Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘peinte’

L’estampe (Yves Di Manno)

Posted by arbrealettres sur 24 août 2018



 

Hokusai   rl

(l’estampe) (à isabelle)

longtemps j’ai cherché dans
le poème l’ombre
d’une mémoire plus vaste
que la mienne
aujourd’hui sans oser
l’écrire j’attends — l’encre l’estampe ?
la forme vers — laquelle me
conduit la strophe
inscrite la — poésie peinte ?
au revers d’une
vie-nouvelle toile-mentale
inaugurale ? — augurant d’un
temps sans dessein — abolissant
essence & sens — signes-destins ?

(Yves Di Manno)

Illustration: Hokusai

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Chanson dernière (Miguel Hernandez)

Posted by arbrealettres sur 12 janvier 2017



Chanson dernière

Peinte, pas vide:
peinte est ma maison
de la couleur des grandes
passions et disgrâces.

Elle reviendra des pleurs
où elle fut conduite
avec sa table déserte,
avec son lit en ruine.

Fleuriront les baisers
sur les oreillers.

Et autour des corps
s’envolera le drap
son lierre puissant
nocturne, parfumé.

La haine s’amortit
derrière la fenêtre.

Ce sera la douce griffe.

Laissez-moi l’espérance.

(Miguel Hernandez)

Illustration: Evgeni Gordiets

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sur le canal Saint-Martin (Paul-Jean Toulet)

Posted by arbrealettres sur 28 septembre 2016



 

Sur le canal Saint-Martin glisse,
Lisse et peinte comme un joujou,
Une péniche en acajou,
Avec ses volets à coulisse,
Un caillebot au minium,
Et deux pots de géranium
Pour la Picarde, en bas, qui trôle.

(Paul-Jean Toulet)

Illustration: Abraham Mintchine

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 2 Comments »

MÈRE (Guido Gezelle)

Posted by arbrealettres sur 29 mai 2016



 

MÈRE

Il n’est resté
ici de toi,
ou peinte ou im-
primée,
aucune image,
aucune page,
ô mère bien-
aimée !

Aucun dessin
ni portrait peint,
ni pierre ou marbre
sculpté,
rien que l’image
tranquille et sage
qu’en moi tu as
laissée.

Puissé-je, intacte,
garder l’image
que tu laissas
de toi,
que son éclat
longtemps demeure
et pure, meure
en moi.

***

MOEDERKEN

‘t En is van u
hiernederwaard,
geschilderd of
geschreven,
mij, moederken,
geen beeltenis,
geen beeld van u
gebleven.

Geen tekening,
geen lichtdrukmaal,
geen beitelwerk
van stene,
‘t en zij dat beeld
in mij, dat gij
gelaten hebt
allene.

o Moge ik, u
onweerdig, nooit
die beeltenis
bederven,
maar eerzaam laat
ze leven in
mij, eerzaam in
mij sterven.

(Guido Gezelle)

Illustration: Pablo Picasso

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :