris.

D’un soleil ardent, j’ai fait jaillir de l’ombre.
D’un rocher de montagne, j’ai fait jaillir des perles.
D’un glacier enneigé, j’ai fait jaillir des flammes.
D’un visage sans sourire, j’ai fait jaillir l’amour.

Poésie Amie, Poésie Chérie, ton antre est mon arme,
Ton refuge d’opale que si souvent je fuis,
Est un peu ma raison, est un peu mon empire,
Poésie Chérie, Poésie Amie, aide-moi, à l’infini.

Poésie Amie, Poésie Chérie, permets qu’enfin je sombre,
Permets qu’enfin au fond de moi le chant du merle
Revive et transforme un peu cette dame
Qu’est mon âme, et qui pleure toujours.

(Patricia Ruiz-Gamboa)

 

Recueil: Concerto pour une plume
Traduction:
Editions: ARCAM

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SOLEIL COUCHANT (Patricia Ruiz-Gamboa)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2018




Illustration: ArbreaPhotos
    
SOLEIL COUCHANT

Comme des ronds bleus dans l’eau,
Comme une lampe éteinte,
Comme le voile lourd des rideaux,
Comme une riante étreinte.

La dernière heure,
Celle où la voix du clavecin
Sourit aux pâles lueurs.

La dernière heure,
Celle où un semblant de vie
Glisse sur nos coeurs

Comme un vase qui se brise,
Comme la vague sur le sable,
Le crépuscule s’irise
Des couleurs d’un amour désirable

(Patricia Ruiz-Gamboa)

 

Recueil: Concerto pour une plume
Traduction:
Editions: ARCAM

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

MUSIQUE (Patricia Ruiz-Gamboa)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2018




    
MUSIQUE

Dans l’ombre de Moi, Musique,
Tu vis, nichée au creux de ma nostalgie.
Mon ciel était si bleu, Musique,
Et ma mer si limpide, toute en symphonies,

QUE LEUR SOUVENIR EST DEVENU : MUSIQUE

Dans la solitude de Moi, Musique,
Tu vis et tourbillonnes, jour et nuit.
Mon enfance était si belle, Musique,
Et ma mère si tendre, si jolie,

QUE LEUR SOUVENIR EST DEVENU : MUSIQUE

Dans la richesse de Moi, Musique,
Tu vis, jaillis toute en parade.
Le jardin était si fleuri, Musique,
Et son parfum si fou, si en cascade,

QUE LEUR SOUVENIR EST DEVENU : MUSIQUE

Dans l’ombre de Moi, Musique,
Dans la solitude de Moi, Musique,
Dans la richesse de Moi, Musique,
Tu vis et tourbillonnes, toujours fantastique.

(Patricia Ruiz-Gamboa)

 

Recueil: Concerto pour une plume
Traduction:
Editions: ARCAM

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

CONCERTO POUR UN ETE (Patricia Ruiz-Gamboa)

Posted by arbrealettres sur 24 juillet 2018




    
CONCERTO POUR UN ETE

Si poignant au coeur,
Concerto pour un été.
Lamento, c’est en pleurs
Que je t’écoute me briser.

Si ardent en cris,
Concerto pour un été.
Trompette et frénésie
Ma vie vibre, désolée.

Si sublime en vagues,
Concerto pour un été.
L’éclat d’une bague
L’écho de la marée.

Si poignant au coeur,
Concerto pour un été.
C’est pour moi un bonheur
De sans cesse t’écouter.

(Patricia Ruiz-Gamboa)

 

Recueil: Concerto pour une plume
Traduction:
Editions: ARCAM

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

POUR UN ARC-EN-CIEL (Patricia Ruiz-Gamboa)

Posted by arbrealettres sur 23 juillet 2018




    
POUR UN ARC-EN-CIEL

Aux touffes de couleur d’un arc-en-ciel
Le rêve, un matin s’est enlacé.

Le bleu était du ciel, amoureux,
Et ployait sous la tendresse du vent.

Le rose était à fleur de serments
Et promettait un Toujours heureux.

Le mauve était ivre de sentiments
Et soupirait au bord d’un aveu.

Le vert était en habit printemps
Et levait le coeur au rire soyeux.

Le jaune, seul, paraissait malheureux,
Et dardait son chagrin à la face du temps.

Aux touffes de couleur d’un arc-en-ciel
Le rêve un matin s’est enlacé,

Et moi bien sûr, j’y ai goûté.

(Patricia Ruiz-Gamboa)

 

Recueil: Concerto pour une plume
Traduction:
Editions: ARCAM

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LES FILS D’OR DE L’ESPOIR (Patricia Ruiz-Gamboa)

Posted by arbrealettres sur 23 juillet 2018




    
LES FILS D’OR DE L’ESPOIR

Au vent qui vient de l’horizon
J’ai confié un jour ma peine
Et ma vallée d’illusions
Pour qu’avec lui il m’emmène,

Mais il ne m’a pas écoutée.

Au ciel qui recouvre mon toit
J’ai confié un jour mes rêves
Et ma profession de foi
Pour qu’à travers lui, je voie,

Mais il ne m’a pas écoutée.

A l’orage qui m’a brisée
J’ai confié un jour mon sort
Et le sens de mes idées
Pour qu’il me ramène au port,

Mais il ne m’a pas écoutée.

Aux étoiles qui brillent au ciel
J’ai confié un jour ma vie
Et mes musiques en sommeil
Pour qu’elles m’offrent l’aube en sursis,

La Poésie s’est présentée…

(Patricia Ruiz-Gamboa)

 

Recueil: Concerto pour une plume
Traduction:
Editions: ARCAM

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SAISONS (Patricia Ruiz-Gamboa)

Posted by arbrealettres sur 23 juillet 2018




    
SAISONS

Aux souffles de l’hiver
Nos souvenirs se tissent,
Tout un voile de lumière,
Aux blanches couleurs de lys.

Après les neiges folles,
Enfin quelques bourgeons,
Papillons en farandole,
A nous la belle saison.

L’été tout en folie,
Fait éclater sa joie;
Ciel bleu et frénésie,
Rires par dessus les toits.

Puis le vent se réveille,
En ronde, rousses feuilles,
Enfui le beau soleil.
L’automne frappe à notre seuil.

(Patricia Ruiz-Gamboa)

 

Recueil: Concerto pour une plume
Traduction:
Editions: ARCAM

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

CÔTÉ JARDIN (Patricia Ruiz-Gamboa)

Posted by arbrealettres sur 23 juillet 2018



Illustration: Joy Laforme
    
CÔTÉ JARDIN

Dans le fond des jardins
Il y a mille sourires
Petits mots enfantins
Enrobés de soupirs.

Il y a mille parfums
Qui s’élancent en chantant
Dans l’air et les embruns
Silence et nuit au firmament.

Plaisir de l’aube qui s’évanouit
Et du bel astre tout silencieux
Dans le fond des jardins naquit
Un jour l’emblème du merveilleux

Fleurs et ronds d’eau
Choeur des oiseaux
Au fond des jardins
Tout est serein.

(Patricia Ruiz-Gamboa)

 

Recueil: Concerto pour une plume
Traduction:
Editions: ARCAM

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :