Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Paul Fort)’

Les noces du fleuve et de la rivière (Paul Fort)

Posted by arbrealettres sur 20 juillet 2019



Ici, devant Fin-d’Oise,
Maurecourt, Andrésy,
Conflans-Sainte-Honorine
– doux bruits font ces noms là!

Volée de cloches
pour un mariage, dirait-on pas?…

ô poésie,
ô poésie,
ô poésie!…

(Paul Fort)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 4 Comments »

LA MER (Paul Fort)

Posted by arbrealettres sur 22 mai 2019



LA MER

La mer brille
Comme une coquille;
On a envie de la pêcher.
La mer est verte,
la mer est grise
elle est d’azur,
elle est d’argent et de dentelle.

(Paul Fort)

Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le matin du lac (Paul Fort)

Posted by arbrealettres sur 19 juillet 2018



Nous naviguons sur une onde insonore.
Tous les ibis debout rêvent encore.

Un souffle à peine effleure notre joue.
Sous des roseaux trois crocodiles jouent.

Du lac perdant les étoiles décloses,
monta en comète un vol de flamants roses.

L’hippopotame voit, d’un oeil lointain, flotter Vénus
l’écharpe du matin.

Mais les ibis debout rêvent encore.
Nous naviguons sur une onde insonore.

(Paul Fort)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le bonheur est dans le pré (Paul Fort)

Posted by arbrealettres sur 9 juillet 2018



Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite.
Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite. Il va filer.

Si tu veux le rattraper, cours-y vite, cours-y vite.
Si tu veux le rattraper, cours-y vite. Il va filer.

Dans l’ache et le serpolet, cours-y vite, cours-y vite.
Dans l’ache et le serpolet, cours-y vite. Il va filer.

Sur les cornes du bélier, cours-y vite, cours-y vite.
Sur les cornes du bélier, cours-y vite. Il va filer.

Sur le flot du sourcelet, cours-y vite, cours-y vite.
Sur le flot du sourcelet, cours-y vite. Il va filer.

De pommier en cerisier, cours-y vite, cours-y vite.
De pommier en cerisier, cours-y vite. Il va filer.

Saute par-dessus la haie, cours-y vite, cours-y vite.
Saute par-dessus la haie, cours-y vite. Il a filé !

(Paul Fort)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | 1 Comment »

CETTE FILLE, ELLE EST MORTE… (Paul Fort)

Posted by arbrealettres sur 3 juin 2018



Anna Majboroda _500

CETTE FILLE, ELLE EST MORTE…

Cette fille, elle est morte, est morte dans ses amours.
Ils l’ont portée en terre, en terre au point du jour.
Ils l’ont couchée toute seule, toute seule en ses atours.
Ils l’ont couchée toute seule, toute seule en son cercueil.
Ils sont rev’nus gaiment, gaiment avec le jour.
Ils ont chanté gaîment, gaîment : Chacun son tour.
« Cette fille, elle est morte, est morte dans ses amours. »
Ils sont allés aux champs, aux champs comme tous les jours.

(Paul Fort)

Illustration: Anna Majboroda

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Si je n’ai plus l’amour (Paul Fort)

Posted by arbrealettres sur 31 mai 2018



 

Loetitia Pillault_les mots en partaged [1280x768]

Si je n’ai plus l’amour,
j’ai l’amour de l’amour!

(Paul Fort)

Illustration: Loetitia Pillault

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , | Leave a Comment »

En revenant de Saint-Martin (Paul Fort)

Posted by arbrealettres sur 30 mars 2018



Bebe rabbit

En revenant de Saint-Martin

En revenant de Saint-Martin, j’ai rencontré un p’tit lapin
dessus la neige et tout tremblant dans son joli sac de poils blancs.

Il avait l’air, sous les ételles, d’un pèlerin de Compostelle
et qui tremblait, tremblait, tremblait, comme à ton bras la boîte au lait.

J’l’ai mis tout froid dans mon paletot. Il m’a dit qu’il avait trop chaud.

J’l’ai mis tout chaud dans mon gilet. Il m’a dit : De l’air, s’il te plaît !

Alors j’l’ai mis dans ma culotte. Il a mangé ma p’tite carotte.

(Paul Fort)

 

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Laisse ordonner le ciel à tes yeux (Paul Fort)

Posted by arbrealettres sur 20 janvier 2018



 

Laisse ordonner le ciel à tes yeux, sans comprendre,
et crée de ton silence la musique des nuits.

(Paul Fort)

Illustration: Erich Heckel

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Chanson dans le vent (Paul Fort)

Posted by arbrealettres sur 2 septembre 2017



 

Chanson dans le vent

C’est l’oiseau qui vole bas, c’est l’hirondelle bleu noir.
C’est l’amour que je n’ai pas, c’est mon coeur au désespoir.

C’est comme à la fin des jours, c’est mon chagrin d’hier soir.
C’est la fin de tout amour, c’est mon coeur au désespoir.

C’est l’hirondelle bleu noir, c’est l’oiseau qui vole bas.
C’est mon coeur au désespoir, c’est l’amour que je n’ai pas.

(Paul Fort)

Illustration: Sonia Mandel

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 1 Comment »

J’ai des p’tites fleurs bleues (Paul Fort)

Posted by arbrealettres sur 12 juillet 2017



 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’ai des p’tites fleurs bleues
J’ai des p’tites fleurs bleues
Plus claires que tes yeux
Plus claires que tes yeux

Donne

Elles sont à moi
Elles ne sont à personne
Tout en haut du mont, mamie
Tout en haut du mont

Elles sont à moi
Elles ne sont à personne
Tout en haut du mont, mamie
Tout en haut du mont

J’ai des escarboucles
J’ai des escarboucles
Plus vives que ta bouche
Plus vives que ta bouche

Donne

Elles sont à moi
Elles ne sont à personne
Chez moi sous la cendre, mamie
Chez moi sous la cendre

Elles sont à moi
Elles ne sont à personne
Chez moi sous la cendre, mamie
Chez moi sous la cendre

La, la, la…
J’ai trouvé un coeur
J’ai trouvé deux coeurs
J’en ai trouvé mille
J’en ai trouvé mille

Montre

J’ai trouvé l’amour
Il est à tout le monde
Partout sur la route, mamie
Partout sur la route

J’ai trouvé l’amour
Il est à tout le monde
Partout sur la route, mamie
Partout sur la route

(Paul Fort)

 
Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :