Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘perfidie’

L’ANGLE VISUEL (Norge)

Posted by arbrealettres sur 11 août 2018



L’ANGLE VISUEL

Très confuse, tremblante, une forme humaine qui tient un bâton.
Au bout du bâton, un fil.
Puis le temps dure, la patience est présente,
ça se voit dans ce tableau et la forme ondule toujours.
Mais pourquoi ces couleurs de menace, de perfidie, de torture, de mort ?
Le soleil brille cependant. Mais lui aussi, il tremble.
Ah ! voilà, i1 s’agit d’un pêcheur vu par un poisson.

(Norge)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ton souvenir persiste (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 16 mai 2017



Ton souvenir persiste

La robe garde l’oubli de ton corps
Dont je conserve en moi
Les formes et les odeurs
Je te disais des mots qui chantent
Reflets de mes désirs
Qui cherchent leur objet
Comme l’absence de l’oiseau
Soulage la branche
Mais pèse sur mon cœur
Je parcours toujours
Les mêmes chemins turbulents
Où nous goûtions la saveur du jour
Et le piment du soir
Mais l’angoisse se perçoit dans ma voix
Et je comprends alors
La perfidie de tes sourires
Qui me trompaient
Les prenant pour des promesses

Je traque ton absence
Dans toutes les images des rêves
Dans tous les lieux fréquentés
Sur les côtes dont les rochers
Prennent les formes harmoniques
De ton corps aux courbes agressives
Sur les chemins de l’aube qui traversent
Un pays difforme aux arbres tors
Où des paysans dansent avec des gerbes
Qu’ils étreignent pour les entasser
Et quand l’ombre entoure la lumière
Je me couche dans les dernières couleurs du jour
Et sur la page du sommeil
S’écrivent encore des rêves furtifs
Mûris du souvenir de toi.

(Jean-Baptiste Besnard)


Illustration: Fabienne Contat

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

MARIE (Pierre Morhange)

Posted by arbrealettres sur 26 mai 2015



MARIE

Si luisent les armes de ta chair
Je vois d’un coup le pique noir
De ton secret de reine de cartes
Mon coeur fermé s’ouvre

O prairie de velours et vous les perfidies
Les jeux secrets et les violences
De vous j’étais ignorant
Du bourreau et de la potence

(Pierre Morhange)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :