Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘penser’

Tous ces fils (Pierre Albert-Birot)

Posted by arbrealettres sur 14 octobre 2021



Je suis le poste central où tous les fils
aboutissent
J’entends ce qu’ils disent tous
que des choses que de lumières et de bruits
jamais je ne pourrais donner toutes les communications qu’on me demande
jamais je ne pourrai entendre tout ce qu’ils pensent
tous ces fils

(Pierre Albert-Birot)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

La longue nuit (Zen)

Posted by arbrealettres sur 5 octobre 2021




    
La longue nuit
Le bruit de l’eau
Dit ce que je pense

***

Nagaki yoya
Omou koto iu
Miso no oto

(Zen)

 

Recueil: Le doigt et la lune (Alexandro Jodorowsky)
Traduction:
Editions: Albin Michel

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Le défaut des hommes (Xu Gan)

Posted by arbrealettres sur 22 août 2021



    

Le défaut des hommes
est de déplorer la mort au lieu d’aimer la vie.
De regretter le passé au lieu de penser à l’avenir.

(Xu Gan)

 

Recueil: Et le souffle devint signe (François Cheng)
Traduction:
Editions: L’ICONOCLASTE

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Comment penser que j’aurais pu n’avoir jamais été (Roger Munier)

Posted by arbrealettres sur 26 juillet 2021



Comment penser que j’aurais pu n’avoir jamais été,
puisque je suis, qui le pense?
Ou alors, c’est parce que je ne suis pas vraiment,
qui le pense…

(Roger Munier)

Posted in méditations | Tagué: , , , , | 2 Comments »

Je n’écris que pour toi (Roger Munier)

Posted by arbrealettres sur 26 juillet 2021



Je n’écris que pour toi
qui penses que ceci
est comme écrit pour toi.

(Roger Munier)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Le jardin (Robert Momeux)

Posted by arbrealettres sur 18 juillet 2021



Le jardin a toujours cette allure
A laquelle je n’ai jamais pu me faire
D’être immense et sauvage
Alors qu’il est sage et petit à tout prendre
Le gravier a cet air que je lui connais
d’avoir conservé la chaleur de l’été
Même si le ciel est couvert de nuages .
Il fait penser — et je ne sais pourquoi —
A une femme triste qui penche la tête.

(Robert Momeux)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA-BAS (Raymond Federman)

Posted by arbrealettres sur 16 juillet 2021



LA-BAS

d’abord quand on entre
on pense que c’est juste
comme d’où on vient
sauf qu’il fait un peu plus noir

mais en fait on ne pense pas
on ne peut plus s’entendre penser
c’est pour cela qu’il nous semble
que tout est plus noir qu’avant
non seulement en dehors
mais aussi en dedans de nous
comme si la lumière était en train
de s’éteindre doucement vers le noir

c’est un endroit étrange
où nous aurions préféré ne pas aller
mais il est trop tard

***

OVER THERE

at first when you enter
you think it’s just like
whence you came
except it’s much darker
that’s what you think
but in fact you are
not thinking at all
because you can
no longer hear
yourself think
that’s why it feels darker
both outside and inside of you
as if the light was slowly dimming
towards total darkness

(Raymond Federman)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

QU’EST-CE QUI M’ARRIVE? (Chansons Populaires) (Six Dynasties, 221-558)

Posted by arbrealettres sur 17 juin 2021



    

QU’EST-CE QUI M’ARRIVE?

Qu’est-ce qui m’arrive?
Il y a tant de garçons sur cette terre,
Et je ne pense
qu’à un seul !

(Chansons Populaires) (Six Dynasties, 221-558)

 

Recueil: Neige sur la montagne du lotus Chants et vers de la Chine ancienne
Traduction: Ferdinand Stočes
Editions: Picquier poche

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

QUAND ELLE ÉTAIT LÀ… (Li Bo)

Posted by arbrealettres sur 16 juin 2021




    

QUAND ELLE ÉTAIT LÀ…
(Sur l’air « Désir mutuel »)

Quand elle était là,
c’était comme si la maison
débordait de fleurs.
Aujourd’hui ne reste
qu’une chambre vide.
Les couvertures brodées,
enroulées sur son lit,
jamais personne
ne les a touchées.
Après trois ans,
elles exhalent encore
son parfum délicat.
Si loin de moi,
et pourtant toujours là,
toujours là,
mais jamais de retour…
Les feuilles mortes
descendent en tourbillons,
je pense à elle,
rosée blanche
sur la mousse verte…

(Li Bo)

 

Recueil: Neige sur la montagne du lotus Chants et vers de la Chine ancienne
Traduction: Ferdinand Stočes
Editions: Picquier poche

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

CHANSON TRISTE (Anonyme)

Posted by arbrealettres sur 15 juin 2021




    
CHANSON TRISTE

Au lieu de larmes,
un petit chant triste.
Au lieu du retour,
ce regard vers l’horizon.
Je pense à mon pays,
et le chagrin m’étouffe.
Retourner chez moi?
— personne ne m’attend.
Traverser la rivière
— il n’y a pas de barque.
Parler de ma peine ?
— il n’y a pas de mots
Dans ma poitrine,
les roues d’un char
tournent sans fin.

(Anonyme)

Dynastie Han

 

Recueil: Neige sur la montagne du lotus Chants et vers de la Chine ancienne
Traduction: Ferdinand Stočes
Editions: Picquier poche

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :