Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘perversité’

De nouveau (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 2 mai 2019



De nouveau j’évoque
tes seins que dénude le soleil
tes seins en surplomb
qui se balancent au rythme de la marche
tes seins que tu m’offres généreusement…

et ton regard d’extase
torturé de pureté
ton regard vierge
sensuellement s’ouvre
aux images de la perversité.

(Jean-Baptiste Besnard)

Illustration: Fabienne Contat

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SONNET A MADAME DE M. (Charles Cros)

Posted by arbrealettres sur 7 août 2018



 

Lori Earley_1462

SONNET A MADAME DE M.

Ignorante ou plutôt dédaigneuse des maux
Et des perversités, vous sachant hors d’atteinte.
Vous traversez la vie en aimant sans contrainte,
Donnant de votre charme aux faits les plus normaux.

J’ai comme un souvenir vague, en de vieux émaux
D’un portrait lumineux de reine ou bien de sainte
A la grâce élancée, où je vous trouvais peinte
Mieux que je ne ferais en alignant des mots.

Comme la sainte, vous avez le don de plaire
Sans recherche fiévreuse; aussi votre âme claire
Aux ouragans mondains ne se troublera pas.

Et vous avez encor, comme dans cette image,
Le fin et long aspect des reines moyen âge
Dont un peuple naïf et doux baisait les pas.

(Charles Cros)

Illustration: Lori Earley

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A ta rencontre (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 31 mai 2018



A ta rencontre

Alors que l’esprit pensif
Je traverse des lieux
De tentation et de perversité
Tu m’attends sagement
Dans ta chaumière
Cousant pour des dames patronnesses
Sur ta machine Singer.

Sous un soleil vindicatif
Je parcours une campagne en deuil
Dont l’horizon fuit devant moi
Tandis que la mer abandonne le rivage
Et que la grève se déroule sous mes pieds.

Mais j’arrive avec l’espoir de te retrouver
Pour partager avec toi
Ce que je cherche encore
Et en te serrant dans mes bras
Je prépare dans mon cœur
Les mots que je vais prononcer
Pour n’en pas détruire la magie.

J’étreins ton corps
Mais ton cœur est ailleurs
En quête d’un autre.

Je percerai les secrets
De ton regard énigmatique
Si bleu qu’il en devient froid
Et qu’il fascine les êtres.

Je poserai des baisers ardents
Sur tes lèvres de glace
Et saurai te faire fondre
En caressant ta chair
Avec des gestes d’amour.

Oublions les aubes prématurées
Et les jours avortés
Et que refleurissent les buissons
Qui embaumaient nos étreintes !

(Jean-Baptiste Besnard)


Illustration: Pierre-Auguste Renoir

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A la Florentine (Renée Vivien)

Posted by arbrealettres sur 4 février 2018



A la Florentine

ENTRE tes seins blêmit une perle bizarre.
Tu rêves, et ta main curieuse s’égare
Sur les algues de soie et les fleurs de satin.
J’aime, comme un péril, ton sourire latin,
Tes prunelles de ruse où l’ombre se consume
Et ton col sinueux de page florentin.

Tes yeux sont verts et gris comme le crépuscule.
Insidieusement ton rire dissimule
La haine délicate et le subtil courroux.
Tes cheveux ont les bruns ardents des rosiers roux,
Et ta robe au tissu mélodieux ondule
Ainsi qu’une eau perfide où chantent les remous.

Les pieuvres du printemps guettent les solitudes ;
Le musical avril prépare ses préludes ;
Le gouffre des matins et l’abîme des soirs
S’ente ouvrent ; les désirs, pareils aux désespoirs,
M’entraînent vers les sanglotantes lassitudes
Que la perversité parsème d’iris noirs.

(Renée Vivien)

Illustration: Hippolyte Flandrin

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tes seins (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 27 octobre 2017



De nouveau j’évoque
tes seins que dénude le soleil
tes seins en surplomb
qui se balancent au rythme de la marche
tes seins que tu m’offres généreusement….

et ton regard d’extase
torturé de pureté
ton regard vierge
sensuellement s’ouvre
aux images de la perversité.

(Jean-Baptiste Besnard)


Illustration: Pierre-Yves Vigneron

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

NOCTURNE (Renée Vivien)

Posted by arbrealettres sur 30 mars 2017



NOCTURNE

J’adore la langueur de ta lèvre charnelle
Où persiste le pli des baisers d’autrefois.
Ta démarche ensorcelle,
Et la perversité calme de ta prunelle
A pris au ciel du nord ses bleus traîtres et froids.

Tes cheveux, répandus ainsi qu’une fumée,
Clairement vaporeux, presque immatériels,
Semblent, ô Bien-Aimée,
Receler les rayons d’une lune embaumée,
D’une lune d’hiver dans le cristal des ciels.

Le soir voluptueux a des moiteurs d’alcôve ;
Les astres sont comme des regards sensuels
Dans l’éther d’un gris mauve,
Et je vois s’allonger, inquiétant et fauve,
Le lumineux reflet de tes ongles cruels.

Sous ta robe, qui glisse en un frôlement d’aile,
Je devine ton corps, ― les lys ardents des seins,
L’or blême de l’aisselle,
Les flancs doux et fleuris, les jambes d’Immortelle,
Le velouté du ventre et la rondeur des reins.

La terre s’alanguit, énervée, et la brise,
Chaude encor des lits lointains, vient assouplir
La mer enfin soumise…
Voici la nuit d’amour depuis longtemps promise…
dans l’ombre je te vois divinement pâlir.

(Renée Vivien)

Illustration: Charles Edouard Boutibonne

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

After Glow (Renée Vivien)

Posted by arbrealettres sur 24 décembre 2016



After Glow

JE poursuis mon chemin vers le havre inconnu.
Les Femmes de Désir ont blessé mon coeur nu.

Dans la perversité de leur inquiétude
Elles ont outragé ma calme solitude.

Elles n’ont respecté ni l’ordre ni la loi
Que j’observais, avec un très exact effroi.

Obéissant au cri de leurs aigres colères,
Elles ont arraché mes prunelles trop claires.

Et, voyant que j’étais debout en mon orgueil,
Elles ont déchiré mes vêtements de deuil.

*

Entrelaçant pour moi les lys de la vallée,
Les Femmes de Douceur m’ont enfin consolée.

Elles m’ont rapporté la ferveur et l’espoir
Dans leur robe, pareille à la robe du soir.

Je sens mourir en moi la tristesse et la haine,
En écoutant leur voix murmurante et lointaine.

Voyant planer sur moi l’azur des jours meilleurs,
Je les suivrai, j’irai selon leurs voeux, ailleurs.

Puisque ces femmes-là sont la rançon des autres,
Quels jours dorés et quels soirs divins seront nôtres !…

(Renée Vivien)

Illustration: Alexandru Darida

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu es ma dévotion (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 19 mai 2015



Tu es l’incarnation
De toute la beauté
Tu as la carnation
De quelque déité
Tu es ma damnation
Ange de volupté
Tu es ma corruption
Dans ta perversité
Tu es ma dévotion
Et toute ma piété.

(Jean-Baptiste Besnard)


Illustration: Theodore Chassériau

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :